Catégories
Seine Saint-Denis
Insertion Économie & Emploi

Un forum consacré à l’insertion professionnelle

Organisée par le Département de Seine-Saint-Denis, la 4e édition du Forum des actions du Plan départemental d’insertion et d’emploi (PDIE) s’est tenue vendredi 10 mai au Palais des Congrès de Montreuil. Les professionnels de l’insertion ont pu présenter aux allocataires du RSA et aux personnes éloignées de l’emploi les dernières actions mises en place en matière de formation et de création d’entreprise.

Dans un département qui compte plus de 83 000 foyers allocataires du RSA, « l’emploi et l’insertion sont des priorités absolues », n’a pas manqué de rappeler Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, lors de la 4e édition du Forum des actions du Plan départemental d’insertion et d’emploi (PDIE), qui s’est déroulée vendredi 10 mai au Palais des Congrès de Montreuil. L’affluence ce jour-là - plus de 1200 allocataires du RSA ont répondu présent, d’après les organisateurs - n’a fait que confirmer le degré d’urgence.

JPEG - 59 ko

Certains stands, tenus par des conseillers PIE (projet-insertion-emploi) chargés d’informer les visiteurs sur l’offre de formation mise en place par le Département, n’ont pas désempli de toute l’après-midi. Ainsi du centre de formation Louise Couvé (CFLC), spécialisé dans les professions sanitaires et sociales. « Il s’agit d’un secteur porteur avec un retour à l’emploi qui atteint les 100 % à l’issue du stage ou de la formation », a assuré Françoise Toussaint, directrice du CFLC qui propose actuellement six formations (brancardier, agent des services hospitaliers, secrétaire assistant médico-social, etc.), toutes conventionnées par le Département.

Les JOP 2024, une opportunité exceptionnelle pour l’emploi

L’APIJ, une entreprise à but social qui professionnalise des personnes sur les différents métiers du bâtiment, a également rencontré un beau succès. Il faut dire que sa palette d’actions est large. Parmi les programmes qu’elle déploie, on retrouve la linguistique du bâtiment, qui vise, notamment, à enseigner le français professionnel dans le secteur du BTP.

La construction mais aussi le tourisme et la sécurité sont autant de secteurs d’activités directement concernés par les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Pour cet évènement, dont la Seine-Saint-Denis sera l’épicentre, on estime à 150 000 le nombre d’emplois mobilisés d’ici 2024, auxquels il faut ajouter les emplois liés aux travaux de rénovation urbaine, au développement aéroportuaire, à la transition écologique et au numérique. « Les Jeux de Paris 2024 représentent une opportunité exceptionnelle dont nous devons nous saisir, en veillant à ce qu’ils soient réellement inclusifs », a appuyé Stéphane Troussel.

JPEG - 33.4 ko

Le Département a également profité de cette 4e édition du forum pour présenter la plateforme F-RSA (formation-RSA) accessible depuis un ordinateur ou un Smartphone. Le but : permettre à des allocataires du RSA de trouver plus facilement une formation en Seine-Saint-Denis. Actuellement, le site contient 158 actions financées par le Département. Et compte une petite nouveauté : d’ici la fin de mai, le demandeur va pouvoir se positionner sur une action sans passer nécessairement par un référent, les organismes pourront désormais recevoir les candidatures en direct.

« Devenez un professionnel en technologie numérique », peut-on par exemple lire sur une pancarte de l’ADF SAP (Action pour le droit à la formation et au service à la personne). Cette formation dans la formation professionnelle en informatique suscite l’intérêt de Maïra, qui est à la recherche d’un emploi. « Le numérique est dans l’air du temps mais je n’y connais rien, j’ai besoin d’être guidée, avoue cette habitante d’Aulnay-sous-Bois. J’ai entendu dire qu’il existe des formations dans ce domaine accessibles aux débutants. C’est rassurant par les temps qui courent. »

Photos : ©Nicolas Moulard

 

à lire aussi
Semaine européenne de réduction des déchets Pierrefitte-sur-Seine

Le Bocal, un restaurant anti-gaspillage et solidaire

Un restaurant associatif monté par la régie de quartier de Pierrefitte régale ses client·e·s en cuisinant des aliments invendus récupérés auprès du marché de Stains et d’une grande surface d’Épinay-sur-Seine. Cette entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire, qui emploie des personnes en insertion, fait un véritable carton. Reportage.

Entreprendre

Fatimata Kane, une cheffe d’entreprise qui n’a pas froid aux yeux

En 2014, Fatimata Kane, fondatrice d’une société de nettoyage industriel à Saint-Denis avait remporté le concours régional « Créatrices d’avenir », qui récompense l’entrepreneuriat des femmes en Île-de-France. Elle fera partie du jury de sélection de l’édition 2019 et remettra en personne un prix à l’une des lauréates. Rencontre avec une dirigeante déterminée qui a réussi dans un secteur traditionnellement peu ouvert aux femmes.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.