Catégories
Seine Saint-Denis
Economie sociale et solidaire Transition écologique In Seine-Saint-Denis Associations

Et le In créa l’appli qui se met en quatre pour les tiers lieux…

Avec tierslieux.inseinesaintdenis.fr se dessine une nouvelle carte interactive des lieux de travail et de création collectifs comme les "fablabs" ou les lieux de création artistique qui créent un 93 en mouvement. Plus de 100 sites sont déjà répertoriés par la marque de territoire In Seine-Saint-Denis. Présentation.

Sur tierslieux.inseinesaintdenis.fr, la carte interactive des tiers lieux de Seine-Saint-Denis, on compte pour l’instant au-delà de cent. Soit 108 lieux de travail et de création collectifs, collaboratifs et inclusifs répartis sur tout le territoire, allant de l’espace de coworking aux fablabs, en passant par les incubateurs, pépinières d’entreprises ou les lieux de création artistique comme le 6B à Saint-Denis.

JPEG - 72 ko

Le 6B à Saint-Denis

Hôte justement du lancement, le 10 octobre dernier, de ce nouvel outil qui complète madeiseinesaintdenis.fr, l’appli web dédiée à l’agriculture urbaine, Rémi Jacquot, directeur du 6B à Saint-Denis, voit dans cette carte un premier élan : « Il ne faut pas s’arrêter à la seule cartographie, ce qui veut dire qu’il faut que cette nouvelle carte soit vivante et dynamique, qu’elle ouvre sur des mises en contact, bref que ce soit un vrai outil qui permette d’aller d’un point A à un point B. » Et bien sûr positionne clairement les nouveaux lieux où se fait par exemple le passage vers une économie, sociale et solidaire, une des cinq tendances de tiers lieux (lire l’encadré) définies par l’appli du In. « Pour nous, cette cartographie va clairement nous apporter de la visibilité et de la mise en réseau supplémentaire, espère ainsi Audrey Renaud, la directrice de RAPID, régie de quartier de Pierrefitte qui inaugurera officiellement en décembre « Le Bocal », restaurant récupérant les invendus alimentaires de grandes surfaces pour produire au quotidien des repas à bas prix. Et puis, cette carte, au fur et à mesure qu’elle va répertorier de nouveaux tiers lieux, sera de plus en plus représentative de de la diversité des projets estampillés ESS dans le 93. »

La société de demain

Car, sur le modèle de l’appli madeiseinesaintdenis.fr, il sera aussi possible d’ajouter de nouveaux lieux à ceux déjà recensés par les équipes du In Seine-Saint-Denis et de Mieux Entreprendre 93, le réseau d’entrepreneurs de Seine-Saint-Denis. Une recension qui devrait être vite grandissante si l’on se réfère à la prémonition d’Edouard de Penguilly, président de ME93 qui estime que « les tiers lieux représentent la société de demain où mondes culturels et économiques vivront en commun, sans frontières, dans une stratégie qui ne se construira pas au détriment des autres. » Tout l’esprit du développement en germe de la Makagency de Mehdi Maizate, jeune entrepreneur lauréat du Go In 2018, incubé au sein de MDE Convergence Entrepreneurs à Aulnay-sous-Bois : « Dans les tiers lieux, explique le créateur du phoneside -un support de smartphone écologique- vous rencontrez, vous échangez, vous avancez ensemble et pas replié sur vous-même. »

Une ouverture supplémentaire

Également passée par l’incubateur aulnaysien, la sophrologue Sylvie Russo espère, elle, que la carte des tiers lieux permettra à terme de « donner une vue d’ensemble des évènements et des rendez-vous des uns et des autres et améliorera le bouche-à-oreille. Lorsqu’on démarre dans l’entrepreunariat, c’est un « booster » considérable. »

JPEG - 54.2 ko

MDE Convergence à Aulnay

Un constat que ne démentiront pas Maria Mada et Talla Dieye dont l’objectif est d’ouvrir à Aubervilliers en 2020, « Les Chambres » un tiers lieu dédié à l’art contemporain et au tatouage.
« Cet appli sur les tiers lieux, explique ce couple de Stanois, c’est un moyen supplémentaire d’officialiser le côté ouvert de notre futur tiers lieu parce qu’on ne veut pas tomber dans l’erreur de beaucoup de lieux artistiques qui restent finalement très communautaires. Nous, ce qu’on veut, c’est s’ouvrir au maximum sur la diversité créative et artistique de la Seine-Saint-Denis. Et c’est génial de penser qu’on va pouvoir le faire en quelques clics ! »

LES TIERS LIEUX EN 5 TENDANCES

Parmi les 108 tiers lieux recensés par le In et ME93, on trouve cinq tendances distinctes : 38 sont étiquetés tiers lieux d’activité ou espaces de travail collaboratif, 9 sont des tiers lieux d’innovation ouverte et d’expérimentation, 19 sont labellisés tiers lieux culturels et de création artistique, 13 sous le vocable tiers lieux sociaux regroupent des lieux de transition économique, sociale et solidaire. Enfin, sous l’étiquette tiers lieux de service public, on trouve 29 Maisons de service public ou laboratoires publics d’innovation ouverte.

à lire aussi
Numérique Économie & Emploi Le Pré-Saint-Gervais

Un bon coup de pouce digital pour les commerçants et artisans

Pour les commerçant·e·s et artisan·e·s qui veulent développer leur activité grâce au numérique, une aide d’un montant de 1500 € est mise en place par le Conseil Départemental. Un soutien digital qui n’a rien de superflu du côté du salon de coiffure Arian’Hair au Pré-Saint-Gervais, en quête d’un "relooking" de ses habitudes...

IN Seine-Saint-Denis

Appel à Agir In Seine-Saint-Denis 2021, c’est parti !

Le Département renforce son soutien auprès des porteur.se.s de projets toujours engagé.e.s pour réinventer des modes de vie et transformer le territoire. Cette troisième édition s’inscrit dans le cadre du 2ème plan de rebond voté par le Département ce 4 mars et complète d’autres mesures d’accompagnement pour soutenir habitant.e.s, actrices et acteurs locaux dans ce contexte particulier. Dépôt des dossiers : jusqu’au 5 mai 2021 !

Seine-Saint-Denis Portrait

Nathalie Daoud, le clic de l’emploi

Assistante sociale dans une première vie, la Bondynoise Nathalie Daoud a toujours voulu aider les publics fragiles. En 2017, elle co-crée le réseau de bornes d’emploi HucLink qui permet en quelques clics de rapprocher des demandeur·euse·s d’emploi peu qualifié·e·s des entreprises. Portrait d’une entrepreneure humaniste et débordante d’énergie.

Entreprendre Romainville IN Seine-Saint-Denis

A Romainville, la brasserie MIR prête pour un nouveau départ

Après avoir failli fermer boutique faute de local approprié, Jérôme Crépieux, fondateur de la micro-brasserie MIR, à Romainville, a trouvé un nouveau point de chute. Un nouvel espace qui, en plus de produire de la bière, est destiné à devenir un lieu de vie et d’échanges autour de la consommation responsable et d’événements culturels.