Catégories
Seine Saint-Denis
Insertion

Un accord historique entre le Département et l’Etat

Le 14 mars, Stéphane Troussel, président du Département et Jacques Witkowski, préfet de la Seine-Saint-Denis, ont officialisé l’accord entre le Département et l’Etat pour une nouvelle donne territoriale en matière d’insertion des allocataires du RSA.

Cet accord fait suite à la renationalisation du financement du RSA qui permet au Département de dégager des moyens sans précédent au profit des politiques d’insertion et d’emploi : une nouvelle donne pour construire les réponses à la hauteur des besoins du territoire.

Le Département veut créer une nouvelle offre d’accompagnement. Plus intensive. Avec des rendez-vous idéalement tous les 15 jours avec les conseiller·ère·s en insertion. Plus proche des allocataires. Il veut parvenir à une moyenne de 1 conseiller·ère pour 90 allocataires. C’est pourquoi il va doubler le nombre de conseiller·ère·s en insertion. Il veut former ces nouvelles recrues au sein d’une académie de l’insertion mais aussi proposer à l’ensemble des professionnel·le·s de l’insertion un dispositif de formation continue.

Plus axé aussi vers l’offre d’emploi

En s’inspirant des méthodes qui fonctionnent, notamment dans l’insertion par l’activité économique, le Département veut créer une offre d’accompagnement qui mette l’activité au centre du parcours, l’expérience d’abord. Pour cela, il s’appuiera sur les nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire et sur les écosystèmes locaux pour créer des filières véritablement inclusives et travailler à de nouveaux métiers accessibles à toutes et tous (éco-construction, alimentation durable, logistique urbaine et mobilité douce, numérique...).

Pour accompagner les allocataires du RSA, il privilégiera une approche globale avec des équipes pluridisciplinaires de façon à régler tout sorte de problématique : besoin de garde d’enfant, langues, formation... Le Département souhaite mieux aiguiller les allocataires du RSA et les informer sur l’ensemble des possibilités.

+ 10 Millions d’euros pour l’insertion en 2022
Soit
+ 5,5 Millions d’euros pour mieux accompagner
+ 1,3 Millions d’euros pour maitriser la commande responsable
+ 3 Millions d’euros pour mieux équiper
+ 0,2 Millions d’euros pour améliorer la gouvernance territoriale

Un haut niveau d’ambition
JPEG - 21.3 ko

« Nous devons nous fixer un haut niveau d’ambition. Nous avons 23 millions d’euros cette année pour mener nos politiques d’insertion, ce n’est pas rien. Cet argent doit nous servir à faire plus et à faire autrement. Il faut revoir le fonctionnement de notre politique d’insertion qui ne répond pas pleinement aux besoins des 100 000 allocataires du RSA. Nous avons une obligation de résultat et de moyens. »
Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis

Être au plus près des habitants de la Seine-Saint-Denis.

JPEG - 17.8 ko

« Nous voulons mettre en place un partenariat-ville en répartissant 1 million d’euros pour répondre aux initiatives plus locales en matière d’insertion. Nous ambitionnons de constituer un réseau des maires engagés pour l’insertion. Nous serons ravis d’avoir toutes vos propositions pour construire nos politiques publiques. Nous pourrions nous retrouver régulièrement pour faire des retours d’expériences. »
Melissa Youssouf, vice-présidente en charge de l’insertion

A lire aussi : Reportage au pôle emploi de Saint-Denis en février 2022.

Légende photo : Réunion de travail sur le RSA à l’Hôtel du Département lundi 14 mars 2022 par Franck Rondot.

à lire aussi
Économie & Emploi JOP 2024

Les employeurs de la sécurité privée fondent des espoirs sur les Jeux

Les Jeux olympiques et paralympiques se dérouleront à l’été 2024, mais les attributions des marchés publics liés à leur organisation ont déjà commencé : dans le domaine de la sécurité privée, représentée en Seine-Saint-Denis par des acteurs de taille moyenne, on espère pouvoir profiter d’un gâteau dont les dimensions sont évaluées à 20 000 postes d’agents à pourvoir.

RSA Epinay-sur-Seine Formation

Bienvenue à Boutique en Scène, rayon insertion...

A Epinay-sur-Seine, ce nouveau commerce de centre-ville, inauguré le 13 avril, cumule les fonctions : il est à la fois un lieu pour dénicher des cadeaux et une boutique-école pour des néo-entrepreneur·e·s en parcours RSA ou souhaitant tester leur concept avant de se lancer. Soutenue par le Département, la démarche pourrait faire des émules.

Saint-Ouen Formation

Coder pour s’émanciper

Ambassadrice de la marque de territoire In Seine-Saint-Denis, l’entrepreneuse Souad Boutegrabet a fondé en 2020 l’association les Descodeuses. L’objectif : former gratuitement au code informatique les femmes issues des quartiers populaires. Coup de projecteur sur ce projet féministe subventionné par le Département et sur sa charismatique présidente.

Insertion

A Clichy, un menu « best-of » pour l’emploi

Retour sur le Café Contact de l’Emploi qui a eu lieu, le 7 avril dernier, au McDo de Clichy-sous-Bois. Pendant une matinée, plus d’une vingtaine d’entreprises et acteurs de l’insertion sont allées à la rencontre de candidat·e·s potentiel·le·s. Une manière directe de recruter au cœur de la démarche « Bâtissons nos emplois » menée par le Département.