Catégories
Salon du livre jeunesse en Seine-Saint-Denis Livres

Un Salon du livre 2020 exceptionnel !

Le Département est le principal partenaire du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) en Seine-Saint-Denis. Ce grand rendez-vous culturel et populaire revient pour sa 36ème année à Montreuil du 2 au 7 décembre. Mais pas seulement… En 2020, année si particulière, c’est partout en France qu’il se déploie et 25000 livres sont offerts aux élèves de nos collèges et aux enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance. Explications et reportage vidéo.

Parce que plus que jamais les enfants et les jeunes ont besoin de littérature, l’engagement du Département pour donner le goût de la lecture aux tout-petits demeure fort au fil des ans. Comme chaque année, il est aux côtés du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) en Seine-Saint-Denis.

A Montreuil, dans le strict respect des règles sanitaires, le « Salon » va accueillir en intérieur et en extérieur familles et professionnel.le.s. Puis il va se déployer dans des centaines de librairies, bibliothèques, écoles et centres sociaux de l’Hexagone. Celles et ceux souhaitant privilégier le distanciel ne seront pas oublié.e.s car en créant sa propre chaîne télé, le Salon entre dans une nouvelle dimension. Au programme pendant 6 jours, des émissions de débats, des coups de cœur, des animations littéraires diffusés sur la chaîne Vià Grand Paris (canal 34 de la TNT et sur les box SFR canal 468, Bbox canal 305, Free canal 904, Orange canal 345, et sur slpjplus.fr). Après avoir bien négocié la délicate période du déconfinement cet été avec son Parc d’attractions littéraires qui a rencontré son public, le SLPJ fait de même cet hiver.

Le Conseil départemental soutient aussi le volet formation du SLPJ  : pour 2020-2021, son école propose pas moins de 63 modules et 98 journées de formation. Stages d’initiation ou d’approfondissement permettent de passer un Brevet validant des savoirs et reconnaissant les compétences acquises en médiation à la littérature de jeunesse.


Une histoire pour toi : 25000 livres pour les élèves des collèges et pour les enfants de l’Aide sociale à l’enfance de la Seine-Saint-Denis

JPEG - 79.4 ko

Face au contexte sanitaire, le SLPJ93 s’adapte. D’ici la fin du Salon, ce sont ainsi 25000 livres qui seront distribués aux élèves de 5e et aux élèves des classes ULIS des 130 collèges publics de la Seine-Saint-Denis, ainsi qu’à des enfants et jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Ces ouvrages, tous dédicacés, mettront à l’honneur les autrices et auteurs invité.e.s au programme de cette année, parmi lesquel.le.s l’écrivaine Marie Desplechin, désignée « Grande Ourse 2020 » au Salon 2020 et autrice de plus de centaine de livres, notamment pour enfants.

Cette opération permet par ailleurs de soutenir les autrices et auteurs de la littérature jeunesse, mais aussi l’ensemble du secteur, notamment au niveau local. Les 25000 livres sont ainsi achetés par le Salon auprès de 17 librairies des réseaux de librairies indépendantes de la Seine-Saint-Denis.

Verbatims
« Compte-tenu du contexte actuel, il nous semblait essentiel de rappeler et d’adapter le soutien du Département au Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. Grâce à l’opération Une histoire pour toi, nous allons ainsi maintenir le lien particulier entre le Salon, la littérature et les jeunes de la Seine-Saint-Denis, mais aussi aider les librairies indépendantes du département, durement éprouvées par le confinement. »
Stéphane TROUSSEL,Président du Département de la Seine-Saint-Denis

« Je suis très heureuse de (re)venir à Bobigny, dans une classe de collège, et de présenter la Capucine. J’ai beaucoup fréquenté Bobigny à une époque, et j’ai appris une quantité de choses sur cette ville, son histoire et ses habitants et habitantes. Chaque chose que j’ai apprise me rendait la ville plus intéressante et plus attachante. Savoir que cette ville, qui paraît aujourd’hui si construite, a été habitée par les meilleurs maraîchers du monde, qu’elle exportait jusqu’à Londres, Vienne et Moscou, m’a énormément plu. Les endroits changent, mais c’est dommage d’oublier ce qu’ils étaient. Pour bien préparer le futur, il est très utile de connaître le passé.Je pense que La Capucine n’est pas un livre facile à lire pour des cinquièmes. Mais avec l’aide de leurs professeurs, ils peuvent sûrement apprécier l’histoire et certains passages. J’aimerais qu’ils s’intéressent à l’aventure de Louise, qu’ils aiment son courage et sa résistance, et qu’ils soient curieux et fiers de l’histoire de leur ville. À leur place, je serais vraiment heureuse qu’on m’offre un livre. C’est un cadeau qu’on garde. Si on ne le lit pas tout de suite, on peut le découvrir plus tard. Et il y a beaucoup de plaisir à en attendre. Il n’y a pas de meilleur ami qu’un livre qu’on aime. »
Marie DESPLECHIN, Romancière

JPEG - 80.2 ko

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, Pascale Labbé, Conseillère départementale du canton de Bobigny, Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (SLPJ93), et Marie Desplechin ont lancé mercredi 25 novembre 2020, le projet Une histoire pour toi avec les élèves de la classe de 5e SEGPA, au collège République à Bobigny.


Que fait encore le Département pour promouvoir la lecture auprès des tout-petits ?

Comme chaque année, un livre sera aussi remis en décembre aux enfants fréquentant nos 55 crèches. Ils pourront choisir entre neuf livres différents parus dans l’année, sélectionnés par un comité de lecture réunissant professionnels.le.s des crèches, PMI et structures de l’Aide sociale à l’enfance.

Ce sont aussi près de 2 000 livres qui viennent enrichir tous les ans les espaces de lecture des salles d’attente de 103 PMI. Dans les services d’accueil de jour et certaines circonscriptions de l’Ase, 18 livres différents sont mis à disposition du public pour les espaces d’accueil des enfants et des familles.

Enfin, plonger au cœur de l’enfance pour y puiser l’inspiration et la partager, c’est ce que font aussi depuis 2009 quantité d’auteur·rice·s et d’illustrateur·rice·s jeunesse, invités par le Département le temps d’un projet Hisse et Oh dans nos crèches et PMI. Car l’expérience montre que l’art et la rencontre avec les artistes, dès la petite enfance, contribuent à l’épanouissement, au développement et au bien-être des tout-petits.

à lire aussi
Musique La Courneuve

Dinos, ses punchlines font mouche

Le rappeur originaire de La Courneuve revient en force avec un troisième album, Stamina*, qui, fait rare, semble faire l’unanimité auprès du public et de la critique. Rencontre à l’espace jeunesse Guy-Môquet, un lieu de création artistique où, pour lui, tout a commencé.

Saint-Denis Patrimoine

La banlieue investit 20 millions pour la reconstruction de la flèche de la basilique de St-Denis

Le 23 décembre dernier, on aurait pu faire sonner les cloches de la basilique de Saint-Denis à toute volée. Le Fonds de Solidarité Interdépartemental et d’Investissement, qui rassemble les sept départements périphériques de la capitale, va financer à hauteur de 20 millions d’euros la reconstruction de sa flèche. Cette cagnotte est en réalité l’aboutissement d’une décennie de travail, qu’a bien voulu nous conter Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques de Seine-Saint-Denis.

Cinéma Aubervilliers

Samy d’Auber

En 2009, Samy Seghir fait rire plus de deux millions de spectateur·rice·s en interprétant un jeune de cité accueilli par une famille huppée dans "Neuilly sa mère". Douze ans plus tard, le comédien d’Aubervilliers, cantonné un temps aux rôles de banlieusard, a étoffé son jeu et enchaîne les films avec les plus grands acteurs français.