Catégories
Seine Saint-Denis
Athlétisme Montreuil

Trio de tricolores au meeting de Montreuil

Un an après une édition à huis clos, le 13e meeting international de Montreuil retrouvait son public, jeudi 2 juin. Les athlètes français – Azeddine Habz, Ludvy Vaillant et Rénelle Lamote – auront animé la soirée par leurs victoires, tandis que Kenyans et Ethiopiens auront fait le show sur le fond. Retour sur une belle fête de l’athlé.

Ce soir, Hatouma, Sarah and co ont "le smile" en tribune. Ces copines de 5e à Marais de Villiers, un collège de Montreuil, viennent de remporter le relais 10x200m sur la piste du stade Jean-Delbert, comme en atteste la coupe posée devant elles. « En plus, on s’était pas préparées plus que ça », frime Hatouma, également licenciée au CA Montreuil et adepte des haies et du sprint. « L’athlétisme, ça m’apporte de la joie », dit joliment cette collégienne de 12 ans, impatiente de voir le meeting des « grands » en attendant les Jeux de Paris 2024 qui se dérouleront en bonne partie en Seine-Saint-Denis.
De la joie, il y en avait aussi chez les « grands » qui allaient emboîter le pas à Hatouma et ses copines. Le meeting d’athlétisme de Montreuil, seul meeting français de cette importance à être entièrement gratuit depuis sa première édition en 2010, renoue en effet avec l’esprit populaire de l’athlétisme, et cela se ressent aussi sur la piste.
Les Kenyans et Ethiopiens mettaient en appétit avec deux magnifiques records du meeting signés Cornelius Kemboi sur 5000m (13’04’’ 31) et Diribe Welteji sur 1500m femmes (3’ 59’’48), puis les Français prenaient le relais.
Ludvy Vaillant était le premier Tricolore à remporter sa course dans un beau 49’’10, puis la température montait encore d’un cran avec Azeddine Habz, fin stratège dans son 1500m remporté en 3’36’’27. Pierrefittois depuis très longtemps et encore agent de la ville, le champion de France du 1500m en salle ressentait évidemment un frisson particulier après avoir gagné dans son département : « C’est un vrai plaisir de courir et de gagner ici. Ce soir, pas mal d’amis étaient en tribunes et ça fait chaud au cœur. Il y avait notamment tous mes potes de l’Insep, les judokas, les lutteurs, les boxeurs. Ca porte », soulignait celui qui n’est plus très loin des minimas pour les Mondiaux de Eugene (Etats-Unis), en juillet prochain.

Habz fin stratège

Puis c’était au tour d’un autre ancien du département d’entrer en scène : Jimmy Vicaut, ex-athlète du CA Montreuil, qui a effectué toute sa scolarité en Seine-Saint-Denis.

JPEG - 61.5 ko

Sur la piste où il avait claqué les 9’’86 qui font toujours office de record de France, le natif de Bondy qui s’entraîne désormais en Italie signait un joli 10’10, 2e derrière l’incontournable Ivoirien Arthur Cissé. « J’étais ici en 2011, 2016, maintenant cette année. J’ai toujours de bons feelings ici. L’ambiance est top, mes proches étaient là, dont mon fils, je me sens chez moi quoi », souriait le demi-finaliste des derniers Jeux.

JPEG - 83.5 ko

Sur 800m, la double vice-championne d’Europe Renelle Lamote rajoutait ensuite une pièce dans la machine à réussir des Bleus, grâce à un double tour de piste pas très rapide, mais maîtrisé de bout en bout : 2’00’’68, et de la confiance engrangée.
Et alors que le triple saut annoncé comme le clou de la soirée accouchait finalement d’un scénario modeste (17m30 pour le Cubain Lautaro Martinez), c’est la Kenyane naturalisée Kazakh Daisy Jepkemai qui s’occupait du feu d’artifice final sur 5000m : légère et déliée, elle suivait sans peine aucune la nouvelle « wave light » du meeting – lumière mobile précédant la coureuse pour lui donner l’allure – pour finalement établir un nouveau record du meeting en 14’45’’69. Sûr que dès demain, Hatouma et ses copines essaieront de faire comme elle.

Christophe Lehousse
Photos : ©Sylvain Hitau

à lire aussi
Saint-Denis JOP 2024 Athlétisme

Mallory Leconte, les Jeux, c’est mieux à deux

A 21 ans, cette sprinteuse de Saint-Denis Emotion ne rêve que d’une chose : disputer les Jeux de Paris 2024 chez elle avec son frère jumeau Jerry. Sacrée cet hiver championne de France Elite et espoirs, elle vise le triplé avec les championnats de France en plein air, le 25 juin à Caen. Portrait.

Saint-Denis

Le 26 juin l’athlète c’est… Vous !

Vivez la Journée olympique avec nous autour du Stade de France. Canoë-kayak sur le canal, breakdance sur le parvis… Tout pour s’initier aux disciplines olympiques avec les plus grand·e·s champions et championnes tricolores !

Trampoline Saint-Denis

Allan Morante, champion d’Europe

A 27 ans, le sociétaire de la Dionysienne Trampoline a enfin décroché le titre continental après lequel il courait depuis un certain temps, ce week-end à Rimini. Sa joie est décuplée par la 2e place de son compagnon d’entraînement Pierre Gouzou et la médaille d’or par équipes des Bleus. Une étape de plus franchie avant les Jeux de 2024.