Catégories
Seine Saint-Denis
Sécurité Mobilité Montreuil

Travaux de voirie aux abords du collège Jean-Moulin de Montreuil

Le Département finalise actuellement des travaux de voirie sur la RD 37 aux abords du collège Jean-Moulin de Montreuil-sous-Bois. Des aménagements répondant à une exigence de sécurisation des abords de l’établissement et aussi de développement des modes de déplacement non polluants.

Réaménagement d’une 2 fois 2 voies en route à double sens, sécurisation d’une sortie de collège et création d’une contre-allée ouverte aux vélos : les travaux réalisés par le Département aux abords du collège Jean-Moulin de Montreuil-sous-Bois, commencés en 2011, touchent à leur fin.
D’une hauteur de 500 000 euros, ils s’inscrivent dans le plan Mobilités Durables. Adopté en juin 2016, ce plan poursuit un double objectif : une augmentation en termes de sécurité routière et le développement de mobilités douces comme le vélo.

à lire aussi
Transition écologique

« Une naissance, un arbre », moteur de la transition écologique

Dans le cadre de son Plan Canopée, qui vise à mettre l’arbre au cœur du paysage urbain, le Département a lancé l’opération « une naissance, un arbre », qui propose aux parents de planter un arbre pour la naissance de leur enfant. Un acte symbolique et écologique auquel Soufiane et sa petite famille, habitants de Tremblay-en-France, ont décidé de participer.

Maïwenn Mollet : elle transforme les couches pour bébé en compost !

Qui a déjà croisé un bébé dans sa vie confirmera que les couches jetables peuvent représenter jusqu’à ⅓ de la poubelle d’un foyer. Or une couche met 400 à 450 ans pour se dégrader naturellement en décharge et finit la plupart du temps incinérée. Pourtant, une couche usagée c’est 75% de matières organiques qui ne demandent qu’à « revenir à la terre » pour fertiliser les sols de façon naturelle. Rencontre avec Maïwenn Mollet, porteuse d’une solution grâce au projet Les Couches fertiles.

Limitons les perturbateurs endocriniens !

Ce 29 septembre, à la Bourse du Travail à Bobigny, le Département a signé la charte « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens ». A cette occasion le professeur André Cicolella, chimiste, toxicologue et spécialiste de la question a dressé un bilan des connaissances actuelles et fait le point sur les actions collectives et individuelles possibles.