Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux JOP 2024 Saint-Denis

Succès populaire pour la Grande Course du Grand Paris

Pour cette première édition, 5 517 concurrents ont bouclé les 11,8 km séparant l’Hôtel de Ville de Paris et le Stade de France. Tout un symbole pour la candidature conjointe de Paris et la Seine-Saint-Denis aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Reportage et VIDÉO.

Le long couloir souterrain du Stade de France, l’arrivée sur la piste en pleine lumière, la foule dans les gradins. C’est à ça que pourrait ressembler l’arrivée du marathon olympique à Saint-Denis si Paris et la Seine-Saint-Denis accueillaient les Jeux en 2024.

Dimanche, ils étaient 5 517 participants à s’être offerts une arrivée triomphale au Stade de France, dans le cadre de la Grande Course du Grand Paris.

Cette course de 11,8 km reliant Paris et la Seine-Saint-Denis est un symbole fort, à l’heure où les deux entités ont lié leur destin dans une candidature commune pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, dont le verdict tombera le 13 septembre prochain à Lima.

Et dans cette fête populaire, disputée sous un soleil estival, le Département était d’ailleurs bien représenté, avec une soixantaine de participants.

JPEG - 154.5 ko

Après un départ donné place de l’Hôtel de Ville, en présence de Jean-François Martins, adjoint aux sports de la mairie de Paris, et de Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, le parcours aura mené les participants place de la République, puis le long du canal Saint-Martin.

Les abords du centre commercial Le Millénaire, à Aubervilliers marquaient le passage en Seine-Saint-Denis. A ce stade, le souffle se faisait plus court, les jambes plus lourdes (en tout cas pour l’auteur de ces lignes lui aussi porteur d’un dossard).

Les graffs bariolés de la street art avenue, le long du canal Saint-Denis redonnaient un peu d’allant aux participants. Puis, après un premier temps intermédiaire aux 10 km, c’était l’entrée majestueuse dans le Stade de France : l’espace de 300 m, chacun pouvait se sentir dans la peau d’un Bekele ou d’une Muriel Hurtis, médaillés d’or ici même aux Championnats du Monde 2003.

Au final, le Soudanais Aboubakr Abdallah l’aura emporté chez les hommes dans le temps canon de 37 min 47. Côté féminin, c’est Anne Gouyette qui s’imposait en 48’55.

Parmi les agents du Département, Khalid Bouachir pouvait se prévaloir de la meilleure performance, dans l’excellent temps de 43’40. Les agents du Conseil départemental terminaient d’ailleurs à une honorable 12e place, au classement par équipes.

JPEG - 133.4 ko

Pour toutes et tous, les grimaces de l’effort cédaient rapidement la place au sourire : celui d’avoir battu leur record pour certains, celui d’avoir couru aux côtés de sportifs reconnus comme le gardien de but du PSG Alphonse Aréola ou la vice-championne olympique de boxe Sarah Ourahmoune.

La boxeuse d’Aubervilliers résumait d’ailleurs très bien le sentiment général à l’arrivée de la course : « Ce succès populaire démontre que Paris et la Seine-Saint-Denis sont des terres de sport. Et la Seine-Saint-Denis, on le voit un jour comme aujourd’hui, est prête pour les Jeux ! »

à lire aussi
Cyclisme

Les P’tits gars d’Auber jouent des coudes

Pas de complexes pour les cyclistes de St Michel Auber 93 ! Depuis le début de saison, ils tiennent leur place dans le peloton, au milieu des meilleures équipes mondiales. Le point avec Stéphane Javalet, directeur général et pilier de l’équipe albertivillarienne.

JOP 2024 Aulnay-sous-Bois

Pascal Blaise Ondzie, du bitume aux Jeux de 2024

L’aulnaysien Pascal Blaise Ondzie est une légende vivante du hip hop. B-boy depuis 38 ans, le doyen français du breakdance a écumé les scènes du monde entier avant d’être désigné référent Île-de-France pour l’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024. Portrait d’un athlète d’exception, fervent défenseur des cultures urbaines.

Génération jeux Boxe

Entre deux combats

La boxeuse Fathia Benmessahel fait partie des espoirs soutenus par le Département dans le cadre de son dispositif Génération Jeux. Nous avons voulu prendre de ses nouvelles dans ce contexte si particulier.

Athlétisme Montreuil

Les Benfarès, trois sœurs à fond dans le demi-fond

En 2024, leur grand rêve est de participer ensemble aux Jeux de Paris 2024. Selma, Sara et Sofia Benfarès, trois sœurs qui courent sous le même maillot du CA Montreuil 93, entraînées par leur père Samir, ont toutes trois la culture de l’excellence, sur et en dehors de la piste. Portrait d’une famille de championnes.