Catégories
Seine Saint-Denis
Service civique Collèges Tremblay-en-France

Services civiques, un certain sens de l’engagement

Il n’y a pas d’âge pour oeuvrer pour l’intérêt général : c’est l’idée du service civique. Depuis janvier, 100 jeunes volontaires se sont engagés via l’association Unis-Cité, en partenariat avec le Département, pour aider leurs concitoyens, que ce soit auprès de personnes âgées, dans des services accueillant du public ou en collèges. Illustration au collège Romain-Rolland de Tremblay.

« A votre avis, combien de litres d’eau nécessite la fabrication d’un jean ? » En ce jeudi après-midi, les élèves de 5e du collège Romain-Rolland de Tremblay se prennent au jeu concocté par Chloé et Mady. Ces deux jeunes en service civique, engagés pour 8 mois au sein de l’association Unis-Cité dont ils portent ce jour-là les couleurs orange, mènent bien leur barque.

Leur intervention en collège sur le thème du gaspillage de l’eau, ils l’ont essentiellement conçue sous la forme d’un jeu, consistant à demander aux élèves de relier des montants de consommation d’eau à des gestes de la vie courante. On y apprend ainsi qu’une chasse d’eau classique consomme entre 9 et 12 litres ou qu’un jean représente de 7 000 à 10 000 litres d’eau utilisés. Moralité ? « On met plus de pantalon ! », tente un élève boute-en-train. « Peut-être pas, mais vous pouvez essayer de limiter vos actes de consommateurs, et peut-être aussi regarder de plus près les vêtements que vous achetez », recadre gentiment Chloé.

JPEG - 243.9 ko

Trois mois déjà – mis à part l’épisode du 3e confinement - que la jeune femme de 21 ans et son alter ego Mady, 20 ans, interviennent en collège sur ces thèmes du développement durable qui leur sont chers, en tant que volontaires en service civique. « J’ai toujours voulu me rendre utile, et notamment sensibiliser des jeunes à l’environnement. En même temps, après une licence d’éco-gestion à Paris-8, j’étais un peu dans le flou. Je veux me donner un an de réflexion, mais tout en restant active. Donc le service civique m’est apparu comme une bonne solution », expose Chloé. Mady, habitant de Villemomble, a lui décidé de s’engager dans l’aventure alors que son projet d’entrepreneuriat marquait le pas. « J’estime que ça marche dans les deux sens. Bien sûr, on va pouvoir sensibiliser des jeunes à l’environnement. Mais à moi aussi, ça peut m’apporter des compétences, me faire progresser dans ma manière de prendre la parole en public. Et je trouve qu’on travaille aussi bien en équipe. »

8 mois de volontariat

Cette année, jusqu’à 100 services civiques ont été recrutés par Unis-Cité dans le cadre du programme « Volontaires de la Seine-Saint-Denis ». Et leur rayon d’action ne se limite pas au développement durable. D’autres jeunes - le service civique est ouvert aux 16-25 ans et jusqu’à 30 ans pour des jeunes avec un handicap - interviennent ainsi dans les résidences autonomie, pour renforcer le lien intergénérationnel auprès de personnes âgées, ou dans un échange avec des mineurs non accompagnés suivis par la protection de l’enfance. D’autres encore mettent à disposition leurs compétences informatiques pour encadrer des ateliers de lutte contre la fracture numérique.

Au total, 5 missions sont possibles, en rapport avec les différents champs d’action du Département. « Le critère principal pour être mobilisé en volontariat, c’est vraiment la motivation, l’envie d’être utile pour la société mais aussi la disponibilité, rappelle Suellen Goes, cheffe de projet à Unis-Cité. Les jeunes s’engagent sur 4 jours par semaine pendant 8 mois, à raison de 580 euros d’indemnisation mensuels. Trois jours par semaine où ils sont sur leur mission, et une journée où l’on travaille avec eux leur projet d’avenir. Car il faut évidemment aussi qu’ils mettent ce passage à profit pour eux-mêmes ».

JPEG - 153.6 ko

Les élèves briefés par Chloé et Mady sur les éco-gestes en rapport à l’eau n’avaient en tout cas pas à se plaindre : « J’ai trouvé ça intéressant. On apprend en jouant et en même temps, ça nous rappelle qu’il faut économiser l’eau, ne pas la gaspiller inutilement, expliquait Issa, en 5e. Avant d’ajouter fièrement : « Moi, j’ai même proposé une sorte de compteur électronique qui bloquerait la douche quand le nombre de litres a été atteint. » Peut-être un futur service civique, allez savoir…

JPEG - 251.2 ko
Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez postuler sur le site d’Unis-Cité ou à l’adresse suivante :
Unis Cité Seine-Saint-Denis
160 rue Roger Salengro, Bondy ou 76 rue de la Convention à La Courneuve
Tél. 01 53 41 81 32

Christophe Lehousse
Photos : ©Patricia Lecomte

A lire aussi
Le Département donne aux jeunes la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences pour définir un projet d’avenir. Exemple avec Mehdi et Elias engagés comme volontaires du service civique avec Unis Cité dans le cadre du programme Support’AIR proposé par le Conseil départemental. Leur mission : partager l’élan de leur jeunesse avec des personnes âgées vivant en Ehpad ou chez elles.

à lire aussi
Santé & Prévention Aulnay-sous-Bois

Vaccination Covid : des injections sans RDV dans les PMI

Le Département, très mobilisé contre l’épidémie, propose jusqu’à fin juin des opérations de vaccination sans rendez-vous dans des centres de Protection maternelle et infantile de Seine-Saint-Denis. Jeudi 17 juin, les agent·e·s du centre Pierre-Abrioux à Aulnay-sous-Bois ont ainsi ouvert leurs portes de 8h30 à 16h30 aux habitant·e·s du quartier et ont injecté une cinquantaine de doses de Pfizer.

Protection de l’enfance

Parrains Par Mille, la richesse du cœur

Implantée en Ile-de-France mais aussi dans 4 autres régions de France, cette association, soutenue notamment par le Département, met en place des parrainages entre des habitant·e·s et des enfants de 3 à 21 ans ayant besoin d’une personne ressource. Il peut s’agir de mineur·e·s non accompagné·e·s, d’enfants pris en charge par la protection de l’enfance ou encore d’enfants vivant dans leur famille. Portrait de deux binômes de Seine-Saint-Denis.

Reconstruction du refuge SPA de Gennevilliers

Plus ancien refuge SPA de France, le refuge de Grammont à Gennevilliers va être reconstruit grâce à la participation financière de la Seine-Saint-Denis et des six autres départements franciliens via le Fonds via le Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental (FS2I).

Aide sociale Sevran Bobigny

Une caravane pour aider les aidant·e·s

Lundi 31 mai, l’hôpital Avicenne de Bobigny a accueilli le lancement de la caravane « Tous aidants », qui va sillonner l’Ile-de-France puis la France jusqu’en octobre. Cette initiative, soutenue par le Département, a pour but de donner un maximum d’informations aux personnes venant en aide à un proche malade ou en situation de dépendance. Des personnes qui, bien souvent, sont isolées ou épuisées, et qu’il s’agit donc d’aider à leur tour.