Catégories
Seine Saint-Denis
Bobigny Théâtre

Réouverture en majesté pour la MC93 le 23 mai

Après deux ans et demi de travaux, la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, basée à Bobigny, rouvre ses portes mardi 23 mai, avec la première du ballet « Nicht Schlafen ». Une MC93 nouvelle formule qui se veut davantage ouverte sur la vie des habitants et de la cité. VIDÉO.

Deux ans et demi qu’elle se refaisait une beauté, à l’ombre de grandes bâches qui cachaient ses mystères. Deux ans et demi que l’équipe du théâtre avait choisi de mettre à profit pour mettre au point le futur projet de la MC et aussi pour tisser des liens avec d’autres structures au cours de trois saisons de programmation "hors les murs".

Désormais, il est temps de revenir à la maison. Mardi 23 mai, pour la première de « Nicht Schlafen », un ballet autour de l’oeuvre de Gustav Mahler mis en scène par Alain Platel, la MC93 va pouvoir réintégrer ses quartiers, rénovés sans pour autant tirer un trait sur l’histoire passée des lieux.

« Nous avons réalisé à la fois un travail de mise aux normes, d’adaptation de l’espace scénique et d’ouverture sur l’extérieur. », résume ainsi l’architecte Vincent Brossy, mandaté pour les travaux financés en partie par le département de la Seine-Saint-Denis.

JPEG - 91.6 ko

Au-delà de la remise aux normes de sécurité des lieux, le site aura connu trois évolutions notables. L’amélioration scénique de la grande salle Oleg Efremov, toujours d’une capacité de 800 places mais avec un plateau approfondi et de nouveaux gradins pliables. Le 23 mai, c’est dans cette salle qu’aura lieu la grande première de « Nicht Schlafen ».

Une salle supplémentaire, ensuite. Juste au-dessus de la salle Oleg Efremov, la MC93 pourra ainsi profiter d’une « black box » de 250 places, avec des gradins entièrement modulables. Un ajout qui pourrait permettre de jouer à l’avenir des spectacles en simultané avec la salle Oleg Efremov.

Enfin, la troisième modification d’ampleur porte sur le hall d’accueil, pensé par la nouvelle direction comme une véritable agora. Incarnation de ce que la directrice Hortense Archambault appelle la Fabrique d’expériences – des spectacles conçus à partir de l’expérience et de la parole des habitants - cet espace de 720m2 se veut en effet largement ouvert sur la ville, avec la possibilité d’y organiser des conférences ou des représentations.

Pour remodeler le hall qui sera ouvert au public tous les après-midis de mardi à samedi, à partir de septembre, les Balbyniens ont d’ailleurs été largement sollicités à travers des concertations publiques.

JPEG - 85.6 ko

« Au final, le théâtre renoue avec l’esprit du bâtiment initial, imaginé par les architectes Fabre et Perrotet. Aujourd’hui, la MC est redevenu cet équipement de stature nationale et un outil de création extrêmement fort. », estime Vincent Brossy. Après 30 ans de créations d’avant-garde et de grandes premières, revoici la MC93 partie pour un nouveau cycle.

Retrouvez l’interview de la directrice de la MC93 Hortense Archambault ici.

à lire aussi
Musique

Scènes Nomaades : « une nouvelle manière de faire la fête »

Le festival Scènes Nomaades parcourra la Seine-Saint-Denis du 21 juin au 31 juillet. Son originalité ? Une grande scène tractée par des vélos et un son diffusé par des enceintes solaires. Découvrez en avant-première le dispositif porté par le réseau de musiques actuelles Maad 93 et soutenu par le Département dans le cadre du Plan Rebond. Reportage en vidéo.

Cinéma Pantin

Festival Côté Court : 30 ans qui défilent à l’écran

Cette année, les 30 ans du festival Côté Court, au Ciné 104 à Pantin, coïncident avec la réouverture des salles de cinéma après la pandémie. Jusqu’au 23 juin, une centaine de court-métrages vont à nouveau être montrés à des spectateurs impatients de retrouver les écrans. L’occasion de revenir sur cette belle aventure avec Jacky Evrard, le fondateur du festival. Interview.

Festival Musique

Roberto Alagna chante à Saint-Denis

C’était le concert du retour. Le retour du Festival de Saint-Denis après une année de silence, et le retour de Roberto Alagna pour un premier concert en Seine-Saint-Denis. En en attendant d’autres ?...

Cinéma Montreuil

Nicolas Becker, son Oscar a fait du bruit

Le 16 juin sort « Sound of Metal », film sensible racontant l’épreuve que traverse un musicien de hard rock plongé dans la surdité. Un travail pour lequel le « sound designer » Nicolas Becker a reçu en février l’Oscar du meilleur son. Montreuillois depuis 7 ans, il nous parle de son parcours, de son attachement à la ville et de son projet d’ouvrir éventuellement une Maison du son dans le département.