Catégories
Seine Saint-Denis
Génération jeux Judo Montreuil

Messie Katanga, la force tranquille

A 22 ans, le judoka du Red Star club Montreuil et membre du dispositif départemental « Génération Jeux » espère se faire petit à petit sa place dans une catégorie archi-dominée par l’ogre Teddy Riner.

Pas simple de se créer sa place au soleil en France lorsqu’on est un jeune judoka poids lourds (+100 kg). Un certain Teddy Riner a tendance à faire de l’ombre... Pourtant, Messie Katanga, ne baisse pas les bras. D’ailleurs, en l’absence du décuple champion du monde, c’est lui qui a raflé le titre de champion de France poids lourds en novembre 2018 : « C’est plutôt motivant d’avoir une personne comme Teddy dans sa catégorie. Personne n’est né champion. Comme moi il est venu à l’Insep, il s’est entraîné, il a souffert, et aujourd’hui c’est le plus grand champion de tous les temps. Teddy est parvenu à vivre ses rêves, moi je m’entraîne pour vivre les miens. Peu importe qui est devant moi, qui me barre la route, ça ne va pas m’empêcher de rêver. Sinon demain, j’arrête de m’entraîner ! »
Messie est décidé à mener sa carrière pas à pas : « Mon objectif, c’est une médaille européenne ou mondiale, mais d’abord commencer à m’imposer dans les Grands Prix, les World Cup, les Grands Chelems, monter crescendo dans les compétitions. » Pour cela, il a choisi de s’entraîner au RSC Montreuil : « J’aime beaucoup l’ambiance de ce club, la façon de travailler des entraîneurs Rachid Berki (également président) et Nacer Dahli. Nous avons une réelle complicité en compétition. Pendant le combat, Rachid sait quoi me dire pour que je me dépasse, trouver la solution pour que je reste lucide, dur. C’est vraiment précieux ! » Et pour savoir ce que lui inspire d’intégrer le dispositif Génération Jeux, il suffit de savoir qu’à l’Insep, dès le lundi après l’avoir reçu, Messie portait sur lui le jogging #TeamSSD floqué à son nom : « J’en suis fier ! »

à lire aussi
Saint-Denis

Retour sur la Journée olympique en 10 photos

L’espace d’un dimanche, les abords du Stade de France se sont transformés en plus grand terrain de sport de France, à 25 mois des JOP Paris 2024 : voile sur le canal, hip hop, rubgy, basket fauteuil sur le terrain annexe, BMX sur le parvis... Retour en 10 images sur cette grande fête populaire de la pratique sportive en Seine-Saint-Denis.

Saint-Denis JOP 2024 Athlétisme

Mallory Leconte, les Jeux, c’est mieux à deux

A 21 ans, cette sprinteuse de Saint-Denis Emotion ne rêve que d’une chose : disputer les Jeux de Paris 2024 chez elle avec son frère jumeau Jerry. Sacrée cet hiver championne de France Elite et espoirs, elle vise le triplé avec les championnats de France en plein air, le 25 juin à Caen. Portrait.

Trampoline Saint-Denis

Allan Morante, champion d’Europe

A 27 ans, le sociétaire de la Dionysienne Trampoline a enfin décroché le titre continental après lequel il courait depuis un certain temps, ce week-end à Rimini. Sa joie est décuplée par la 2e place de son compagnon d’entraînement Pierre Gouzou et la médaille d’or par équipes des Bleus. Une étape de plus franchie avant les Jeux de 2024.