Catégories
Seine Saint-Denis
Génération jeux Judo Montreuil

Messie Katanga, la force tranquille

A 22 ans, le judoka du Red Star club Montreuil et membre du dispositif départemental « Génération Jeux » espère se faire petit à petit sa place dans une catégorie archi-dominée par l’ogre Teddy Riner.

Pas simple de se créer sa place au soleil en France lorsqu’on est un jeune judoka poids lourds (+100 kg). Un certain Teddy Riner a tendance à faire de l’ombre... Pourtant, Messie Katanga, ne baisse pas les bras. D’ailleurs, en l’absence du décuple champion du monde, c’est lui qui a raflé le titre de champion de France poids lourds en novembre 2018 : « C’est plutôt motivant d’avoir une personne comme Teddy dans sa catégorie. Personne n’est né champion. Comme moi il est venu à l’Insep, il s’est entraîné, il a souffert, et aujourd’hui c’est le plus grand champion de tous les temps. Teddy est parvenu à vivre ses rêves, moi je m’entraîne pour vivre les miens. Peu importe qui est devant moi, qui me barre la route, ça ne va pas m’empêcher de rêver. Sinon demain, j’arrête de m’entraîner ! »
Messie est décidé à mener sa carrière pas à pas : « Mon objectif, c’est une médaille européenne ou mondiale, mais d’abord commencer à m’imposer dans les Grands Prix, les World Cup, les Grands Chelems, monter crescendo dans les compétitions. » Pour cela, il a choisi de s’entraîner au RSC Montreuil : « J’aime beaucoup l’ambiance de ce club, la façon de travailler des entraîneurs Rachid Berki (également président) et Nacer Dahli. Nous avons une réelle complicité en compétition. Pendant le combat, Rachid sait quoi me dire pour que je me dépasse, trouver la solution pour que je reste lucide, dur. C’est vraiment précieux ! » Et pour savoir ce que lui inspire d’intégrer le dispositif Génération Jeux, il suffit de savoir qu’à l’Insep, dès le lundi après l’avoir reçu, Messie portait sur lui le jogging #TeamSSD floqué à son nom : « J’en suis fier ! »

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.