Catégories
Judo
J.O. Tokyo Le Blanc-Mesnil

Madeleine Malonga, une étoile en argent !

Championne du monde en 2019, la vice-championne du monde en titre (27 ans), l’Etoile du Blanc-Mesnil se pare d’argent pour sa première participation olympique. Malgré une carrière loin d’un long fleuve tranquille, la ceinture noire aux racines congolaises démontre qu’il ne faut « jamais rien lâcher… ». Ses prochains combats de vice-championne olympique seront donc de la même veine. En or, par équipe ?

J.O. Tokyo Montfermeil

Coacher des judokates à Tokyo... depuis Montfermeil !

Obligé à des transfusions régulières, l’entraîneur Omar Gherram (59 ans) a dû renoncer à se rendre à Tokyo pour suivre ses deux judokates dont Marie Branser (République Démocratique du Congo), licenciée au Red Star Club Montreuil judo. A distance, Omar les suivra de près via ses écrans…

J.O. Tokyo Le Blanc-Mesnil

Deux étoiles sur le tatami de Tokyo

Demain et après-demain, les Etoiles du Blanc-Mesnil Margaux Pinot (n°2 mondiale -70kg) et Madeleine Malonga (n°1 -78kg) entrent en lice, prêtes à suivre les pas argentés de la Noiséenne Amandine Buchard. Eliminé en huitièmes, le Montreuillois Alexandre Houssein lui se projette déjà sur 2024…

Margaux Pinot va à Tokyo !

Grâce à sa récente médaille d’argent aux championnats d’Europe (samedi 17 avril), la judokate de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil décroche sa sélection, sa première aux Jeux olympiques. Pour Tokyo, Margaux Pinot (27 ans) rejoint sa camarade de club, la championne du monde en titre Madeleine Malonga (-78kg). Pour de l’or ?

Jeux olympiques et paralympiques Blanc-Mesnil

Madeleine Malonga a son ticket pour Tokyo

Mardi 6 avril, Larbi Benboudaoud, directeur de la haute performance de l’équipe de France, ex-judoka de Dugny et entraîneur national a communiqué une grande partie de la sélection pour les XXXIIes Jeux olympiques de Tokyo. Dans ses rangs, la championne du monde Madeleine Malonga, de l’Etoile sportive du Blanc-Mesnil.

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Coronavirus Le Blanc-Mesnil

Madeleine Malonga : « Seul sauver des vies doit l’emporter… »

Récemment, la championne du monde de judo en titre (-78 kg) a lancé un appel aux dons pour les Hôpitaux de Paris. Tous les jours, « la boule au ventre », elle stresse de voir ses parents et sa sœur, soignant·e·.s, au chevet des malades du Covid. Elève-infirmière, la combattante de l’Etoile Sportive de Blanc Mesnil (26 ans) avoue « se sentir inutile », comme elle l’a aussi ressenti à l’annonce du report des Jeux de Tokyo…

Blanc-Mesnil

Madeleine Malonga, un titre mondial au pays du judo

A 25 ans, cette judoka de l’Etoile Sportive Blanc-Mesnil a été sacrée fin août championne du monde pour la première fois de sa carrière, chez les -78kg. Cerise sur le kimono, c’était au Japon, pays de naissance de sa discipline et pays hôte des Jeux de Tokyo 2020, dont cette bosseuse rêve aussi.

  • 1
  • 2
Agenda