Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis Parcs départementaux

Les agent·e·s ambassadeur·rice·s de la transition écologique

Le Département, qui souhaite contribuer aux « Jeux les plus durables de l’histoire » en 2024, forme dès aujourd’hui les personnels accueillant du public aux enjeux de la transition écologique. L’objectif : en faire des ambassadeurs et des ambassadrices de l’écoresponsabilité auprès de la population.

Cet été, on ne badinera pas avec l’environnement ! Une conviction pour Rémi Reboux, responsable francilien de l’association Aremacs, qui compte parmi les ambassadeurs du In Seine-Saint-Denis. Il a été missionné par la Délégation départementale à la Transition Écologique (DTE) pour réaliser cet été quatre sessions de sensibilisation auprès des agent·e·s et partenaires du Département.

L’importance des remontées de terrain

Le premier module a eu lieu mardi 6 juillet au parc Georges-Valbon en présence d’une dizaine d’éco-gardes et d’une animatrice nature des parcs départementaux. « C’était ultra-intéressant d’avoir leur retour d’expérience pour savoir quels leviers employer pour mobiliser la population » annonce l’intervenant Rémi Reboux. « En leur donnant toutes les informations sur les bonnes pratiques, ils pourront se faire le relais de cette démarche d’écoresponsabilité auprès des habitants ».
Cette rencontre a aussi permis aux agent∙e∙s de la Direction départementale de la Nature, des Paysages (DNPB) et de la Biodiversité de partager leurs expériences de terrain. « Notre plus gros problème, ce sont les déchets que les gens jettent n’importe comment dans le parc » confie Sylvain Doyen, chef de brigade équestre au parc Georges-Valbon. « Si les gens changeaient leurs habitudes, la collectivité pourrait faire de belles économies de nettoyage et préserverait encore mieux les espaces naturels sensibles ».
Une réflexion globale est actuellement en cours pour améliorer la gestion des déchets dans les parcs départementaux.

Sensibiliser lors des rendez-vous olympiques

L’association Aremacs va former jusqu’à fin août quarante agent·e·s supplémentaires de la DNPB et vingt animateur·rice·s de la FSGT 93 qui mettront en place des activités sportives lors des temps-forts olympiques du Bel été solidaire.
Le Département et ses partenaires proposent en effet aux Séquano-Dionysien·ne·s de profiter de l’été pour pratiquer des activités physiques et de loisirs dans les parcs. Les habitant·e·s sont invité·e·s à assister sur écran géant au « Live des Jeux » de Tokyo du 31 juillet au 8 août, à trois jours d’initiation aux nouveaux sports olympiques du 5 au 8 août au parc du Sausset et à un « Live du week-end de clôture des Jeux Paralympiques » du 3 au 5 septembre au parc de la Poudrerie.
Dans l’optique de les sensibiliser à l’écoresponsabilité, la collectivité a également missionné l’association Aremacs pour organiser des animations lors des deux « live sites » dans le parc Georges-Valbon à la Courneuve puis La Poudrerie à Sevran. Cinq animateur·rice·s de l’association présenteront aux promeneur·euse·s les méthodes de tri sélectif puis collecteront et recycleront les détritus, ce qui permettra de faire un diagnostic en aval puis de calibrer les dispositifs de stockage et les filières de valorisation de ces déchets pour les prochains événements.
Les animateur∙rice∙s signaleront aussi aux visiteur·euse·s les écogestes pour réduire leur impact environnemental autour d’un « appartement zéro déchet » en carton. « Nous serons dans une approche conviviale et festive pour faire passer notre message » ajoute une bénévole de l’ONG. « On a d’ailleurs mis de côté nos chapeaux flashy et des pistolets à eau pour faire partie nous aussi du spectacle ! ».

L’objectif du plan d’action du Délégation départementale à la Transition Écologique (DTE) consiste à « faire monter en puissance » la démarche de développement durable lors des manifestations festives du Bel été solidaire. « On capitalise pour organiser des événements de plus en plus écoresponsables et être prêts pour les Jeux olympiques de Paris 2024 » conclut Péroline Millet, chargée de projet transition écologique à la DTE.

JPEG - 276 ko

Crédit-photo : Franck Rondot

à lire aussi
Lutte contre les discriminations

Une appli contre les actes homophobes

Le Département, titulaire du label Diversité, a signé le 12 mai 2021 une convention avec l’association FLAG ! Ce partenariat permettra le recours à une plateforme de signalement des violences verbales ou physiques LGBTphobes et un meilleur accompagnement des victimes. Reportage et vidéo.