Catégories
Seine Saint-Denis
Equitation Parcs départementaux

Le centre équestre départemental en selle pour une seconde jeunesse

Dès la rentrée de septembre, l’UCPA, délégataire de service public, rénovera l’équipement de La Courneuve. Objectif : ouvrir davantage au grand public ce lieu déjà très fréquenté par les élèves de Seine-Saint-Denis.

Avec son équipe de 15 enseignants et enseignantes, ses 160 chevaux et poneys et 10 hectares d’installations nichées dans les 350 hectares du parc Georges-Valbon, le centre équestre départemental de La Courneuve est un équipement précieux au service de la découverte de l’équitation comme du monde animal à l’échelle de toute la Seine-Saint-Denis. Confié en délégation de service public à l’UCPA depuis 1983, le centre accueille ainsi cette année 480 élèves de primaire et 220 collégien·ne·s venu·e·s de 8 villes du département. Autre axe fort du contrat de délégation de service public, l’ouverture de la pratique équestre au plus grand nombre avec un dispositif inclusif qui permet l’accueil régulier de 14 établissements spécialisés pour les personnes en situation de handicap dans l’écrin de verdure d’un centre bâti entre 1970 et 1972.
Si certaines rénovations ont été effectuées au fil des ans, il était donc temps de moderniser le poney-club à travers des travaux que l’UCPA devrait lancer dès la rentrée de septembre. Un projet à hauteur de 2 millions d’euros « qui devra aussi permettre d’ouvrir davantage le centre sur le parc départemental Georges-Valbon, décrit Bruno Sanchez, chargé de projets sur les équipements sportifs délégués du Département au sein du service du sport et loisirs (DCPSL). L’idée, c’est que les promeneur·euse·s du parc puissent facilement accéder à ce lieu et le découvrir, y amener leurs enfants pour des séances de poney. »
A côté des travaux assumés par l’UCPA, le Département en financera à hauteur de 200 000 euros pour refaire la voirie et l’aire de parking Montjoie attenantes au centre équestre.
Photos : Franck Rondot et Daniel Ruhl

JPEG - 197.5 ko
A 18 ans seulement, Chiara Zenati est l’un des espoirs de médaille de la France pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Cette Drancéenne formée au centre équestre UCPA La Courneuve est devenue en un an l’une des meilleures cavalières au monde de para-dressage.

[lien direct vers la vidéo https://youtu.be/HCMxQ7FD61s]
Lire l’article du magazine

à lire aussi
Jeux olympiques et paralympiques

La Génération Jeux à l’épreuve du micro

Le Département soutient les espoirs sportifs de Seine-Saint-Denis pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 avec son dispositif Génération Jeux. Pour les armer face aux questions des journalistes, il propose à chacun d’eux·elles trois séances de média training.

Saint-Denis Tennis de table Jeux olympiques et paralympiques

Prithika Pavade, embarquement immédiat pour Tokyo

Ce week-end, la petite surdouée du Saint-Denis US tennis de table est allée chercher son billet pour les Jeux de Tokyo de cet été, à tout juste 16 ans. Un authentique exploit, pour celle qui visait au départ plutôt les Jeux de Paris 2024 à la maison. La conjugaison d’un talent hors pair, d’une politique de club modèle et d’un partenariat avec le Département qui porte ses fruits.

Judo

Margaux Pinot va à Tokyo !

Grâce à sa récente médaille d’argent aux championnats d’Europe (samedi 17 avril), la judokate de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil décroche sa sélection, sa première aux Jeux olympiques. Pour Tokyo, Margaux Pinot (27 ans) rejoint sa camarade de club, la championne du monde en titre Madeleine Malonga (-78kg). Pour de l’or ?