Catégories
Seine Saint-Denis
Génération jeux Stains Montreuil Gagny

Le Département investit pour les sportives et sportifs

A Stains, à Gagny, à Montreuil/Bagnolet, le Département vient d’inaugurer trois nouveaux équipements sportifs. Le fruit du Plan de rattrapage des Équipements Sportifs (P.R.E.S.) voté par le Département. VIDÉO

JPEG - 8.4 ko

En Seine-Saint-Denis, ce n’est pas si simple de pratiquer une activité sportive. Notre département est l’un des trois moins bien dotés en équipements sportifs publics par habitant (16,2 équipements pour 10 000 habitants en Seine-Saint-Denis, 25 en Ile-de-France et 49,6 en France). Le P.R.E.S constitue une formidable opportunité pour remédier au vieillissement du patrimoine sportif existant et rééquilibrer la répartition des équipements sur l’ensemble du territoire. L’objectif est d’améliorer les conditions de pratique pour tous les publics et d’intensifier l’usage de certains espaces sportifs existants.

Élaboré conjointement par les services de l’Etat, le Département et le mouvement sportif séquano-dionysien, le P.R.E.S est constitué de 74 projets, portés par 34 communes. Il prévoit la couverture de 40 courts de tennis, la réalisation de 30 terrains en gazon synthétique (dont 3 de rugby et 2 mixtes football-rugby), la rénovation de 23 gymnases, notamment dans la partie Est du Département aux fins de rééquilibrage. Malgré un contexte budgétaire difficile, l’engagement exceptionnel du Conseil général s’élève à 12.5M€. Le mouvement sportif participera également au financement de ce plan, ainsi que la Région Ile-de-France. Cet investissement s’ajoute à la réalisation de 24 équipements sportifs intégrés au Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges.

A cet effort vient s’ajouter le Plan piscines. 40 Millions d’euros seront casacrés à la construction de cinq nouvelles piscines à Aulnay-sous-Bois, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis/La Courneuve, Aubervilliers et Bondy/Noisy-le-Sec ou Bagnolet. Dix-sept autres piscines seront rénovées. Et avec les J.O. de Paris 2024, d’autres équipements seront rénovés pour servir de lieu d’entraînement pour les athlètes.

JPEG - 72.1 ko
Je signe l'appel
à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.