Catégories
Seine Saint-Denis
Génération jeux Stains Montreuil Gagny

Le Département investit pour les sportives et sportifs

A Stains, à Gagny, à Montreuil/Bagnolet, le Département vient d’inaugurer trois nouveaux équipements sportifs. Le fruit du Plan de rattrapage des Équipements Sportifs (P.R.E.S.) voté par le Département. VIDÉO

JPEG - 8.4 ko

En Seine-Saint-Denis, ce n’est pas si simple de pratiquer une activité sportive. Notre département est l’un des trois moins bien dotés en équipements sportifs publics par habitant (16,2 équipements pour 10 000 habitants en Seine-Saint-Denis, 25 en Ile-de-France et 49,6 en France). Le P.R.E.S constitue une formidable opportunité pour remédier au vieillissement du patrimoine sportif existant et rééquilibrer la répartition des équipements sur l’ensemble du territoire. L’objectif est d’améliorer les conditions de pratique pour tous les publics et d’intensifier l’usage de certains espaces sportifs existants.

Élaboré conjointement par les services de l’Etat, le Département et le mouvement sportif séquano-dionysien, le P.R.E.S est constitué de 74 projets, portés par 34 communes. Il prévoit la couverture de 40 courts de tennis, la réalisation de 30 terrains en gazon synthétique (dont 3 de rugby et 2 mixtes football-rugby), la rénovation de 23 gymnases, notamment dans la partie Est du Département aux fins de rééquilibrage. Malgré un contexte budgétaire difficile, l’engagement exceptionnel du Conseil général s’élève à 12.5M€. Le mouvement sportif participera également au financement de ce plan, ainsi que la Région Ile-de-France. Cet investissement s’ajoute à la réalisation de 24 équipements sportifs intégrés au Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges.

A cet effort vient s’ajouter le Plan piscines. 40 Millions d’euros seront casacrés à la construction de cinq nouvelles piscines à Aulnay-sous-Bois, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis/La Courneuve, Aubervilliers et Bondy/Noisy-le-Sec ou Bagnolet. Dix-sept autres piscines seront rénovées. Et avec les J.O. de Paris 2024, d’autres équipements seront rénovés pour servir de lieu d’entraînement pour les athlètes.

JPEG - 72.1 ko
Je signe l'appel
à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.