Catégories
Seine Saint-Denis
Equipements Pierrefitte-sur-Seine Natation

Le Centre aquatique Claire-Supiot va ouvrir ses portes

Le plan Piscines lancé par le Département en 2015 va connaître une nouvelle étape majeure avec l’ouverture du centre aquatique Claire-Supiot à Pierrefitte-sur-Seine. L’objectif de ce vaste plan d’investissement : augmenter le nombre de lignes d’eau disponibles afin de favoriser l’apprentissage de la natation et la pratique sportive pour toutes et tous.

Pierrefitte-sur-Seine faisait jusqu’ici partie des communes de Seine-Saint-Denis à ne pas être équipée de piscine. Ses habitants, ainsi que les scolaires, étaient contraints de se rendre à Saint-Denis ou à Stains pour évoluer dans l’eau. A compter de fin mai, familles et scolaires pourront profiter du nouveau Centre aquatique Claire-Supiot. Ce projet a été réalisé sous maîtrise d’ouvrage départementale avec une participation financière de la Région Île-de-France et de l’Agence nationale du sport pour un budget total de 17 millions d’euros. La commune de Pierrefitte-sur-Seine en assumera la gestion. Le président du Département, Stéphane Troussel, remettra symboliquement les clés de la piscine au maire de Pierrefitte.

JPEG - 53.2 ko

Un tel projet a été rendu possible par la création en 2015 d’un plan Piscines doté de 40 millions d’euros. A son origine, un constat « inacceptable » pour Stéphane Troussel : plus de 60 % des élèves entrant en 6e en Seine-Saint-Denis ne savent pas nager. Et pour cause : dans le département, il y a un peu moins de 60 m² de bassin pour 10 000 habitants contre plus de 160 m² en Île-de-France. Depuis son lancement, le plan Piscines a permis la rénovation de 17 piscines (soit près de la moitié du parc de bassins en Seine-Saint-Denis) ainsi que la construction de 5 nouveaux équipements comme la piscine Claire-Supiot.

JPEG - 86.3 ko

Sur une surface de 2 941 m², le centre aquatique de Pierrefitte comprend un bassin sportif de 8 lignes de nage et 10 lignes scolaires, un bassin d’apprentissage de 150 m², un solarium minéral et végétal agrémenté d’un espace ludo-enfants. Il s’agit d’un bâtiment à basse consommation énergétique.

Ce nouvel équipement porte le nom de la nageuse Claire Supiot, au parcours hors norme et exemplaire de résilience : elle est devenue la première Française à participer aux Jeux olympiques et paralympiques, ce à 33 ans d’écart. En 1988, elle nage le 200 m papillon aux Jeux de Séoul. En 2016, elle est diagnostiquée de la maladie de Charcot et décide de poursuivre en handisport. En 2021, à l’âge de 53 ans, elle termine 8e du 100 m papillon aux Jeux paralympiques de Tokyo.

Lire l’article sur le chantier olympique du centre aquatique de Marville

à lire aussi
Saint-Denis JOP 2024 Athlétisme

Mallory Leconte, les Jeux, c’est mieux à deux

A 21 ans, cette sprinteuse de Saint-Denis Emotion ne rêve que d’une chose : disputer les Jeux de Paris 2024 chez elle avec son frère jumeau Jerry. Sacrée cet hiver championne de France Elite et espoirs, elle vise le triplé avec les championnats de France en plein air, le 25 juin à Caen. Portrait.

Saint-Denis

Le 26 juin l’athlète c’est… Vous !

Vivez la Journée olympique avec nous autour du Stade de France. Canoë-kayak sur le canal, breakdance sur le parvis… Tout pour s’initier aux disciplines olympiques avec les plus grand·e·s champions et championnes tricolores !

Trampoline Saint-Denis

Allan Morante, champion d’Europe

A 27 ans, le sociétaire de la Dionysienne Trampoline a enfin décroché le titre continental après lequel il courait depuis un certain temps, ce week-end à Rimini. Sa joie est décuplée par la 2e place de son compagnon d’entraînement Pierre Gouzou et la médaille d’or par équipes des Bleus. Une étape de plus franchie avant les Jeux de 2024.