Catégories
Seine Saint-Denis
Plan Canopée Collèges Biodiversité

Des cours plus vertes dans les collèges !

Pour lutter contre le réchauffement climatique, favoriser l’absorption des eaux de pluie et offrir un peu plus de nature aux élèves, le Département installe des cours oasis, végétalisées, dans les collèges. Visite du président Troussel sur le chantier du collège Jean-Pierre Timbaud à Bobigny.

Les collégiens sont en vacances, mais la cour du collège Jean-Pierre Timbaud de Bobigny est plus bruyante que jamais. Des engins font sauter l’enrobé noir pour ensuite installer un espace végétalisé, une cour oasis. Car une cour d’école classique, c’est une grande surface noire imperméable, qui chauffe beaucoup au soleil. Pas le plus adapté dans un territoire où les précipitations sont importantes et dont le thermomètre climatique est la hausse…
« Tout cet espace légèrement en pente entre le bâtiment et les gradins va être végétalisé, explique Jérôme Skowron, responsable de secteur à la direction de la nature, des paysages et de la biodiversité du Département. Au lieu d’être collectées dans le réseau d’assainissement, les eaux de pluie s’infiltreront dans le sous-sol. On gardera tout de même un caniveau d’évacuation en cas de fortes précipitations pour éviter les inondations. »
Au lieu de l’enrobé noir, les élèves auront droit à un gazon « evergreen ». « C’est une espèce résistante, et surtout elle est plantée dans des alvéoles de plastique, reprend le technicien. On marche sur les alvéoles, on préserve ainsi le gazon et évite de rapporter de la boue à l’intérieur des bâtiments. » En plus du gazon, cet espace sera planté d’une quinzaine d’arbres, plus deux autres plus proches du bâtiment pour lui apporter leur ombre et le rafraîchir aux heures chaudes. Un élément du Plan Canopée du Département qui veut d’ici à 2030 augmenter de 16 à 20 % la surface arborée de la Seine-Saint-Denis et planter 30 000 arbres d’ici à 2030.
« Ces travaux permettront aussi de répartir les différents espaces de la cour, explique Vincent Lartigue, principal adjoint. On indiquera « ici on lit », « ici on joue »… On évitera que les garçons qui jouent au foot s’approprient tout l’espace… »
Les gravats sont réemployés dans un autre chantier d’îlots perméabilisés au collège Evariste-Galois de Sevran. Jean-Pierre Timbaud aura un sérieux coup de neuf cet été puisqu’un espace de stationnement vélos va aussi être créé et que le matériel de cuisine sera changé à neuf (lave-vaisselle, fours, bain-marie, chambres froides). Le montant total des travaux est de 318 130 euros.
Le président du Département Stéphane Troussel est venu se rendre compte de l’avancée des travaux : « Notre objectif sur la totalité du mandat, est de végétaliser l’ensemble des cours des collèges de Seine-Saint-Denis. Cela fera partie du cahier des charges des nouveaux collèges encore à construire et sera réalisé dans ceux qui existent déjà. Après avoir réalisé une première cour oasis à Rosny-sous-Bois, cet été nous allons en planter trois : ici à Jean-Pierre Timbaud, à Evariste-Gallois à Sevran et à Pablo-Neruda à Gagny. »

"Pas de futur sans nature"

« Pour illustrer la première page de leur carnet de correspondance, nous avons proposé plusieurs thèmes aux élèves, raconte Aïcha Gassa, principale du collège. L’écologie est arrivée largement en tête et ils ont choisi une image d’éléphant et les mots « Pas de futur sans nature ». Le collège Timbaud dispose aussi d’un jardin pédagogique très apprécié. « Nous avons mis en place un atelier jardinage lors de la pause méridienne, reprend la principale. Nous avons reçu du matériel, des outils, des bottes… les enfants sont très fiers d’avoir fait pousser des légumes, des fleurs… Alors je suis sûre qu’à la rentrée, ils apprécieront pleinement leur nouvelle cour oasis ! »

JPEG - 496.2 ko
Près de 4 millions d’euros de travaux cet été dans les collèges

En juillet et août, le Département de la Seine-Saint-Denis profite de l’absence des élèves pour rénover et entretenir les collèges dont il a la gestion. Au total, ce sont plus de 26 opérations qui seront conduites pour un montant total de 3 832 000 euros.
Etanchéité des toitures, travaux d’embellissement, création de salles de sciences ou de sanitaires, construction de préaux sont les travaux les plus courants... Ils s’inscrivent dans le cadre du Plan Eco-Collège voté en novembre dernier. Cette année, le Département a décidé de mettre l’accent sur le développement et l’aménagement de nouvelles cours végétalisées pour lutter contre le réchauffement climatique et proposer aux élèves des îlots de fraîcheur et d’ombre. Les collégien.ne.s auront un contact direct et quotidien avec la nature et ce, même en ville. Un programme de désimperméabilisation, de diversification des habitats et d’ombrage ainsi que la prise en compte de la question du genre pour une répartition plus équilibrée des activités dans les cours fera l’objet d’une consultation des communautés éducatives et des élèves avant la réalisation de chaque cour oasis.

à lire aussi
Education aux médias Montreuil

« Passages » en revue des ateliers des bibliothèques de Montreuil

Le magazine « Passages » est le produit de l’année de résidence de la journaliste Sylvie Fagnart dans lequel elle présente les ateliers menés par les bibliothèques de Montreuil. Ce 10 juin, elle présentait l’objet à une classe de 3e de Marais de Villiers (Montreuil), dont les élèves ont composé cinq pages de Passages en se frottant, pendant une semaine, aux réalités des pratiques journalistiques.

Bande dessinée Montreuil Bagnolet

Les CM2 de Jules-Ferry à Bagnolet n’ont pas bullé cette année

Des élèves de CM2 de l’école Jules-Ferry de Bagnolet ont remporté en cette fin d’année un prix au Concours de la BD scolaire d’Angoulême. Leur ouvrage, « La Malédiction des Cristaux d’or », est le fruit d’un atelier mené par l’auteur de BD Isao Moutte, dans le cadre d’une résidence d’auteur soutenue par le Département.