Catégories
Seine Saint-Denis
Cyclisme Aubervilliers

Des biscuits pour Auber93

Les P’tits gars d’Auber ont un nouveau partenaire pour l’année 2018. L’équipe s’appellera désormais St Michel – Auber93 et revoit ses ambitions à la hausse. Objectif deuxième division annoncé !

Comme toujours dans l’histoire de l’équipe cycliste d’Aubervilliers, c’est avant tout une rencontre entre des personnes qui a décidé de cette nouvelle aventure. Stéphane Javalet, directeur général d’Auber93 raconte : « St Michel était déjà présent dans le milieu du cyclisme, l’entreprise participait à la caravane du Tour de France. On m’a présenté des dirigeants, je les ai invités sur une course et le projet du club dans son ensemble leur a plu. » L’entreprise ne souhaite pas communiquer sur le montant du partenariat, mais il est en cohérence avec les ambitions communes : maintenir l’équipe en troisième division en 2018 et viser la montée en deuxième en 2019, avec des invitations à de grandes courses dans l’Hexagone.

Cela offre de nouvelles perspectives aux membres de l’équipe pro. Les qualités de formateur d’Auber93 ne sont plus à démontrer, beaucoup de jeunes ont fait leurs premières armes chez eux puis ont intégré des équipes évoluant à un niveau supérieur. Comme dernièrement Steven Tronet, champion de France 2015 avec Auber93 et depuis chez Fortunéo Vital Concept. Mais avec ce soutien, des jeunes comme Damien Touzé, ou des vainqueurs de courses à étapes comme Flavien Dassonville pourraient bien avoir envie de rester au chaud dans le groupe d’Auber93 plutôt que dans l’anonymat d’une grosse écurie. « Avec ce nouveau partenariat, reprend Javalet, nous voulons permettre aux coureurs d’écrire leur propre histoire, tout en restant fidèles aux valeurs du club. » Un esprit que partagent les dirigeants de St Michel, qui ont demandé à Stéphane : « Si on passe à 16 coureurs, est-ce que tu nous garantis le même état d’esprit ? » En clair, il ne faudra pas seulement du résultat, mais aussi la manière, le style P’tits gars d’Auber ! Pour cela, la feuille de route est claire, renforcer l’ensemble du club et pas seulement l’équipe pro, mais aussi les amateurs, les dames et même le BMX sur la nouvelle piste du stade départemental de la Motte à Bobigny.

« Ces dernières années, nous nous sommes maintenus grâce au soutien précieux de nos partenaires historiques, le Département de la Seine-Saint-Denis et la ville d’Aubervilliers, mais aussi d’HP-BTP avec qui nous continuons l’aventure. Mais l’ensemble du club avait besoin d’air frais, de nouveaux moyens. » Comme l’aiment à le rappeler ses dirigeants, le Club Municipal Aubervilliers cyclisme est une pyramide dont le sommet est l’équipe pro. Son but est la formation, et pour cela il faut pouvoir se projeter dans l’avenir. « Nous voulons offrir des perspectives aux jeunes, qu’ils puissent chaque année viser le niveau supérieur, jusqu’aux épreuves internationales si ils en ont les moyens et la volonté. » Cela fait 25 ans maintenant qu’Auber93 est dans le peloton professionnel, et ce n’est pas prêt de s’arrêter, il suffira seulement de s’habituer à les voir courir en orange !

à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.