Catégories
Seine Saint-Denis
Lien social Environnement Consommation

David Giner : ses fruits régalent Saint-Ouen !

Trouver des légumes de saison type pommes de terre, poireaux en plein hiver via une Amap c’est facile. Mais trouver des agrumes bio bon marché en provenance directe du producteur sans passer par un supermarché ou une boutique, c’est moins évident. Mais une idée a germé dans la tête de David Giner pour le plus grand plaisir des papilles des Audoniens et des Audoniennes !

Il y a sept ans, David Giner propose à des ami·e·s et des voisin·e·s où il réside à Saint-Ouen, de faire venir par transporteurs des caisses d’agrumes bio pour partager les coûts. Originaire d’Espagne entre Valence et Alicante, lui-même issu d’une famille de cultivateurs par sa mère, il opère une espèce de retour aux sources avec cette initiative. Elle a d’abord pour but de trouver de bons fruits bio, à prix abordable, pour lui et ses proches, mais aussi d’aider des producteurs indépendants à vivre de leur travail.

 Arrivé pour ses études via le programme Erasmus il y a 25 ans, marié à une franco-espagnole, David s’installe en France suite aux opportunités professionnelles qui se présentent à lui.

Mais il n’oublie pas la région où il a grandi entouré de champs d’orangers et d’amandiers. Ingénieur spécialisé dans l’eau et l’assainissement, la préservation de la terre et la qualité de l’eau sont des thématiques qui lui parlent. Ces enjeux sont d’autant prégnants dans une zone où l’activité touristique devient un débouché pour des arboriculteurs qui ne s’en sortent plus, avec pour conséquence l’abandon des terres. La problématique de l’agriculture biologique fait aussi écho chez David qui ne se retrouve pas non plus dans l’achat de ses fruits d’hiver au supermarché passés par des intermédiaires ou par "Rungis". Son idée de faire expédier des caisses d’agrumes directement à son domicile se concrétise. Au départ, David stocke les colis dans son appartement ou sur sa terrasse. Ses enfants s’amusent à peser les fruits, composer les paniers dans ce jeu de la marchande grandeur nature. Avec le nombre de participant·e·s qui grandit, David trouve une épicerie de quartier, "L’Égyptien" de la rue des Rosiers, pour faciliter la distribution. Un site internet pour gérer les commandes, les paiements est créé puis les lieux de distribution se diversifient après le confinement.



Aujourd’hui plus de 50 personnes bénéficient de son réseau de caisses envoyées par les producteurs en vente directe, connu pour la plupart par le "bouche à oreille". Des agrumes de départ, l’offre s’est étoffée au fil des ans. Avocats, noisettes, anones, kakis, bergamotes... le choix est tel que pour la commande du 17 janvier 2022, pas moins de 14 produits étaient proposés. Et pour les fruits comme les pommes ou les poires, David s’approvisionne auprès de petits producteurs français. Les fruits sont frais et n’ont pas trainé en chambre froide. Ils sont cueillis et expédiés le lundi pour être distribués le vendredi par David et des bénévoles du groupe au Bar Le Raspail. Pendant deux heures, la convivialité et le lien social se nouent autour de la distribution des paniers et du bien manger. Ou comment une démarche personnelle s’est transformée en aventure collective !



Intéressé·e pour rejoindre le groupe ? Contactez David Giner via son email dagn2000@yahoo.com ou via le site taronjes.eu/



Exemple de la commande du 17 janvier 2022
Avocats à 4.80 € / kg

Oranges à 1.95 € / kg

1/2 kg Citrons à 1.25 €

Pomélos à 2.60 € / kg

Grenades à 3 € / kg

Anones à 4.86 € / kg

Clémentines à 2.45 € / kg

Pommes à 3.40 € / kg

Kakis à 4.45 € / kg
1/2 kg Noisettes à 4.7 €

Kiwis à 6.10 € / kg

1/2 kg Kumqats à 2.70 €

1/2 kg Limeqats à 2.70 €
Bergamotes à 8.65 € / kg

Crédit photo : Bruno Lévy

à lire aussi
Histoire Parcs départementaux La Courneuve

Pourquoi la maison du parc Georges-Valbon s’appelle Victoria Montou ?

La maison du parc départemental Georges-Valbon à La Courneuve, s’appelle désormais Victoria Montou. Elle a été baptisée dimanche 22 mai, après vos votes en ligne. Née au milieu du XVIIIe siècle, cette femme a combattu contre l’esclavage et pour l’indépendance d’Haïti. Plusieurs animations ont rythmé cette journée, placée sous le signe de la mémoire de l’esclavage. Vidéo.

Environnement Agriculture urbaine Aubervilliers

Une nouvelle ferme urbaine à Aubervilliers

Un îlot de nature au cœur de la ville ! L’association La Sauge vient d’inaugurer sa ferme urbaine Terre Terre située dans le quartier du Landy à Aubervilliers. Cet espace de 3000 m2 est un lieu de production agricole participatif pour s’exercer au jardinage ou pour simplement flâner ! Stéphane Troussel, président du Département, s’est rendu sur place samedi 14 mai pour son lancement. Vidéo.