Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges

Collège Germaine-Tillion : au service de la réussite des élèves

Troisième nouveau collège à ouvrir ses portes en cette année scolaire (avec Solveig-Anspach à Montreuil et la reconstruction du collège Gustave-Courbet à Pierrefitte), le collège Germaine-Tillion à Livry-Gargan est un très bel outil. Retour en vidéo sur son inauguration le 20 septembre 2018 !

Posé au bord du canal de l’Ourcq, le nouvel établissement dessiné par le cabinet d’architecte Ameller Dubois présente tous les critères recherchés par la politique éducative départementale : spacieux, sûr et bien équipé. « C’est agréable, rien à redire. Ca change de mon ancien collège, qui se faisait un peu vieux », témoigne Mathew, élève de 5e, venu d’Edouard-Herriot. « Je m’y sens bien. Le gymnase en particulier, je kiffe », dit Imen, fan de sport, dont le rêve est de devenir footballeuse professionnelle. Son père, Rachid, renchérit : « C’est magnifique. Mes filles (Imen a une jumelle, Amina), vont avoir de bonnes conditions de travail ».

Chez les profs aussi, on était à l’unisson : « Les salles sont bien conçues. Moi qui suis professeur de physique-chimie, j’ai les paillasses sur les côtés et les tables au milieu. C’est la configuration idéale », témoigne ainsi Walid Berrehou, enseignant.

Deux équipements en particulier retenaient l’attention : le gymnase et son dojo attenant. Des espaces que le Département souhaite ouverts sur l’extérieur et partagés avec les usagers des villes environnantes. D’ailleurs, pour l’occasion, le club ELA (École livryenne d’aïkido) avait investi les lieux, proposant des démonstrations de cet art martial.

JPEG - 66.6 ko

Un peu plus loin, au premier étage, ce sont les sens des élèves qui étaient stimulés par l’œuvre de la plasticienne Elsa Sahal. Auteure d’un projet sur les saisons, sa sculpture « Automne » a été réalisée dans le cadre du 1 % artistique, dispositif départemental prévoyant une œuvre d’art dans chaque nouvel établissement pour stimuler la fibre artistique des collégiens. Assurément, l’année sera bonne en toutes saisons, avec un collège pareil…

A lire aussi sur cette inauguration de collège : le portrait et témoignage de Lili Leignel-Rosenberg, rescapée des camps de concentration avec Germaine-Tillion

à lire aussi
Portrait

Mohamed Koussa : en route pour le championnat du monde 2021 !

Issu d’une famille modeste monoparentale, Mohamed Koussa, 43 ans, a grandi et vit en Seine-Saint-Denis. Et il a su rendre les honneurs au département qui lui « a tout donné » comme il dit, en décrochant un titre de champion du monde de lecture rapide en Chine en 2017. Depuis, cet ex enseignant a créé son académie et est en passe d’organiser les championnats du monde 2021 de lecture rapide depuis Dugny ! Interview.

Education aux médias Seine-Saint-Denis

Dessine-moi la liberté d’expression

Après le choc de l’assassinat de Samuel Paty, le Département a décidé d’accompagner les collèges de Seine-Saint-Denis avec Agora, un large programme d’éducation aux médias et à la liberté d’expression. Un atelier en visio entre des caricaturistes et des professeurs s’est tenu fin décembre pour préparer des parcours éducatifs sur le dessin de presse.

Education aux médias

Fake off, pour des citoyen·ne·s éclairé·e·s

Fondé en 2015, ce collectif d’une trentaine de journalistes intervient dans toute la France pour sensibiliser différents publics aux notions de fake news et de désinformation. Pierre-Hippolyte Senlis et Lucile Berland, deux de ses fondateurs, expliquent pourquoi Fake off a rejoint « Agora », nouveau dispositif d’éducation aux médias lancé par le Département.