Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges

Bonne rentrée !

Nouveaux établissements, rénovations énergétiques, chèque réussite, parcours éducatifs… en cette rentrée 2019-2020, le Département ne ménage pas ses efforts pour donner à tou·te·s les collégien·ne·s de Seine-Saint-Denis les moyens de la réussite. Gros plan sur les 5 choses à savoir pour cette rentrée.

- Trois collèges neufs, trois autres entièrement reconstruits

En cette rentrée, trois collèges sont entièrement neufs. Conçus par des architectes talentueux, les collèges Gisèle-Halimi et Miriam-Makeba, à Aubervilliers, et Françoise-Héritier, à Noisy-le-Sec, sont modernes et lumineux. Les collèges Christine-de-Pisan à Aulnay-sous-Bois, Romain-Rolland à Tremblay-en-France et Aretha-Franklin à Drancy ont pour leur part été entièrement reconstruits. Eux aussi ont adopté une architecture plus contemporaine et sont mieux intégrés dans la ville. Au total, le nombre de collèges en Seine-Saint-Denis sera passé de 120 à 130 collèges entre 2010 et 2020, les deux plans d’investissement successifs représentant au total plus de 1,3 milliard d’euros.

- Le top pour le sport

Faire du sport dans les meilleures conditions, se dépenser pendant la récréation, découvrir de nouvelles disciplines sportives… Voilà ce que vont vivre au quotidien les collégien·ne·s et leurs enseignant·e·s d’EPS. Les 6 nouvelles réalisations (les collèges neufs ou entièrement reconstruits) bénéficient ainsi d’une salle d’éducation physique et sportive et d’un plateau sportif extérieur comprenant un terrain multisports. Le collège Miriam-Makeba dispose aussi d’une salle d’armes afin de pratiquer l’escrime !

JPEG - 62.2 ko

- Des rénovations dans d’autres collèges

Les autres établissements ne sont pas oubliés pour autant. Cette année encore, ce sont 21 millions d’euros qui auront été dépensés pour des travaux plus ou moins lourds dans 84 collèges. Chaque été, des chantiers sont entrepris dans bon nombre d’établissements du territoire : peinture, tuyauterie, mise aux normes… S’ajoutent à cela des rénovations énergétiques majeures dans 5 collèges : à Robespierre à Epinay-sur-Seine, Pablo-Neruda à Aulnay-sous-Bois, Jean-Vilar à Villetaneuse, Marcel-Cachin et Nelson-Mandela au Blanc-Mesnil. Dans ces établissements, des travaux conséquents d’isolation, de chauffage et d’équipement en panneaux solaires, d’un montant de 30 M€, vont permettre de diminuer jusqu’à 60% la facture énergétique. Une opération qui joint ainsi l’utile – des économies d’énergie et un meilleur respect de l’environnement – à l’agréable.

JPEG - 46.8 ko

- Un chèque réussite qui fête ses 5 ans

Depuis 2014, chaque élève entrant en 6e dans un collège public de Seine-Saint-Denis se voit remettre un chèque de 200 euros pour couvrir une partie des frais liés à sa scolarité. Il suffit que sa famille en fasse la demande sur la plateforme (jusqu’au 30 septembre). Fournitures scolaires, calculatrice ou tablette : ces bons valables chez une liste de partenaires doivent permettre à tous de s’équiper pour une rentrée sereine. Et, nouveauté de cette année, les avoirs pourront aussi être dépensés au Salon du Livre Jeunesse de Seine-Saint-Denis, pour y satisfaire des envies de lecture. En 2019-2020, ce dispositif concernera près de 19 000 collégien·ne·s, un nombre en augmentation chaque année. Ce qui prouve bien l’utilité de cette aide directe.

- Une classe d’accueil pour enfants autistes, une première dans le département

Le Département et l’Education nationale se sont associés pour ouvrir la première classe d’accueil pour enfants autistes dans un collège public du territoire. Conformément à la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, le collège du Parc à Aulnay-sous-Bois sera le premier en Seine-Saint-Denis permettant d’assurer une continuité pédagogique après la scolarisation en primaire dans le département. Dotée de moyens matériels importants et de moyens humains adéquats (professeur·e, psychologue, accompagnant·e·s spécialisé·e·s), cette classe ouvrira à la rentrée de septembre.

à lire aussi
Collège

Concertation pour un nouveau collège à Bagnolet

Lundi 7 octobre, une réunion publique s’est tenue à la mairie de Bagnolet pour présenter à la population le projet de nouveau collège en remplacement de Travail-Langevin, vieillissant.
Stéphane Troussel, président du Conseil départemental et Tony Di Martino, maire de Bagnolet, ont répondu aux questions des habitants.

Services, aides
& démarches