Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Natation Clichy-sous-Bois

Apprentissage de la natation : les champions mouillent le maillot

Cinq stars des bassins ont appris les rudiments de la natation à 130 bambins de 4 à 6 ans mercredi 11 septembre à la piscine Rosa-Parks de Clichy-sous-Bois. Une initiative qui fait écho aux efforts déployés par le Département autour de l’apprentissage de la natation. Retour sur une matinée magique pour les petit·e·s baigneur·euse·s.

Bonnet vissé sur la tête, le jeune Issa plonge avec quelques appréhensions dans l’eau, vite rattrapé par le champion du monde Mehdy Metella. « T’inquiète, avec une frite (bouée) et des battements, ça va le faire… », lui souffle-t-il. L’enfant entre pour la première fois de sa vie dans une piscine et il n’est pas près d’oublier ce moment. Yannick Agnel et les nageur·euse·s de l’équipe de France Fantine Lesaffre, Charlotte Bonnet, Maxime Grousset et Mehdy Metella ont permis aux marmots de dépasser leur peur de l’eau, dans le cadre du programme Nageurs et citoyens.

Une initiation suivie de 10 séances avec un maître-nageur

Lancé par l’ex-championne olympique Sophie Kamoun, ce projet consiste à rendre les enfants autonomes dans un bassin et éviter ainsi les risques d’accidents. « J’ai été consternée par les 600 noyades annoncées dans les médias cet été. Lorsque j’ai appris qu’au niveau national, un gamin sur quatre arrive au collège sans savoir nager, je me suis dit qu’il fallait absolument faire quelque chose » martèle l’initiatrice de l’événement. « Et qui est mieux placé que des champion·ne·s de haut niveau pour donner envie aux plus jeunes de découvrir ce sport ? » L’initiative, lancée en avril 2019, a déjà permis à une centaine de petit·e·s Vanvéen·ne·s de découvrir les joies de l’eau. Et les athlètes comptent bien multiplier les séances d’initiation collective en dehors de leur période de préparation des compétitions. Les mairies s’engagent à prendre ensuite le relais et offrent aux enfants une dizaine de séances d’apprentissage gratuites sous la houlette d’un maître-nageur. À l’issue de leur formation, Yannick Agnel viendra remettre un diplôme aux sportif·ve·s en herbe. Et la Fédération Française de Natation accordera une licence gratuite d’un an aux jeunes Clichois·e·s qui décideront ensuite de s’inscrire en club.

Un territoire mobilisé autour du « savoir-nager »

JPEG - 51.1 ko

Mehdy Metella et une petite nageuse

En Seine-Saint-Denis, les statistiques de l’apprentissage de ce sport sont particulièrement inquiétantes avec seulement un jeune sur deux capable de réaliser les mouvements de base dans l’eau en entrant en 6ème. Pour pallier ces carences, l’État a mis en place les stages Je nage donc je suis destinés à détecter les enfants de primaire les plus en difficulté et à les former pendant les vacances scolaires. Le Département a investi quant à lui 40 millions d’euros pour construire et rénover jusqu’en 2021 des équipements nautiques en Seine-Saint-Denis, somme à laquelle s’ajoutent 15 millions d’euros supplémentaires liés aux Jeux. 8 nouvelles piscines (dont un bassin olympique) verront prochainement le jour à Aulnay-sous-Bois, Bondy, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis… en grande partie dans la dynamique des Jeux olympiques de 2024.
Par ailleurs, une vingtaine d’opérations de rénovation sont prévues au sein des 35 piscines existantes sur le territoire du 93. Il ne reste plus qu’à espérer que les habitant·e·s se jettent à l’eau et profitent des futurs événements sportifs pour (re)découvrir le plaisir des activités nautiques.

Photos : ©Daniel Ruhl

à lire aussi
Continuité pédagogique Karaté Pierrefitte-sur-Seine

Lamya Matoub : « Les enfants comprennent très bien l’angoisse que crée la crise sanitaire… »

À 28 ans, la karatéka pierrefittoise s’est forgée un sublime palmarès avec sept victoires en Coupe de France, la médaille d’or puis de bronze aux Jeux africains et la première marche du podium aux Jeux mondiaux en 2017… L’athlète qui porte les couleurs de l’Algérie prépare désormais les JO de Tokyo, reportés d’un an. Institutrice à Sarcelles, cette battante gère aussi la continuité pédagogique de ses élèves de maternelle.

Coronavirus Judo Le Blanc-Mesnil

Madeleine Malonga : « Seul sauver des vies doit l’emporter… »

Récemment, la championne du monde de judo en titre (-78 kg) a lancé un appel aux dons pour les Hôpitaux de Paris. Tous les jours, « la boule au ventre », elle stresse de voir ses parents et sa sœur, soignant·e·.s, au chevet des malades du Covid. Elève-infirmière, la combattante de l’Etoile Sportive de Blanc Mesnil (26 ans) avoue « se sentir inutile », comme elle l’a aussi ressenti à l’annonce du report des Jeux de Tokyo…

Coronavirus

Anaïs Quemener : « Surtout, ne rien lâcher… »

Après avoir gagné le plus long marathon de sa vie contre un agressif cancer du sein, la vice-championne de France des 100 km en court un contre le COVID. Aux urgences de l’hôpital Jean-Verdier à Bondy, cette aide-soignante (29 ans) avance -sans relâche- contre lui. Même si sa ligne d’arrivée ne cesse de reculer, cette battante licenciée au Tremblay Athlétic club ne s’avouera jamais vaincue…

Coronavirus

Yvan Wouandji : « Une forte remise en cause du fonctionnement de notre monde »

Le vice-champion paralympique 2012 de cécifoot - du football pour non-voyants - qui vit son confinement à Sevran, évoque les sentiments ambivalents qu’il a connus lors de l’annonce du report des Jeux paralympiques de Tokyo, pour lesquels les Bleus avaient déjà obtenu leur qualification. Confiant, il donne toutefois rendez-vous dans un an, et nous explique comment il prend son mal en patience.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.