Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis 2024

Youness Bourimech, serial entrepreneur

Youness Bourimech est entrepreneur à Bondy. Sa motivation : créer un maximum d’emplois pour les habitants de sa ville et du département. Portrait.

« La Seine-Saint-Denis, c’est le futur. » Pas un jour sans que Youness Bourimech ne martèle cette formule qui est pour lui beaucoup plus qu’une formule. Un credo. « Dans les années qui viennent, le département devrait connaître un développement économique énorme, lié au mélange multiculturel qui lui est propre, aux Jeux Olympiques de 2024 et au Grand Paris », assure cet entrepreneur autodidacte, à la tête de trois sociétés à Bondy.

A 38 ans, ce grand défenseur de la Seine-Saint-Denis continue de faire de la création d’emploi local son principe premier. « J’ai créé ma première entreprise à 21 ans, avec ma famille, dans la propreté et le service. Aujourd’hui, je continue de travailler avec ma famille et des copains d’enfance. Mon moteur, c’est de créer de l’emploi et de donner de la dignité aux gens. Ceux que je fais bosser, ils évoluent socialement. En fait, on crée nous-mêmes notre emploi, on crée nous-mêmes notre progression  », explique-t-il.

Depuis les premiers temps de cette boîte familiale, ce serial entrepreneur a appris à se diversifier. Du nettoyage, il est ainsi passé au bâtiment : une boîte de travaux de second œuvre et une pépinière d’entreprises basée à Bondy en font aujourd’hui un patron comblé, embauchant quelque 50 salariés. Mais cet administrateur de Positive Planet France, association qui aide à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires, sait faire feu de tout bois.
Il n’y a pas de resto chic digne de ce nom à Bondy ? Qu’à cela ne tienne, Youness Bourimech le crée. L’Atelier, avec sa déco industrielle digne d’un établissement new-yorkais, a ouvert en 2013. « L’idée, c’était de faire référence au côté industriel du département, mais les gens parlent de New-York ! », s’amuse Youness.

Son attachement au territoire en faisait donc un candidat tout indiqué pour porter la campagne « Seine-Saint-Denis 2024 ». « L’occasion est unique : on peut passer d’un département pauvre à un département riche, c’est vraiment possible selon moi », dit celui qui identifie toutefois un défi à remporter : « que cela profite aux habitants, aux gens qui ont grandi ici. »

Toujours prêt à s’investir pour son département, Youness Bourimech fait aussi partie des ambassadeurs de la marque « In Seine-Saint-Denis », destinée à mettre en avant les projets positifs nés dans le 93. « C’est génial de valoriser les énergies positives de notre département. Il y a énormément de gens positifs ici, énormément d’énergie et c’est ça qu’il faut mettre en valeur, casser les images qu’on peut avoir de nous et qui ne sont pas vraies. Pour moi, c’est important de défendre son équipe, son territoire, son drapeau  », affirme ce grand amateur de sport.

S’il n’est pas en train de négocier un terrain, d’animer une réunion ou d’aider un jeune à créer son entreprise, il y a un endroit où vous le trouverez peut-être… Au canal de l’Ourcq. «  J’y vais depuis tout petit et maintenant, j’y emmène mes enfants. Le canal nous dirige soit vers la Villette, soit vers le parc de Sevran qui est magnifique. Et puis c’est un trait d’union, à l’inverse de ce périphérique derrière lequel Paris se retranche toujours ».

Juliette Tissot et Christophe Lehousse

à lire aussi
Entreprendre

Concours créatrices d’avenir

Ce grand concours régional dédié à l’entrepreneuriat des femmes offre aux lauréates un trophée « Créatrices d’Avenir » et 60 000 € de dotation globale, dont 30 000 € en numéraire et 30 000 € en accompagnement délivré par les partenaires du concours. Candidature jusqu’au 30 septembre 2018.

IN Seine-Saint-Denis

2e appel à projet In Seine-Saint-Denis

Cette année 18 projets ont été récompensés à l’occasion de la Garden Party organisée par le In Seine-Saint-Denis dans le cadre du lancement de l’Été du Canal samedi 7 juillet au Parc départemental de la Bergère à Bobigny. Découvrez les 18 lauréat.e.s !

Économie & Emploi

La Pêche, une monnaie qui rapproche les gens

Créée en 2014, cette monnaie locale citoyenne favorise le commerce de proximité et encourage les circuits courts. Partie de Montreuil avant de s’étendre à Bagnolet ou au Pré Saint-Gervais, elle a conquis en mai le Nord-est parisien. Focus sur un phénomène de l’économie sociale et solidaire.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.