Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis 2024

Youness Bourimech, serial entrepreneur

Youness Bourimech est entrepreneur à Bondy. Sa motivation : créer un maximum d’emplois pour les habitants de sa ville et du département. Portrait.

« La Seine-Saint-Denis, c’est le futur. » Pas un jour sans que Youness Bourimech ne martèle cette formule qui est pour lui beaucoup plus qu’une formule. Un credo. « Dans les années qui viennent, le département devrait connaître un développement économique énorme, lié au mélange multiculturel qui lui est propre, aux Jeux Olympiques de 2024 et au Grand Paris », assure cet entrepreneur autodidacte, à la tête de trois sociétés à Bondy.

A 38 ans, ce grand défenseur de la Seine-Saint-Denis continue de faire de la création d’emploi local son principe premier. « J’ai créé ma première entreprise à 21 ans, avec ma famille, dans la propreté et le service. Aujourd’hui, je continue de travailler avec ma famille et des copains d’enfance. Mon moteur, c’est de créer de l’emploi et de donner de la dignité aux gens. Ceux que je fais bosser, ils évoluent socialement. En fait, on crée nous-mêmes notre emploi, on crée nous-mêmes notre progression  », explique-t-il.

Depuis les premiers temps de cette boîte familiale, ce serial entrepreneur a appris à se diversifier. Du nettoyage, il est ainsi passé au bâtiment : une boîte de travaux de second œuvre et une pépinière d’entreprises basée à Bondy en font aujourd’hui un patron comblé, embauchant quelque 50 salariés. Mais cet administrateur de Positive Planet France, association qui aide à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires, sait faire feu de tout bois.
Il n’y a pas de resto chic digne de ce nom à Bondy ? Qu’à cela ne tienne, Youness Bourimech le crée. L’Atelier, avec sa déco industrielle digne d’un établissement new-yorkais, a ouvert en 2013. « L’idée, c’était de faire référence au côté industriel du département, mais les gens parlent de New-York ! », s’amuse Youness.

Son attachement au territoire en faisait donc un candidat tout indiqué pour porter la campagne « Seine-Saint-Denis 2024 ». « L’occasion est unique : on peut passer d’un département pauvre à un département riche, c’est vraiment possible selon moi », dit celui qui identifie toutefois un défi à remporter : « que cela profite aux habitants, aux gens qui ont grandi ici. »

Toujours prêt à s’investir pour son département, Youness Bourimech fait aussi partie des ambassadeurs de la marque « In Seine-Saint-Denis », destinée à mettre en avant les projets positifs nés dans le 93. « C’est génial de valoriser les énergies positives de notre département. Il y a énormément de gens positifs ici, énormément d’énergie et c’est ça qu’il faut mettre en valeur, casser les images qu’on peut avoir de nous et qui ne sont pas vraies. Pour moi, c’est important de défendre son équipe, son territoire, son drapeau  », affirme ce grand amateur de sport.

S’il n’est pas en train de négocier un terrain, d’animer une réunion ou d’aider un jeune à créer son entreprise, il y a un endroit où vous le trouverez peut-être… Au canal de l’Ourcq. «  J’y vais depuis tout petit et maintenant, j’y emmène mes enfants. Le canal nous dirige soit vers la Villette, soit vers le parc de Sevran qui est magnifique. Et puis c’est un trait d’union, à l’inverse de ce périphérique derrière lequel Paris se retranche toujours ».

Juliette Tissot et Christophe Lehousse

à lire aussi
Débat

Un rapport de l’institut Montaigne contesté par le Département

Après une première passe d’armes par presse interposée, un débat a été organisé entre Agnès Audier, de l’Institut Montaigne, et Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, autour du rapport publié en mai dernier par le think thank libéral sur « les batailles de l’emploi et de l’insertion ». Au cœur de la controverse, le rapport entre le Département et l’Etat.

Coronavirus

Quel sera l’après confinement pour les PME de Seine-Saint-Denis ?

Pascale Tessier-Morin dirige l’Atelier Images et Cie, une entreprise de six personnes à Saint-Ouen, spécialisée dans l’impression numérique grand format pour la communication événementielle. Alors que la crise du Covid 19 a interrompu l’activité dans son secteur, elle témoigne des difficultés auxquelles sont confrontées bon nombre de PME de Seine-Saint-Denis, mais aussi des soutiens et des perspectives pour l’après-confinement.

Économie & Emploi

Covid, quelles conséquences pour le BTP ?

Quels sont les effets du confinement pour les entreprises de Seine-Saint-Denis ? Premier témoignage, celui de Francis Dubrac, dirigeant d’une importante entreprise de travaux publics, pris entre assurer la sécurité des salarié·e·s et multiplier les actions pour la survie de sa société...

Mobilisation

Report de la privatisation d’ADP : une victoire de la mobilisation citoyenne

Le gouvernement a annoncé mercredi 11 mars qu’il renonçait à la privatisation totale d’Aéroports de Paris. Si le coronavirus et l’effondrement des bourses ont porté au projet un coup fatal, il s’agit avant tout de la victoire de la mobilisation populaire : la pétition pour l’organisation d’un référendum avait réuni 1,2 million de signatures.