Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis 2024

Youness Bourimech, serial entrepreneur

Youness Bourimech est entrepreneur à Bondy. Sa motivation : créer un maximum d’emplois pour les habitants de sa ville et du département. Portrait.

« La Seine-Saint-Denis, c’est le futur. » Pas un jour sans que Youness Bourimech ne martèle cette formule qui est pour lui beaucoup plus qu’une formule. Un credo. « Dans les années qui viennent, le département devrait connaître un développement économique énorme, lié au mélange multiculturel qui lui est propre, aux Jeux Olympiques de 2024 et au Grand Paris », assure cet entrepreneur autodidacte, à la tête de trois sociétés à Bondy.

A 38 ans, ce grand défenseur de la Seine-Saint-Denis continue de faire de la création d’emploi local son principe premier. « J’ai créé ma première entreprise à 21 ans, avec ma famille, dans la propreté et le service. Aujourd’hui, je continue de travailler avec ma famille et des copains d’enfance. Mon moteur, c’est de créer de l’emploi et de donner de la dignité aux gens. Ceux que je fais bosser, ils évoluent socialement. En fait, on crée nous-mêmes notre emploi, on crée nous-mêmes notre progression  », explique-t-il.

Depuis les premiers temps de cette boîte familiale, ce serial entrepreneur a appris à se diversifier. Du nettoyage, il est ainsi passé au bâtiment : une boîte de travaux de second œuvre et une pépinière d’entreprises basée à Bondy en font aujourd’hui un patron comblé, embauchant quelque 50 salariés. Mais cet administrateur de Positive Planet France, association qui aide à la création d’entreprises dans les quartiers prioritaires, sait faire feu de tout bois.
Il n’y a pas de resto chic digne de ce nom à Bondy ? Qu’à cela ne tienne, Youness Bourimech le crée. L’Atelier, avec sa déco industrielle digne d’un établissement new-yorkais, a ouvert en 2013. « L’idée, c’était de faire référence au côté industriel du département, mais les gens parlent de New-York ! », s’amuse Youness.

Son attachement au territoire en faisait donc un candidat tout indiqué pour porter la campagne « Seine-Saint-Denis 2024 ». « L’occasion est unique : on peut passer d’un département pauvre à un département riche, c’est vraiment possible selon moi », dit celui qui identifie toutefois un défi à remporter : « que cela profite aux habitants, aux gens qui ont grandi ici. »

Toujours prêt à s’investir pour son département, Youness Bourimech fait aussi partie des ambassadeurs de la marque « In Seine-Saint-Denis », destinée à mettre en avant les projets positifs nés dans le 93. « C’est génial de valoriser les énergies positives de notre département. Il y a énormément de gens positifs ici, énormément d’énergie et c’est ça qu’il faut mettre en valeur, casser les images qu’on peut avoir de nous et qui ne sont pas vraies. Pour moi, c’est important de défendre son équipe, son territoire, son drapeau  », affirme ce grand amateur de sport.

S’il n’est pas en train de négocier un terrain, d’animer une réunion ou d’aider un jeune à créer son entreprise, il y a un endroit où vous le trouverez peut-être… Au canal de l’Ourcq. «  J’y vais depuis tout petit et maintenant, j’y emmène mes enfants. Le canal nous dirige soit vers la Villette, soit vers le parc de Sevran qui est magnifique. Et puis c’est un trait d’union, à l’inverse de ce périphérique derrière lequel Paris se retranche toujours ».

Juliette Tissot et Christophe Lehousse

à lire aussi
Aide aux réfugiés Saint-Denis Montreuil

En Seine-Saint-Denis, deux incubateurs permettent à des réfugié·e·s de devenir entrepreneur·euse·s

Depuis deux ans, les villes de Montreuil et de Saint-Denis accueillent sur leur territoire un incubateur qui accompagne dans leur projet de création d’entreprise des personnes ayant le statut de réfugié. Un dispositif en plein essor piloté par The Human Safety Net, la fondation du groupe Generali, en collaboration avec le réseau d’accompagnement La Ruche.

Salon Aubervilliers

L’audiovisuel tient salon en Seine-Saint-Denis

Premier salon francophone dédié à la création et aux innovations technologiques dans les médias, le divertissement et la communication audiovisuelle, le Satis se tiendra les 9 et 10 novembre aux Docks de Paris, à Aubervilliers. L’occasion de faire le point avec son directeur, Stephan Faudeux, sur ce secteur très présent dans le département.

Environnement Economie sociale et solidaire Portrait

Louis Lefèvre, l’upcycleur de montgolfières

« Avec une seule toile de montgolfière, on peut faire entre 400 et 600 poufs ! ». C’est l’histoire d’un jeune entrepreneur qui, après avoir travaillé dans la grande distribution, a été fortement sensibilisé à la problématique des déchets. Il crée alors son entreprise, La Tête Dans Les Nuages, à L’Île-Saint-Denis. Ici, on upcycle – réemploie - des montgolfières, des bâches publicitaires et du polystyrène pour en faire... des poufs ! Portrait vidéo.

Insertion

« Impact 2024 » soutient 30 actions d’inclusion par le sport

Pour sa deuxième édition, ce dispositif initié par Paris 2024 et le Département de la Seine-Saint-Denis a sélectionné 30 projets s’appuyant sur le sport pour générer des retombées sociales telles que le retour vers l’emploi, l’inclusion des personnes handicapées ou de publics en grande précarité. Gros plan sur trois d’entre eux.