Catégories
Seine Saint-Denis
Économie & Emploi La Courneuve

Une nouvelle usine Paprec

Mardi 18 juin, Jean-Luc Petithuguenin, fondateur du groupe Paprec, inaugurait une nouvelle usine sur le site historique de La Courneuve, là où a débuté une formidable aventure industrielle mêlant innovation, écologie et respect des diversités.

« Tout à débuté ici en 1994, raconte Jean-Luc Petithuguenin. Je reprends alors Paprec, récupérateur de papier, avec 45 employés et 5 millions de chiffre d’affaires. Un de mes camarades de promotion m’a demandé ce que j’allais faire dans ce secteur sans avenir. Aujourd’hui, le groupe Paprec compte plus de 9 000 salariés et 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaire… » Une réussite exemplaire due à une capacité à saisir les besoins de l’époque. Paprec est devenu l’une des entreprises leaders du recyclage, pas seulement du papier, mais aussi des plastiques, des métaux, des encombrants…
JPEG - 65 ko
Cette réussite, Jean-Luc Petithuguenin a voulu l’afficher, la rendre visible au plus grand nombre en créant un tout nouveau bâtiment proche de l’A86. Vingt-deux mètres de haut, gris et rouge mêlés, une avancée façon proue de navire pour ravir ce féru de voile. A l’intérieur, une fonction de tri distinguant 20 qualités de papier et une presse capable de traiter 40 tonnes de papier par heure. Un gros bijou de technologie, pour l’instant surdimensionné au regard de la production actuelle. Mais pour Jean-Luc Petithuguenin, « Parfois avant la rentabilité, il y a la fierté. Je tenais à installer ici la plus puissante presse à papier d’Europe. De même, j’ai demandé à l’architecte un bâtiment monumental. C’est pour moi une façon de rendre hommage au territoire de Seine-Saint-Denis. Bien sûr qu’il y a ici des problèmes, mais il y a majoritairement des gens courageux, travailleurs qui veulent s’intégrer et vivre dignement de leur travail. Si on ne leur fait pas d’espace, c’est là que les problèmes commencent. » Paprec a également innové en instaurant, avec le soutien des salariés, une charte pour la diversité et la laïcité qui prône la neutralité politique et religieuse au sein de l’entreprise.

C’est tout autant la réussite industrielle de Paprec, son respect de l’environnement et sa promotion de la diversité que Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis a salué lors de l’inauguration, tout comme la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, le président de Plaine Commune Patrick Braouezec et le maire de La Courneuve Gilles Poux.

Paprec continue d’innover en automatisant le tri des déchets, en visant des bouteilles plastiques 100% recyclées, en exportant vers 60 pays, en se développant en Inde... La ribambelle d’enfants de toutes origines affichée sur les murs de l’usine n’a pas fini de sourire.
JPEG - 41.5 ko

à lire aussi
Semaine européenne de réduction des déchets Pierrefitte-sur-Seine

Le Bocal, un restaurant anti-gaspillage et solidaire

Un restaurant associatif monté par la régie de quartier de Pierrefitte régale ses client·e·s en cuisinant des aliments invendus récupérés auprès du marché de Stains et d’une grande surface d’Épinay-sur-Seine. Cette entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire, qui emploie des personnes en insertion, fait un véritable carton. Reportage.

Entreprendre

Fatimata Kane, une cheffe d’entreprise qui n’a pas froid aux yeux

En 2014, Fatimata Kane, fondatrice d’une société de nettoyage industriel à Saint-Denis avait remporté le concours régional « Créatrices d’avenir », qui récompense l’entrepreneuriat des femmes en Île-de-France. Elle fera partie du jury de sélection de l’édition 2019 et remettra en personne un prix à l’une des lauréates. Rencontre avec une dirigeante déterminée qui a réussi dans un secteur traditionnellement peu ouvert aux femmes.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.