Catégories
Seine Saint-Denis
Solidarité

Un slam sur le handicap

Prendre la parole sur leur handicap, des résidents de l’ancien foyer de Noisy-le-Grand l’ont fait de belle manière, à travers un slam. Au nouveau foyer d’accueil médicalisé ouvert récemment à Aubervilliers par l’association Envoludia, la discussion s’est engagée autour de ce texte émouvant.

Nous, résidents du GIMC, on en a marre de pleurer,
Quand on voit la place qu’on a, qu’on occupe, qu’on nous laisse dans la Société,
C’est pour cela qu’on a choisi de faire ce slam qui s’intitule « Pourquoi »

Pourquoi tous les lieux publics ne sont pas accessibles ?
Se balader pour moi, n’est pas toujours possible,
Et quand ça l’est, on me dit qu’il y a du danger,
Que dehors on craint pour ma sécurité,
Pourquoi il me faut l’accord de mes tuteurs,
Pour me marier ou concernant la parentalité,
Pourquoi ne serais-je pas à la hauteur ?
Pourquoi suis-je tributaire des autres, bien que je sois adulte,
Accompagné à tout instant, comme si j’avais 5 ans !
Prise en compte de mes idées, mes paroles n’ont pas de poids,
Franchement, c’est pas compliqué, je veux être libre de mes choix,
Laissez-moi choisir ma vie, décidez de mon avenir, choisir, tracer ma voie !

Refrain

Ce handicap m’emprisonne
Ce handicap m’empoisonne
C’est pour ça qu’on s’exprime
Que l’on met nos rimes
Pour faire comprendre notre ressenti
Concernant nos tranches de vie

Pourquoi dans la rue, me regardez-vous bizarrement ?
Le handicap, c’est pas contagieux, soyez intelligents !
Ne pouvez-vous m’aborder tranquillement, simplement ?
J’ai les même désirs, les même envies, les même besoins que vous,
Sachez que le sexe pour moi, c’est un sujet tabou,
Pourquoi j’y ai pas le droit au même titre que toi, ou toi, ou toi,
Mets-toi à ma place, il faut que tu saches,
Que je vis avec moins de 800e par mois, c’est-à-dire l’AAH
Pourquoi suis-je né handicapé ?
Pourquoi ne puis-je pas manger,
Ce que je veux et quand je le veux ?
Les douleurs me rappellent que je suis handicapé,
Voilà pourquoi je suis fataliste,
Et quand j’y pense, je suis souvent triste,
De toute façon, on n’y peut rien, ça changera rien,
C’est violent !

Refrain

Ce handicap m’emprisonne
Ce handicap m’empoisonne
C’est pour ça qu’on s’exprime
Que l’on met nos rimes
Pour faire comprendre notre ressenti
Concernant nos tranches de vie

En janvier, un nouveau foyer d’accueil médicalisé a ouvert à l’Orangerie à Aubervilliers. Pour en savoir plus, cliquez ici.

à lire aussi
Lutte contre les discriminations

Une caravane contre les discriminations

Dans le cadre de son Observatoire contre les discriminations, le Département a décidé de lancer un bus qui va sillonner les quartiers populaires de Seine-Saint-Denis, du 18 juin au 13 juillet. Sa mission : informer les habitants sur leurs droits et éventuellement initier des démarches en cas de discrimination avérée.

Solidarité Les Lilas

La caravane des aidant∙e∙s sillonne le territoire

Jeudi 2 juin, le parvis du parc Lucie-Aubrac des Lilas a accueilli, en présence de Stéphane Troussel et de la conseillère départementale Elodie Girardet, le lancement de la caravane « Tous aidants », qui va parcourir l’Île-de-France, puis la France jusqu’en octobre. Cette initiative vise à informer et accompagner au mieux les aidant∙e∙s, souvent isolé∙e∙s et épuisé∙e∙s, se dévouant pour aider un proche malade ou en situation de dépendance. Reportage sous les barnums.

Seine-Saint-Denis Solidarité

Une caravane pour aider les aidant∙e∙s

Engagé en faveur de l’autonomie des personnes âgées et handicapées, le Département mène aussi un ensemble d’actions en faveur des aidant·e·s. Le but : lutter contre l’épuisement de ces proches souvent très sollicité·e·s. Un bus sillonnera le territoire début juin pour les informer sur leurs droits et les ressources existantes sur le territoire.