Catégories
Seine Saint-Denis
Emploi Insertion

Travail social : valoriser et améliorer les conditions d’exercice

Le 31 mars, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle circonscription de service social départemental du Blanc-Mesnil, Stéphanie Troussel, accompagné par Magalie Thibault, vice-présidente chargée des Solidarité et de la Santé, et Nadia Azoug, vice-présidente chargée de l’Enfance, la Prévention et la Parentalité, a détaillé quelques-unes des mesures destinées à rendre plus attractifs les métiers du social et à améliorer les conditions d’exercice des professionnel·le·s du service social départemental, de l’Aide sociale à l’enfance et des PMI.

Valoriser, recruter et fidéliser : c’est à ce triple objectif que répondent les mesures annoncées le 31 mars aux professionnel·le·s réuni·e·s à la circonscription de service social départemental du Blanc-Mesnil. Ces mesures font suite à une large concertation, lancée il y a tout juste un an, pour mieux connaître les attentes et besoins et faire évoluer le service social.

JPEG - 72.1 ko

183 euros d’augmentation
« Cette concertation et le plan d’actions qui en résulte sont des signaux forts envoyés aux agents et aux agent·e·s du service social à qui nous souhaitons exprimer et renouveler toute notre confiance », a insisté Stéphane Troussel qui, lors de la Conférence des métiers de l’accompagnement social de février dernier, avait plaidé pour une revalorisation nationale. Un plaidoyer visiblement entendu puisqu’une augmentations de 183 euros avait alors été actée pour les agent·e·s de la filière socio-éducative et des professionnel·le·s soignants des PMI. Ces augmentations, qui ne seront compensées qu’à 70% par l’État, représenteront un effort financier important pour le Département.

JPEG - 72.8 ko

Métiers revalorisés et locaux rénovés
Par ailleurs, le Département a souhaité revaloriser le métier d’écrivain·e administratif·ve et numérique, qui sera désormais placé en catégorie B pour tenir compte de la complexité croissante des fonctions excercées. Une dizaine de recrutements seront prochainement lancés afin que chaque site puisse compter sur la présence à temps plein d’un·e de ces professionnel·le·s.
Parallèlement, le Département a engagé un plan de rénovation des sites d’accueil du service social pour améliorer les conditions de travail des professionnel·le·s et d’accueil des usager·e·s. Plus de 2 millions d’euros y seront consacrés. Chaque circonscription de service social se verra aussi dotée de nouveaux équipements - outils de visioconférence, tablettes pour permettre l’animation, ordinateurs portables.

Recruter plus et mieux
La collectivité s’est également fixé un objectif ambitieux en matière de recrutement. 450 nouveaux professionnel·le·s – assistant·e·s de service social, chargé·e·s d’insertion socioprofessionnelle, éducateur·rice·s de prévention, agent·e·s administratif·ve·s et d’accueil… - rejoindront le service social et l’Aide sociale à l’enfance d’ici trois ans. Pour faciliter ces recrutements, les procédures de la DRH seront rénovées et rendus plus fluides et réactifs. Les partenariats seront aussi renforcés avec les organismes de formation et Pôle Emploi. Des conventions seront signées avec les centres de formation de travail social d’Île-de-France, « afin de développer encore plus fortement l’accueil d’apprenties et de stagiaires dans nos services, qui demain seront nos agent·e·s », a souligné Stéphane Troussel.

Mieux accueillir et mieux former
Et parce qu’il est indispensable de fidéliser les agent·e·s ayant rejoint le Département, la collectivité s’engage à améliorer leur accueil et leur accompagnement lors de leur prise de poste, mais aussi leur parcours de formation tout au long de leur carrière avec un objectif de cinq jours de formation minimum par agent·e et par an, quelle que soit sa fonction.

Crédit photos : Franck Rondot

à lire aussi
Santé

La maternité des Lilas menacée depuis dix ans de fermeture

La maternité des Lilas, menacée depuis dix ans de fermeture, dispose d’un an de sursis pour trouver une solution pérenne. Elle est soutenue dans son combat par les élu·e·s de Seine-Saint-Denis, des Lilas et d’Est Ensemble qui exigent des garanties de la part de l’Etat.

Aide sociale Bobigny

Un service social au secours des personnes sans-abri

Créée en 2008, la Circonscription spécialisée dans l’accueil des publics en errance (CSSAPE) située à Bobigny accueille et accompagne les personnes sans domicile fixe ou en situation de grande précarité. Zoom sur une circonscription à part, une bulle d’oxygène pour les « accidenté·e·s de la vie ».