Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Denis Cuisine

Rudy Bariou, le goût breton

Entre la Chandeleur le 2 et Mardi-gras le 28, février est incontestablement le mois des crêpes. Pour être sûrs de ne pas les manquer, le Comité départemental du tourisme vous initie aux secrets de leur fabrication chez un des meilleurs crêpiers de Seine-Saint-Denis, Rudy Bariou. Rencontre en avant-première, pour vous mettre l’eau à la bouche !

Réussir de bonnes crêpes tient avant tout à une chose essentielle : « la qualité de la farine », livre immédiatement Rudy Bariou. Et de poursuivre : « Les crêpes, c’est bon dans la simplicité. C’est à la base un produit fait pour nourrir, un produit bon marché, rustique. La farine doit l’être aussi. Plus elle est rustique, meilleurs sont les résultats, meilleurs qu’avec de la farine tamisée. » Et l’homme s’y connaît, de part ses origines comme de son activité professionnelle.

Saint-Denis, ville bretonne

Rudy Bariou fait en effet partie de ces nombreux Bretons venus s’installer en région parisienne, et notamment à Saint-Denis. « Aux XIXe et XXe siècles, explique le crêpier, les Bretons sont venus en masse, espérant trouver de meilleures conditions de vie. Ils prenaient le train à Quimper jusqu’à Montparnasse. Les catholiques y restaient. Les autres venaient à Saint-Denis, la ville rouge. En moins de 75 ans, c’est devenu la commune de la banlieue parisienne où la population bretonne était la plus nombreuse. »

C’est l’histoire par exemple de la famille de Corinne, une de ses employées. Lui est venu par lui-même, il y a une trentaine d’années, pour un groupe alimentaire breton. Par la suite, il a lancé sa propre gamme d’épicerie. Sa famille travaillait dans les conserves et biscuits. « Je me suis dit pourquoi pas relancer ce que j’avais connu », raconte-t-il.

Le fil conducteur est bien sûr la Bretagne et, déjà, des produits de qualité, fabriqués à l’ancienne, « dont les Bretons soient fiers ». Comme pour sa farine, qu’il va chercher au Moulin de Trémillec de la famille Bilien, « un petit moulin artisanal au fin fond de la Bretagne qui travaille à la meule de pierre », il collabore avec de petits artisans locaux.

Des gens de goût

« Le but était de commercialiser dans un magasin de chaque rue de Paris, mais je n’ai pas réussi à percer », confie-t-il. Alors il se lance sur les marchés, à Montreuil d’abord, puis à Saint-Denis il y a douze ans, ajoutant à son offre de sardines, de madeleines ou encore de confitures, la vente de crêpes, « pour l’animation, le côté visuel et gustatif ».

« Le marché, c’est sympa, précise Rudy Bariou, tellement grand et divers, multiculturel. Saint-Denis est fabuleux pour ça. Notre clientèle n’a pas beaucoup de pouvoir d’achat. Ce ne sont pas les familles les plus aisées, mais ce sont des gens qui ont du goût et veulent de la qualité. »

Les Dyonisiens peuvent toujours goûter ses crêpes aux halles chaque dimanche, mais c’est surtout à La Bigoudène qu’elles peuvent être dégustées et ses produits achetés, l’établissement qu’il a ouvert en 2010 au pied de la Basilique de Saint-Denis, le long des jardins Pierre de Montreuil. Ici, pas de décoration cherchant à rappeler ostensiblement la Bretagne, ni chichis ni tralalas. La crêperie est à l’image des crêpes et du crêpier : simple, bonne et accueillante.

S’inscrire au prochain atelier : www.tourisme93.com


La Bigoudène café : 11 allée des 6 Chapelles, Saint-Denis, 01 48 09 34 84, http://www.labigoudene.fr/, https://www.facebook.com/LaBigoudene.fr/

à lire aussi
Économie & Emploi La Courneuve

Une charte pour l’emploi signée à l’Ecole de la deuxième chance 93

Le 16 avril, le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’École de la 2e chance 93, à La Courneuve. Un nouveau partenariat qui laisse entrevoir de belles perspectives en matière de stages pour les élèves de cet établissement, qui accueille des jeunes sortis du système scolaire sans qualification.

IN Seine-Saint-Denis

Go In, saison 2

Go In Saison 2, c’est reparti ! L’année passée, lors de la première édition du Concours, 12 projets sur 45 ont été choisis pour former la promo 2018. Ils avaient convaincu le jury d’ambassadeurs du In Seine-Saint-Denis et bénéficié de son accompagnement pour la suite de leur aventure. Vous avez jusqu’au 5 juin 2019 pour déposer votre idée ou votre projet et peut-être faire partie de la promo 2019.

Entreprendre

Un tremplin pour 30 entrepreneurs en devenir du département

Trente lauréats ayant lancé une start-up ou un projet d’entreprise étaient mis à l’honneur par le Réseau « Entreprendre 93 », jeudi 28 mars. L’assurance pour eux d’avoir un tuteur et des moyens pour se lancer, et ainsi pouvoir se mettre au service des nouvelles préoccupations des habitants du département.

Economie sociale et solidaire

Appel à Agir In Seine-Saint-Denis

Cette année, la formule change ! Le Département propose un appel à projet commun, l’« Appel à Agir In Seine-Saint-Denis ». Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite mettre en valeur les porteurs de projets du territoire qui travaillent de façon innovante sur des axes prioritaires de ses politiques publiques.

Services, aides
& démarches

RSA - Guide pratique

Le RSA remplace le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et l'Allocation Parent Isolé (API). C'est également un complément de revenu versé à des personnes qui travaillent et dont les ressources sont modestes.