Catégories
Seine Saint-Denis
Associations Marche Santé & Prévention

Rando santé : un escargot des plus fringants

On ne cesse de nous le répéter : l’activité physique est indispensable à une bonne santé. Mais quand on a des problèmes médicaux ou qu’on n’a pas pratiqué depuis longtemps, il peut être difficile de s’y mettre et de trouver où et quoi pratiquer. Si c’est votre cas, L’Escargot randonneur est fait pour vous. Suivez sa trace !

Ce jour-là, c’est sous le signe du patrimoine qu’était placée la sortie de l’Escargot randonneur. Et comme chaque semaine, les gastéropodes à deux pattes s’étaient déplacés en masse. Une soixantaine de personnes s’étaient en effet donné rendez-vous à Vaujours pour écouter Daniel, l’animateur de la randonnée, leur retracer l’histoire d’un des derniers villages de Seine-Saint-Denis et, surtout, marcher.

Cela fera trois ans en juin que cette association propose chaque vendredi des randonnées douces à travers l’Île-de-France, toutes encadrées par des animateurs volontaires de clubs départementaux, titulaires d’un brevet fédéral « rando santé© ».

La rando à la portée de tous

L’initiative en revient à un médecin : le Dr Catherine Kabani, diabétologue à Noisy-le-Grand, qui a voulu créer une structure adaptée aux personnes ayant des problèmes de santé pour leur permettre de reprendre une activité physique. « Il faut qu’ils bougent, précise Marcelle, secrétaire de l’association et dont le mari est diabétique, mais seul ce n’est pas évident et la rando est à la portée de tous. »

L’objectif, ajoute Michel, un des animateurs, est « de leur prouver qu’ils peuvent le faire, qu’ils en sont capables et ça marche. Par rapport au début, il faut les freiner maintenant ! Catherine observe aussi que ses patients bougent davantage et que leur taux de diabète baisse au bout d’un an ».

Solidaires

Liliane, une des premières « escargots » et qui a elle des problèmes cardiaques, l’a constaté à son niveau : « Je suis plus résistante, moins essoufflée. Mon cardiologue me félicite. » Rolande, diabétique, le confirme aussi. « Pour le diabète, ça aide », assure-t-elle, avant de citer d’autres raisons à sa présence : « Nous sympathisons, nous rigolons, c’est notre moment de récréation ! Nous sommes également très solidaires, même hors des randonnées. C’est un vrai groupe d’amis.  »

C’est sans aucun doute ce qui fait le succès de ces rendez-vous hebdomadaires. « C’est plus qu’un club de rando, souligne Marcelle. Il y a une convivialité, une solidarité. De plus en plus de personnes, qui n’ont pas forcément de problèmes de santé, trouvent d’ailleurs un attrait à nous rejoindre, et tout le monde est bien accueilli. » Un escargot fringant donc, et qui vous fera sortir de votre coquille !

Inscription et programme des randonnées sur https://escargotrandonneur.jimdo.com/
Et pour trouver tous les clubs proposant des « randos santé » : www.randopedestre93.fr/nos-clubs/

à lire aussi
Santé Seine-Saint-Denis

Don du sang, on a besoin de vous !

Les réserves nationales de l’Établissement français du sang (EFS) ont atteint un niveau dangereusement critique depuis quelques semaines. Les malades ont besoin de vous d’urgence ! Rendez-vous dans les collectes mobiles et à la Maison du don.

De nouveaux dispositifs contre les violences envers les femmes

Alors qu’a lieu, aujourd’hui jeudi 25 novembre, la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, le Département de la Seine-Saint-Denis propose de nouveaux dispositifs pour protéger les femmes en danger.

Economie Sociale et Solidaire Pantin

Quand la restauration fait reculer les idées reçues...

L’association L’Oeuvre Falret* a installé en septembre une partie de ses activités dans un bâtiment de l’ancienne filature Cartier-Bresson à Pantin. Parmi celles-ci, l’Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) Le Colibri dédié aux métiers de la restauration emploie 56 travailleur∙euse∙s en situation de handicap psychique qui préparent plus de 800 repas par jour. Reportage derrière les fourneaux.

Protection de l’enfance

L’Etat soutient l’innovation de la Seine-Saint-Denis pour lutter contre la prostitution des mineures

Mardi 9 novembre, le secrétaire d’État à l’enfance et à la famille Adrien Taquet a écouté les témoignages du Département et de ses partenaires (Justice, associations…) engagés ensemble dans la lutte contre la prostitution des mineures. Il a annoncé que l’État soutiendrait à hauteur d’un million d’euros leur dispositif expérimental pour l’évaluation et la prise en charge des mineures en situation de prostitution. Reportage vidéo.