Catégories
Seine Saint-Denis
Lutte contre les violences

Paroles d’invisibles : l’exposition à voir pour comprendre

La maltraitance des personnes âgées et handicapées est une réalité complexe et méconnue, encore peu médiatisée dans notre société. En réalisant une exposition à partir de témoignages, le Département donne la parole à ces « invisibles » et souhaite sensibiliser les visiteurs à un sujet encore tabou. Du 5 au 19 octobre 2018 à Bondy avec la possibilité d’accueillir cette exposition dans d’autres villes. Explications en vidéo.

Comment les personnes qui subissent la maltraitance en parle ? Et, nous, que mettons-nous derrière ces mots ? Initié en 2015, le projet départemental repose sur l’écoute et le recueil des témoignages. Des personnes qui avaient signalé des abus au 3977 (numéro vert national) ou à la cellule de traitement départementale, ont été contactées pour savoir si elles accepteraient de témoigner.

Au total, vingt récits ont ainsi été recueillis. Six d’entre eux ont été choisis par un comité de lecture, composé de travailleur.euse.s sociaux, d’évaluateur.rice.s médico-sociaux ADPA et de professionnels du Département pour constituer cette exposition.

JPEG - 60.2 ko

- Quand : du 5 au 19 octobre 2018
- Horaires : du lundi au vendredi de 9h à 17h15
et le mardi de 10h30 à 19h15
- Où : Maison Marianne, 47-51 rue Auguste Blanqui à Bondy

Le Département de la Seine-Saint-Denis met gracieusement à disposition cette exposition qui a vocation à être accueillie dans différents lieux recevant du grand public et/ ou des professionnel.le.s (mairies, CCAS, EHPAD, hôpitaux, médiathèques, collèges, etc.)

L’exposition pourra être le support et l’opportunité d’un temps d’échange, d’un débat sur la question de la maltraitance des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Pour accueillir cette exposition, ou pour toute information : 01 43 93 85 54 ou 01 43 93 85 15 - contactdpaph@seinesaintdenis.fr

Temps fort organisé en marge de l’exposition :

Mardi 16 octobre à 14h, conférence débat :
"Comment agir face aux situations préoccupantes ou de maltraitance des personnes âgées ou handicapées ?"
Salle polyvalente Maison Marianne 47/51, rue Louis Auguste Blanqui, Bondy.
Télécharger le programme

Le numéro de téléphone 3977 permet à toute personne, victime ou témoin, particulier ou professionnel, de signaler une situation ou un risque de maltraitance à l’égard d’une personne âgée de plus de 60 ans ou en situation de handicap. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Pour en savoir plus sur le sujet, lire l’article Maltraitance et bientraitance en institution : paroles de soignants.

à lire aussi
Lutte contre les violences

Les jeunes tournent contre le sexisme

Lundi 8 octobre, le Magic cinéma de Bobigny accueillait le 2ème festival de films Jeunes contre le sexisme organisé par l’Observatoire départemental contre les violences envers les femmes. Des courts-métrages écrits, joués et réalisés par les jeunes de Seine-Saint-Denis, un florilège d’idées, d’inventions, d’humour pour lutter contre les stéréotypes et les discriminations de genre. Reportage et où voir leurs films.

Lutte contre les violences

Le docteur Mukwege récompensé du Prix Nobel de la Paix

Le docteur congolais Denis Mukwege a reçu vendredi 5 octobre le Prix Nobel de la Paix, en compagnie de la Yezidie Nadia Murad. En mars 2016, ce spécialiste de la chirurgie réparatrice pour les femmes victimes de viol avait été invité par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes à Bobigny pour témoigner de son expérience.

Seniors Saint-Denis Handicap

Maltraitance et bientraitance en institution : paroles de soignants

Rapport parlementaire en mars, avis du Comité national d’éthique en mai : la maltraitance subie par les personnes dépendantes, et notamment âgées, en institution, fait régulièrement l’objet de vives dénonciations. À l’hôpital Casanova de Saint-Denis, qui compte un pôle gériatrie et un service de réadaptation, nous avons rencontré des personnels conscients du problème, et surtout impliqués dans sa prévention.

Saint-Denis IN Seine-Saint-Denis

Drepacare, les Mousquetaires de la santé

Amies depuis leur master en santé publique à Paris XIII-Bobigny, Anouchka Kponou, Laetitia Defoi et Meryem Ait Zerbane ont créé en 2017 « Drepacare », une application mobile contre la drépanocytose, une maladie génétique. Elles s’envolent le 4 octobre vers la Californie pour y participer à un concours international lié à l’innovation sociale.

Services, aides
& démarches

Guide des seniors

Vos interlocuteurs, vos droits, vos moyens de transport, votre vie à domicile, vos loisirs, votre santé, toutes les adresses utiles... Tout est dans ce guide !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.