Catégories
Seine Saint-Denis
Odyssée Jeunes Collèges Villepinte

Odyssée Jeunes, étape 3 entre Toulouse et Poitiers, la tête dans les étoiles...

En 2022, le programme Odyssée Jeunes a repris son allure de croisière et le rythme de ses voyages pédagogiques montés par des collèges de Seine-Saint-Denis. D’ici à la fin de l’année scolaire, collégiens et professeurs nous mettent ainsi dans les pas de quatre de leurs pérégrinations. Avec une troisième étape à la conquête de l’espace, pour le collège Jean-Jaurès de Villepinte.

« On s’est régalés ! Vraiment, les élèves ne pensaient pas autant « s’éclater » dans un incinérateur de déchets ! Et pourtant... » Et oui, impossible n’est pas séquano-dionysien, ni villepintois puisque les élèves du collège Jean-Jaurès de Villepinte, guidés par leur professeur de physique-chimie Adrien Arienti, ont vécu une aventure inédite. Toute une semaine, en mai dernier, sur les routes de France passée à écarquiller en grand les mirettes entre la Seine-Saint-Denis, le Futuroscope de Poitiers et Toulouse. Il faut dire que le planning de leur projet soutenu par le programme Odyssée Jeunes -lire par ailleurs- et bâti sur le thème « Énergies et développement durable » était sacrément costaud.
Avec même une étape bonus : « C’était un voyage à thématique scientifique et coup de chance, on a pu s’arrêter au bon moment, sur une aire d’autoroute, pour observer une éclipse de lune », sourit l’avisé prof de sciences.

JPEG - 3.9 Mo

Des professeurs heureux, des élèves à l’écoute...

L’autoroute et la lune laissées derrière eux, les 47 collégiens de 4e ont ensuite rallié la Ville Rose pour une incursion à la Cité de l’espace et une balade sur les bords de la Garonne avec la visite de la centrale hydroélectrique de Bazacle. « Avec mon collègue professeur de techno, on a été gâtés parce qu’on a pu voir l’exposition des différents moteurs de fusée. C’était vraiment du concret et c’est ce qui fait la force et l’intérêt pédagogique de ces voyages Odyssée Jeunes », poursuit encore Adrien Arienti. Côté développement durable, le travail que nous avons fait sur l’étude de la forme des ailes des Airbus a beaucoup intéressé le groupe. C’était aussi un bon moyen de faire le lien entre industrie, économie et écologie puisque les élèves ont bien mieux compris comment la géométrie des ailes, leur carénage influaient sur le coût de fabrication et ensuite des voyages... »

JPEG - 1.7 Mo

Accélérer la démarche écologique du collège

Dans le très concret toujours, il faut cocher également la visite de l’incinérateur de déchets de Toulouse : « Là, les élèves se sont aperçus de toute l’importance de bien trier ses déchets pour le bon fonctionnement d’un tel incinérateur. Aller au cœur de la fosse des déchets les a énormément impressionnés ! »
Une bonne manière donc de « susciter l’appétit des élèves pour les sciences et de les inciter à prendre conscience des enjeux de la protection de l’environnement et du développement durable, notamment sur la question des économies d’énergie », poursuit encore Adrien Arienti. Et enfin, un excellent moyen de booster la démarche écologique du Collège Jean-Jaurès qui prétendra bientôt au niveau 2 du label E3D. E3D comme « Établissement en Démarche de Développement Durable », soit un établissement scolaire (école, collège ou lycée) qui s’engage dans une démarche globale de développement durable, aussi bien dans le cadre des enseignements que lors de projets éducatifs et bien sûr dans la gestion de l’établissement sur l’énergie, l’eau et les déchets.
Conclusion, dans cette Odyssée Jeunes, il n’y avait rien à jeter et tout à recycler sur la route ouverte de la connaissance...

Frédéric Haxo

DEPUIS 2009, ODYSSEE JEUNES, UNE HISTOIRE TRÈS DURABLE...

Lancé en 2009 et soutenu par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale et la Fondation BNP Paribas, le programme Odyssée Jeunes a deux objectifs forts : favoriser la mobilité et l’ouverture culturelle des collégiens du 93 au travers d’un voyage scolaire mais aussi permettre au plus grand nombre de pouvoir en bénéficier et notamment les collégiens issus des familles les plus modestes. Tous les projets pédagogiques doivent répondre à une des thématiques suivantes : découverte et apprentissage d’une langue étrangère, éducation à la citoyenneté, découverte de lieux de mémoire et historiques, découverte des sciences, éducation au développement durable, éducation artistique et patrimoine, découverte de l’économie, des métiers et des formations. Avec une nouveauté cette année dans l’appréciation des candidatures : des points de bonus écologiques ont été attribués aux projets cherchant à limiter ou réduire leur impact sur l’environnement. Rappelons enfin que les projets Odyssée Jeunes (1) d’une durée d’un an peuvent être financés jusqu’à hauteur de 15 000 euros.
(1) Plus d’infos sur www.odysseejeunes.com

)]

à lire aussi
Collèges Collège

A Montreuil, L’Île-Saint-Denis et aux Lilas, trois collèges font peau neuve

Cet été, Stéphane Troussel, Président du Département a visité les collèges Lenain de Tillemont à Montreuil et Alfred Sisley à L’Ile-Saint-Denis où des rénovations lourdes sont menées jusqu’en septembre 2023. Ces travaux visent à rénover et améliorer la performance énergétique des collèges publics du territoire pour rendre les locaux plus modernes et agréables.

Collèges Collège

Un été pour rénover

Des travaux sont menés dans 45 collèges cet été. Ils comprennent la création de cinq cours oasis, la rénovation des salles de sport, des espaces de restauration, des sanitaires, le remplacement d’ascenseurs, la réfection des sols et des fenêtres. Soit 12 millions d’euros investis par le Département dans ces opérations estivales. Inventaire.

Collèges Pantin Collège

Tiens bon la barre et tiens bon le micro

Les élèves de l’atelier radio du collège Jean-Jaurès à Pantin ont monté un équipage pour participer en mai au Trophée des Bahuts, quatre jours de régate de voile dans le Golfe du Morbihan, et ramener de leur épopée une carte postale sonore...

Insertion Jeunesse

Les 20 ans de l’Ecole de la 2e chance

Vendredi 8 juillet à Saint-Denis, en présence notamment de sa créatrice Edith Cresson, ancienne Première ministre et de Stéphane Troussel, président de la Seine-Saint-Denis, l’Ecole de la deuxième chance fêtait son vingtième anniversaire. L’E2C compte 4 sites dans notre département et y forme chaque année 624 jeunes sans diplôme ayant décroché du système scolaire.