Catégories
Seine Saint-Denis
Dans le rétro En direct de Rio

Nos six médaillés de Rio

Les sportifs de Seine-Saint-Denis ont rapporté six médailles des Jeux Olympiques de Rio. Six, c’est autant que le nombre de breloques gagnées par des pays comme la Grèce, la Belgique, la Thaïlande... Alors bravo et merci à nos champions !

Jean-Michel Lucenay l’a attendu et mérité, sa médaille d’or ! Il y a huit ans aux J.O. de Pékin, l’épéiste du Cercle d’escrime d’Aulnay avait participé à la conquête de l’or de l’équipe de France. Mais non sélectionné pour la finale, il n’avait pas reçu de médaille... Cette année, il a brillamment servi de joker, a remplacé le leader français Gauthier Grumier et a permis à la France de s’imposer. Une belle récompense pour ce pilier des épreuves par équipe, détenteur de quatre titres mondiaux et quatre européens avec les Bleus. (Jean-Michel Lucenay est à droite sur la photo)

JPEG - 58.7 ko


— -

Sarah Ourahmoune a réussi son pari, revenir au plus haut niveau de la boxe mondiale et remporter une médaille olympique. Certes, elle aurait préféré l’or à l’argent de sa médaille, mais elle a su donner une belle image de son sport, autant par son style sur le ring que par la justesse et l’intelligence de ses déclarations. Formée au Boxing Beats d’Aubervilliers, elle a peaufiné son retour au Boxing Club d’Aulnay.

PNG - 353.2 ko


— -

Audrey Tcheuméo a progressé. Médaille de bronze au J.O. de Londres, elle repart de Rio avec l’argent du judo en -78kg. Née à Bondy et formée et licenciée à Villemomble, Tchoumi a fait parler la poudre sur les tatamis brésiliens. Seule la championne olympique en titre Kayla Harrison est parvenue à la faire plier. Mais notre championne pense déjà à sa revanche aux prochains J.O., à Tokyo...

JPEG - 38.9 ko


— -

Allison Pineau est devenue vice-championne olympique avec l’équipe de France de handball. Elle en est le demi-centre depuis 2007, mais avant cela elle avait été formée à Aubervilliers et à Villemomble.

JPEG - 63.9 ko


— -

Souleymane Cissokho est parvenu a remporter la médaille de bronze en boxe chez les moins de 69kg. Et pourtant, il y a quelques mois encore, en proie à des blessures, ils étaient peu nombreux à croire en ses chances. Mais le boxeur du Top Rank de Bagnolet lui n’a pas douté et travaillé, travaillé encore et encore... Ce n’est pas pour rien que ces camarades l’ont choisi comme capitaine de la Team Solide !

JPEG - 56.3 ko


— -

Dimitri Bascou a mis fin à quarante ans de disette française sur 110 m haies ! Avec un temps de 13s24, ce résident de Noisy-le-Grand, quadruple champion de France et champion d’Europe en titre repart de Rio avec une médaille de bronze autour du cou.

JPEG - 39.5 ko


— -

Grâce à ces six champions, la Seine-Saint-Denis remporte 14,28 % des 42 médailles françaises, pas mal pour un département qui ne représente que 2,39% de la population française... La Seine-Saint-Denis en force !

à lire aussi
Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.

Rugby Bobigny

Les Louves commencent par un couac

Le retour à la compétition de l’équipe première féminine de l’AC Bobigny Rugby, après l’interruption due au coronavirus, a été quelque peu gâché par la lourde défaite 3-16, subie dimanche à domicile face à Romagnat. Sans être franchement inquiètes, les Louves devront se ressaisir rapidement dans une formule qui laisse peu de place à l’erreur.