Catégories
Seine Saint-Denis
En direct de Rio JOP 2024

Muriel Hurtis : De Rio à Paris 2024

De Rio, l’ex-sprinteuse balbynienne Muriel Hurtis démarre une nouvelle course…comme ambassadrice pour la candidature des Jeux Olympiques à Paris en 2024.

Même si elle doit s’installer sous peu à Aix-en-Provence pour devenir chargée de communication dans une banque française, même si elle reste licenciée à Thiais (Val de Marne), Muriel Hurtis n’en oublie pas ses racines. Née à Bondy, originaire de Bobigny où elle fit ses premiers tours de piste, la championne du monde de 4 x 100 m (2003) reste Séquano-Dionysienne dans son cœur.

A Rio, « Mumu » était aux côtés du Président de la République François Hollande, le jour de la présentation de la candidature de Paris aux Jeux de 2024 : « Avant de prendre la parole pour lister les atouts de notre candidature, j’étais un peu stressée. Au final, ce fut comme le départ d’une course. Une fois lancée, les premiers mots sont sortis comme les premières foulées. Ainsi, c’était parti ! ».

A l’issue de cette présentation à la presse, la Guadeloupéenne assista à la cérémonie d’ouverture : « A Sydney en 2000 puis à Pékin en 2008, j’y avais participé en tant qu’athlète. Mais, au final, nous ne voyons pas grand-chose. Là, j’ai pu pleinement apprécier le spectacle. Quand la délégation française est passée devant moi, j’ai crié de toutes mes forces comme jamais je n’avais osé crier quand je défilais ! ».

Après avoir remporté une médaille de bronze sur le relais 4 x 100 m à Athènes en 2004, la Balbynienne de 37 ans prend son temps pour aller voir du handball, du judo, de l’escrime, du basket : « Mais, j’ai surtout été emballée par le rugby à sept. Hum, j’ai vraiment envie d’essayer ?! Sinon, Rio est magnifique et les Brésiliens adorables, les transports sont, eux, totalement, horribles. Nous y perdons beaucoup trop de temps : c’est vraiment dommage parce qu’ils freinent notre élan, et, notre envie de tout découvrir… ».

De notre correspondance spéciale à Rio, Sophie Greuil.

à lire aussi
Athlétisme Montreuil

Carolle Zahi, athlète au CAM et reine du sprint en France

Lors des championnats de France d’athlétisme, les 12 et 13 septembre à Albi (Tarn), la pensionnaire du Club Athlétique de Montreuil 93 a remporté les épreuves du 100m (pour la 4e année consécutive !) et du 200m. Un doublé que la sprinteuse avait déjà réalisé en 2018 et qui l’autorise à rêver plus grand à moins d’un an des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Entretien.

Handisport Bondy

Joue-la comme Bondy pour le cécifoot

Mercredi 16 septembre, le Bondy Cécifoot Club a fait les présentations officielles : ce tout premier club de foot pour non et mal-voyants en Seine-Saint-Denis, qui va connaître ses premiers championnats cette année, vient combler un manque manifeste dans le département en matière de handisport. A quatre ans de Jeux paralympiques qui se dérouleront en partie en Seine-Saint-Denis, l’offre sportive s’enrichit.

Aménagement urbain JOP 2024

La Seine-Saint-Denis défend son projet olympique

Jeudi 10 septembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont alerté sur un possible « détricotage » des installations des Jeux olympiques de 2024 pour le territoire. Alors que deux réunions importantes du Comité d’organisation des Jeux approchent, plusieurs rumeurs tenaces indiquent en effet que le département pourrait perdre plusieurs épreuves olympiques dont la natation, affaiblissant par là-même aussi le volet héritage.