COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien
Catégories
Seine Saint-Denis
Actions pour les Jeux

Les villes se mobilisent pour Paris 2024

Jeudi 31 janvier, La Fabrique des Jeux a tenu à Bobigny son premier Atelier des Villes, réunissant toutes les communes de Seine-Saint-Denis et le comité d’organisation de Paris 2024. Une première étape dans la construction de l’héritage des Jeux.

Le Département et les villes de la Seine-Saint-Denis ne veulent pas manquer leur rendez-vous avec les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Pour les préparer ensemble, ils ont invité Tony Estanguet et l’équipe dirigeante du Comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) au premier Atelier des Villes de La Fabrique des Jeux, animé par Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois et réunissant toutes les communes de Seine-Saint-Denis. Tony Estanguet a ouvert les débats en rappelant l’importance qu’aura la Seine-Saint-Denis dans l’organisation de ces Jeux : « La moitié des épreuves s’y dérouleront et les seules infrastructures pérennes qui seront construites le seront sur ce territoire. »

Mathieu Hanotin, conseiller départemental en charge des grands événements, a annoncé les cinq priorités du Département pour contribuer à construire l’héritage des Jeux qui restera aux habitants de Seine-Saint-Denis :
-  Création de 24 sites de pratique sportive sur la voirie, les parcs, les berges de voies d’eau.
-  Réalisation d’un plan piscine avec 5 nouvelles piscines, 17 rénovées, avec l’ambition que 75% des élèves entrant en 6e sachent nager.
-  Construire un équipement dédié aux pratiques sportives inclusives (mêlant personnes en situation de handicap et valides), unique en Europe.
-  Permettre à des collégiens, des jeunes bénéficiaires du RSA et jeunes sportifs de réaliser un projet de mobilité à l’international.
-  Faire des Jeux un levier de formation et de montée en compétences des habitants, valoriser les compétences linguistiques, monter des plans de formation adaptés aux besoins en termes d’emplois pour les Jeux...
JPEG - 1.7 Mo

Quatre décisions concrètes

Après ces présentations, les maires et représentants des villes ont fait part de leur expérience, points de vue, des attentes de leurs habitants. Concrètement il a été acté :
-  La création d’une lettre d’information entre les collectivités de Seine-Saint-Denis pour partager l’actualité et les projets liés aux Jeux ;
-  La mise en place d’un comité technique au niveau du département avec les villes et la réunion de l’Atelier des Villes tous les trimestres ;
-  La mobilisation des villes autour de la Journée Olympique du 23 juin et les Journées de la jeunesse et du bénévolat ;
-  L’association des Villes à la stratégie Héritage pour la Seine-Saint-Denis en lien avec Paris 2024 et le Département.

A l’issue de cette rencontre, Tony Estanguet a déclaré : «  A Paris 2024, on dit souvent que les Jeux seront ce que l’on décide collectivement d’en faire. La Fabrique des Jeux est un formidable outil au service de cette vision, pour construire les Jeux de 2024 avec le territoire de la Seine-Saint-Denis. Avec l’ensemble des acteurs locaux, nous partageons l’ambition de faire de Paris 2024 une chance pour les habitants du département. Nous avons cinq ans pour concrétiser ensemble cette ambition. » Une ambition partagée par Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis : « Notre engagement est total pour permettre la participation directe de tous les habitants, et pour que les Jeux de 2024 soit un booster pour tout le territoire. L’adoption par le Département d’un plan de mobilisation s’inscrit dans la stratégie d’héritage ambitieuse de Paris 2024. Grâce à la Fabrique des Jeux, en coopération étroite avec le COJO, nous voulons mettre toutes les villes au cœur du projet olympique pour construire nos jeux en Seine-Saint-Denis. »

à lire aussi
Génération jeux Boxe

"Après le confinement, la reprise va piquer !"

La boxeuse du Noble Art Rosny Fatia Benmessahel est l’une des espoirs de la Génération Jeux soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis. Entre ses études d’ingénieure en alternance, un maintien de l’activité physique et les soins d’une tendinite, elle raconte son quotidien confiné, avec toujours Paris 2024 en point de mire.

Jeux olympiques et paralympiques

Rebondir encore

Allan Morante a été l’un des premiers sportifs de Seine-Saint-Denis à décrocher sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Au moment où on apprend leur report à 2021, le multiple champion de France de La Dionysienne Trampoline répond à nos questions, de chez lui, comme la plupart d’entre nous.

Hockey sur glace Neuilly-sur-Marne

Frank Spinozzi dit « so long » aux Bisons

Après 10 ans passés sur le banc du club de hockey sur glace de Neuilly-sur-Marne, l’emblématique coach a fait ses adieux pour se consacrer à sa famille. Au cours de cette décennie, le Franco-Canadien aura signé des statistiques remarquables et aussi contribué à structurer un club aux moyens limités par rapport à ses concurrents.

JOP 2024

La Génération Jeux ne cesse de grandir

Vendredi 28 février, le Département a présenté pour la 3e année de suite son dispositif Génération Jeux, pensé pour accompagner des espoirs sportif·ve·s de son territoire vers les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Un « club » qui regroupe désormais 30 athlètes, qu’une petite olympiade sépare maintenant de leur grand rendez-vous à la maison.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.