Catégories
Seine Saint-Denis
Parcs départementaux

Les observ’acteurs ont la nature à l’œil…

Si vous aimez vous balader le regard aux aguets, le réseau de citoyens qui collectent des données sur la biodiversité en ville est fait pour vous. EXPLICATIONS.

Connaissez-vous le Tristan ? Non, ce n’est pas l’un de vos cousins lointains mais une espèce rare de papillon de jour observé pour la première fois en 2016, par le réseau des observ’acteurs, en Seine-Saint-Denis. Les observ’acteurs sont, eux, une « espèce » en pleine croissance, des citoyens (215 en 2017) qui envoient des données sur la nature en ville à l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (ODBU). « Ce sont des enfants, des familles, des retraités qui nous aident à collecter des observations sur la faune et la flore en Seine-Saint-Denis dans le cadre d’un processus d’inventaire », résume Odile Le Faou, chargée de médiation scientifique au sein de l’ODBU. En 2016, le réseau des observ’acteurs a ainsi collecté 2650 données, soit environ 5 % de la base de données de l’ODBU.

Le tout en ayant l’œil aux aguets dans les parcs départementaux, mais aussi dans son jardin ou au détour d’une rue avec à portée de main son kit observ’acteur (loupe, guide de la flore, clé USB) reçu au moment de son inscription au réseau. Laquelle se fait à partir du site des parcs départementaux et en quelques clics depuis l’onglet L’Observatoire. Ensuite, c’est à vous de jouer et d’observer soit en utilisant la web app’ Observ’acteur ou bien par courrier postal. « Et au-delà de l’envoi de données, on organise aussi des échanges réguliers avec les observ’acteurs en les conviant, par exemple, à des initiations à l’observation avec des agents des parcs et les associations naturalistes », complète Odile Le Faou.

Si vous voulez en savoir un peu plus, le point de ralliement est à la Maison du parc départemental du Sausset où depuis septembre un espace Observ’acteur a ouvert ses portes. « Un lieu de rencontre avec de la documentation sur la faune et la flore, détaille encore Odile Le Faou, mais aussi un premier pas pour mieux comprendre ce qu’est le réseau Observ’acteur… ».

Devenir Observ’acteur : cliquer ici

JPEG - 71.2 ko
à lire aussi
Transports Saint-Ouen

Les futures rames du Grand Paris Express se dévoilent

C’est un supermétro très attendu par les Francilien·ne·s. Pour leur donner un avant-goût avant sa mise en service, la Société du Grand Paris héberge l’exposition "Les lignes du design" depuis le 3 octobre à Saint-Ouen. L’occasion pour le public de monter dans une rame grandeur nature et découvrir le parcours des futurs voyageurs.

Transition écologique

« Une naissance, un arbre », moteur de la transition écologique

Dans le cadre de son Plan Canopée, qui vise à mettre l’arbre au cœur du paysage urbain, le Département a lancé l’opération « une naissance, un arbre », qui propose aux parents de planter un arbre pour la naissance de leur enfant. Un acte symbolique et écologique auquel Soufiane et sa petite famille, habitants de Tremblay-en-France, ont décidé de participer.

Transition écologique

Maïwenn Mollet : elle transforme les couches pour bébé en compost !

Qui a déjà croisé un bébé dans sa vie confirmera que les couches jetables peuvent représenter jusqu’à ⅓ de la poubelle d’un foyer. Or une couche met 400 à 450 ans pour se dégrader naturellement en décharge et finit la plupart du temps incinérée. Pourtant, une couche usagée c’est 75% de matières organiques qui ne demandent qu’à « revenir à la terre » pour fertiliser les sols de façon naturelle. Rencontre avec Maïwenn Mollet, porteuse d’une solution grâce au projet Les Couches fertiles.