Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Seine Saint-Denis
Bénévolat Associations

Les bénévoles, indispensables à la vie associative

Le Département de la Seine-Saint-Denis lance une enquête auprès des associations visant à connaître et à analyser les enjeux, les motivations, les freins et les leviers du bénévolat. Participez !

Cet hiver, les Restos du cœur qui sillonnent la Seine-Saint-Denis en camionnettes pour distribuer 500 repas quotidiens, lançaient un cri d’alarme. Faute de nouveaux bénévoles pour faire tourner les équipes, l’association serait contrainte de jeter une partie des denrées périssables.

Imagine-t-on un seul instant un monde sans bénévoles où la prise en charge des jeunes sportifs n’existerait plus, où les locataires seraient livrés à eux-mêmes, où les hommes et les femmes privés d’emploi n’auraient plus de parcours d’insertion, où les associations caritatives seraient contraintes à de telles extrémités… En clair, ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant : sans bénévoles le monde associatif ne pourrait survivre.

L’enquête lancée en avril par le Département de la Seine-Denis auprès du monde associatif, conduite par l’association Recherches et solidarités, vise à mieux connaître et appréhender l’engagement des bénévoles. Lors d’une précédente enquête menée en 2015, « Paroles d’associations », les difficultés rencontrées pour recruter des bénévoles avaient été relevées. « Si on constate ces difficultés, analyse Judith Sylva, déléguée à la vie associative et à l’éducation populaire au Département, c’est que les formes d’engagement évoluent. Une des conséquences pour les associations, est la complexité pour elles à renouveler leurs instances dirigeantes. »

Un tissu associatif riche en Seine-Saint-Denis

Aujourd’hui en France, près de 16 millions de bénévoles sont engagés dans une petite, moyenne ou grande association. Ils agissent de façon désintéressée, dans une logique de partage et de réciprocité. On estime qu’en Seine-Saint-Denis, le nombre d’associations oscille entre 19 000 et 21 000, en fonction de celles qui sont en sommeil ou celles qui ont arrêté leur activité sans l’avoir déclaré officiellement. « Chaque année, nous constatons un taux de création plus important que la moyenne nationale », annonce Judith Sylva. Preuve du dynamisme et de la jeunesse de ce département.

La Seine-Saint-Denis, ce sont des milliers de bénévoles, femmes et hommes engagés sur le territoire pour faire vivre, autant qu’ils le peuvent avec leurs moyens et leur motivation, des espaces de confiance, d’éducation populaire et de solidarité.

Besoins d’échanger

Annoncé en janvier dernier, lors du lancement de l’Espace départemental des associations, ce questionnaire traitant de l’engagement bénévole dans des associations, doit permettre de mieux cerner leurs attentes et les enjeux auxquels elles sont confrontées. Les réponses obtenues seront analysées au Département par le Bureau de l’évaluation des politiques publiques et une restitution en direction de tous sera faite en décembre prochain. En attendant, la délégation à la vie associative réfléchit à faire évoluer la plate-forme qu’elle a mise en place, le centre de ressources partenaires, en un espace d’échanges de pratiques, de ressources et d’expériences pour mieux répondre aux besoins des associations.

à lire aussi
Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.

Aide alimentaire

Plongée dans le bouillon solidaire d’Ismeera Ayache

La crise du Covid a le mérite d’avoir éveillé la solidarité de citoyens à distance des milieux associatifs traditionnels. Parmi eux, Ismeera Ayache, dont le rêve est de développer autour de son foodtruck « Urban bouillon » un « tiers-lieu social et culturel ». Pendant un mois, cette jeune femme de 35 ans a spontanément intégré la chaîne d’aide alimentaire mise en place pour des milliers de personnes démunies. Portrait.