Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis

Le printemps des Départements

Le 21 mars au Stade de France, les sept Départements d’Ile-de-France se sont réunis pour leur deuxième conseil d’administration du Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental. Sans recours à l’Etat, ils ont décidé de mettre en commun une partie de leurs ressources pour renforcer la solidarité entre les territoires et réaliser des économies d’argent public.

Un Département, c’est une collectivité assez réduite pour connaître les réalités d’un territoire et d’importance suffisante pour engager des politiques publiques efficaces pour le bien-être des habitants. Ceux de l’Ile-de-France en sont un exemple. Différents tant par leur population que par leurs choix politiques, ils sont cependant tous en charge de la solidarité sociale. Malgré leurs différences, ils se sont entendus pour travailler et investir ensemble pour répondre aux besoins des populations qui appellent les mêmes réponses de services public. Pour cela, ils ont créé un Fonds de Solidarité Interdépartementale, doté de 150 millions d’euros en 2019, qui sera renouvelé chaque année. Chaque Département contribuera à ce fond en fonction de sa capacité d’investissement. La répartition des contributions pour l’année 2019 est la suivante :
Seine-et-Marne 13 139 440 €, Yvelines 27 036 560 €, Essonne 9 553 300 €, Hauts-de-Seine 62 256 800 €, Seine-Saint-Denis 13 460 670 €, Val-de-Marne 15 944 330 €, Val-d’Oise 9 240 870 €. Soit un total de 150 631 960 €.

Cette enveloppe sera intégralement consacrée au financement de projets concrets et structurants qui participent à l’attractivité globale de l’Ile-de-France et à la réduction des inégalités territoriales. Le FSI soutiendra des projets liés à l’environnement, l’éducation, les innovations et attractivité, le patrimoine, les solidarités, les Jeux Olympiques de Paris 2024 et les mobilités.
Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a déclaré : « Je suis particulièrement heureux d’annoncer que la Seine-Saint-Denis sera le premier bénéficiaire de ce fonds, avec 39 millions d’euros, et ce dès 2019. »

Ainsi parmi les projets retenus pour la Seine-Saint-Denis on note :
-  La reconstruction du collège Gustave-Courbet à Pierrefitte avec un internat
-  Le Prisme (Pôle de référence inclusif sportif métropolitain) un équipement dédié à la pratique du sport par tous et en particulier par les personnes handicapées. L’installation devrait sortir de terre à l’été 2023
- La Boucle Olympique cyclable, réseau d’itinéraire desservant l’ensemble des sites olympiques
-  Le prolongement du tramway T1 en direction de Val-de-Fontenay (94)
-  L’implantation du TZen sur l’ex-RN3, un bus à haut niveau de service qui reliera à termes la Seine-et-Marne à Paris via la Seine-Saint-Denis.
-  La requalification de l’avenue de la Liberté à Clichy (92) et Saint-Ouen, avec une plus grande place pour les bus, les vélos et les piétons.

Stéphane Troussel a conclu : « Les Départements agissent très concrètement pour la solidarité, et ils le prouvent, n’en déplaise à leurs détracteurs ! »

à lire aussi
Plan rebond Economie sociale et solidaire

Un plan de rebond pour relancer notamment associations de quartier et structures d’insertion

Les 17 et 20 novembre, le président du Département Stéphane Troussel a rendu visite à deux associations issues de l’économie sociale et solidaire - ERA 93, à Saint-Ouen, et l’Adie, à Saint-Denis – qui ont bénéficié du plan de rebond solidaire et écologique mis en œuvre par le conseil départemental. Une aide qui va permettre à ces deux structures, lourdement affectées par la crise sanitaire, de sortir de l’ornière financière. Reportage.

Lutte contre la fracture numérique Plan rebond

Le Département augmente le débit pour lutter contre la fracture numérique

En France, le double confinement dû au Covid a mis en évidence la fracture numérique, et tout particulièrement en Seine-Saint-Denis. Pour lutter contre ces inégalités, le Département vient de nouer un partenariat avec l’association Emmaüs Connect et la CAF de Seine-Saint-Denis. Grâce à ce dispositif, 1100 personnes non-équipées vont se voir attribuer un ordinateur. Reportage auprès de quelques-uns des bénéficiaires, à la circonscription du service social de Sevran.

Seniors

Et si avoir + de 60 ans était un avantage ?

Le dispositif Ikaria a démarré le 15 novembre 2019. Un an plus tard, ce sont près de 12 000 habitant·e·s de plus de 60 ans qui en bénéficient. Une carte gratuite sans conditions qui ouvre les portes de la culture, du sport, des loisirs, et bien plus encore.