Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Ouen Football

Le Red Star puni par Ben Yedder

Un doublé de l’international français a mis fin aux espoirs du Red Star, battu dimanche 0-2 par Monaco en 32e de finale de Coupe de France. L’équipe de Saint-Ouen a pourtant réalisé un bon match, manquant seulement d’un brin de réussite et de réalisme.

La magie de la Coupe de France n’opère pas à chaque fois… Contrairement à l’année dernière, où les Audoniens avaient terrassé Lens 3-2 et failli mater Lyon (4-5 aux tirs au but), le Red Star ne s’offrira pas de club de Ligue 1 en Coupe de France cette saison.
Les hommes de Habib Beye ne seront pourtant pas passés si loin, dimanche, face à Monaco. Il ne leur aura manqué qu’un peu de chance et d’efficacité pour rêver une nouvelle fois. Les vibrations de la barre transversale doivent encore bourdonner à l’heure qu’il est dans les oreilles de Pape Meïssa Ba et Damien Durand, qui ont donc touché du bois tous deux aux 60e et 71e minutes. Deux occasions qui auraient pu respectivement faire revenir le Red Star à 1-1 ou à 1-2. Mais voilà, quand ça veut pas…
« Ce soir, il y a quelques regrets, voire un peu de frustration car on a réussi à montrer de bonnes choses face à Monaco. On réalise notamment une bonne entame et si on avait réussi à ouvrir le score ou à égaliser, le scénario aurait été différent. Mais à ce niveau, la moindre erreur se paye cash. Je reste malgré tout très fier de mes joueurs. », analysait après coup le coach des locaux Habib Beye.
L’ancien international sénégalais, vainqueur de la Coupe de France avec Strasbourg en 2001, sait trop bien à quel point ce trophée permet de cimenter un groupe, pour le traiter par le mépris.

Mal barré

JPEG - 77.5 ko

Dans cette belle après-midi inaugurée par un Père Noël maison qui lançait des écharpes de l’équipe de France dans les tribunes, le Red Star sera surtout tombé sur un sacré père Fouettard en la personne de Wissam Ben Yedder. L’international français, intenable, s’est montré aussi tueur que le Red Star s’est montré permissif dans ses occasions. Alors que ce sont les locaux qui avaient tiré les premiers avec une double occasion de Nilor, non convertie (28e), Ben Yedder se montrait d’une efficacité clinique à la 32e, récupérant un ballon dégagé plein axe par la défense des Vert et Blanc (0-1, 32e).
Ce même diablotin était encore à l’initiative d’une passe délicieuse pour le jeune Sofiane Diop dont le lob passait heureusement à côté (51e). Et alors que Ba aurait donc pu ramener les deux équipes à égalité après une tête qui se fracassait sur la barre de Majecki, c’est encore Ben Yedder qui mettait les siens à l’abri dans un numéro de renard des surfaces (0-2, 65e). Et quand Damien Durand touchait à son tour la transversale sur une reprise de volée de toute beauté (71e), on se disait que c’était … mal barré. Dans le money-time, DD aurait encore une dernière cartouche mais pour une fois, le sniper du Red Star expédiait l’offrande de Benali dans les nuages.
« J’adresse mes compliments au Red Star car ils nous ont posé des problèmes. Ils ont joué avec agressivité, en allant nous presser haut, et physiquement, ils n’ont pas faibli. C’est le genre de match qui peut mal tourner si on ne tue pas la rencontre dans les 45 premières minutes… Heureusement on s’est montrés solides », reconnaissait, beau joueur, l’entraîneur monégasque Nico Kovac. Autre motif de satisfaction pour les Vert et Blanc : l’affirmation de jeunes joueurs comme Moussa Guel ou Owen Maës, tous deux 22 ans et bien inspirés face Monaco dimanche.

JPEG - 89.4 ko

Si la féerie de la Coupe de France n’a donc pas été au rendez-vous pour le Red Star, elle a revanche fait mouche pour Otto. Cet élève de 3e, fan du Red Star, aura eu la bonne idée de fabriquer une pancarte dans son plus bel allemand, priant Kevin Volland de lui céder son maillot à la fin du match. Ce que l’avant-centre bavarois aura fait au coup de sifflet final. « Je suis trop content. C’est un super cadeau de Noël ! », jubilait ce jeune milieu de terrain de l’ESESN Etang-la-Ville, à la maman allemande. Il se passe toujours quelque chose sur un match du Red Star…

à lire aussi
Waterpolo Saint-Denis Noisy-le-Sec

Cercle 93, tête haute !

Pour la deuxième année consécutive, la finale du championnat de France Elite de water-polo opposait le Cercle 93 à Marseille, la référence. Le match aller s’est déroulé mercredi 18 mai au stade nautique Maurice-Thorez de Montreuil. Si le match s’est soldé par une victoire 13-17 des Marseillais, le Cercle 93 a pourtant gagné sur bien des points.

Collèges Bobigny Handicap

Du sport tous ensemble pour dépasser le handicap

Jeudi 12 mai, la FSGT 93 organisait la 8e édition du festival départemental des pratiques partagées à Bobigny. 700 collégien·ne·s et personnes en situation de handicap ont partagé ensemble des activités sportives. Le but : jouer et apprendre à se connaître ! Un moment de convivialité que le comité sportif souhaite pérenniser tout au long de l’année dans les villes du département. Vidéo.

Rugby Bobigny

Les Louves de Bobigny prennent le quart

Grâce à son succès obtenu contre Grenoble (31-22) à l’occasion du dernier match de la saison régulière, dimanche 8 mai à domicile, l’équipe première féminine de l’AC Bobigny 93 Rugby a validé son ticket pour les quarts de finale du championnat d’Elite 1. Au prochain tour, un gros morceau les attend, les Lionnes de Bordeaux.