Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis Littérature jeunesse

Le ParcoTruc(k)s a fait un carton

Le Parc d’attractions littéraires, renommé cette année ParcoTruc(k), a été revisité par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis pour s’adapter à la crise sanitaire. Avec 25 000 visiteur∙euse∙s, il a presque doublé sa fréquentation par rapport à l’an dernier.

Transmettre en toute sécurité le goût des livres et des BD aux jeunes, c’est le pari gagné de cette cinquième édition réorganisée autour de nouvelles formes de médiations, pour aller à la rencontre des familles du territoire.

Des « ParcoMobiles » aux pieds des immeubles

L’équipe du ParcoTruc(k)s a choisi d’organiser une grande tournée du 8 au 18 juillet dans une vingtaine de villes du Département. Des comédiens et animateurs ont fait découvrir aux enfants la littérature jeunesse par petits groupes sous des tentes installées dans les quartiers. Au programme : ateliers collectifs, lectures animées, jeux littéraires, contes à écouter… à destination des enfants venus en famille ou avec des centres de loisirs ou des centres sociaux. « Toutes les précautions ont été prises pour éviter les risques de contamination » explique une animatrice. « Les groupes ont été réduits à 10 personnes, avec lectures distanciées et installation de cerceaux pour respecter les distances de sécurité ».
Au total, plus de 1000 temps d’ateliers et de nombreuses lectures ont été proposées aux habitant·e·s qui en cette période de post-confinement ont massivement répondu présent·e·s.

Les « ParcoFixes » dans les parcs départementaux

Les médiateurs et les acteurs se sont aussi installé·e·s « en fixe » du 18 au 25 juillet dans les parcs Georges-Valbon à La Courneuve et Jean-Moulin les Guilands à Montreuil/ Bagnolet. Les professionnel·le·s ont prolongé les ateliers et la distribution de 28 000 cahiers de vacances littéraires, qui proposent des jeux autour de neuf héros de bandes dessinées jeunesse. Les enfants ont également pu acquérir, grâce aux chèques Lire du Centre national du livre, les bandes dessinées d’Akissi, des Bergères guerrières ou du Loup en slip qui ont inspiré ces cahiers. Nombre d’entre eux·elles ont par ailleurs pu choisir un livre parmi les 13 000 dons d’éditeurs jeunesse.
Vous avez raté les Parcofixes et vous aimeriez proposer des jeux littéraires à votre enfant ? Le Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) de la Seine-Saint-Denis, subventionné par le Département vous propose des ateliers en version numérique (lectures à écouter, histoires à podcaster, vidéos…) sur le site du « ParcoVirtuel ».

Le livre, parce qu’il développe l’imaginaire ou l’accès aux connaissances, est un puissant vecteur d’émancipation et de liberté. Le SLPJ a prévu quelques prochains rendez-vous pour donner le goût de la lecture aux plus jeunes. Dès le 8 septembre, l’École du livre de jeunesse propose aux auteur·rice·s, illustrateur·rice·s, étudiant·e·s en école d’art ou d’écriture des journées de formation à la médiation de la littérature à pour les enfants et adolescent·e·s.
Le 36ème Salon du livre et de la presse jeunesse se déroulera quant à lui du 2 au 7 décembre 2020 et aura pour thème « Nos espaces » abordés sous les angles de l’architecture, l’écologie, l’égalité hommes/femmes…

Crédit-photo : Mara Mazzanti

à lire aussi
Musique

Scènes Nomaades : « une nouvelle manière de faire la fête »

Le festival Scènes Nomaades parcourra la Seine-Saint-Denis du 21 juin au 31 juillet. Son originalité ? Une grande scène tractée par des vélos et un son diffusé par des enceintes solaires. Découvrez en avant-première le dispositif porté par le réseau de musiques actuelles Maad 93 et soutenu par le Département dans le cadre du Plan Rebond. Reportage en vidéo.

Cinéma Pantin

Festival Côté Court : 30 ans qui défilent à l’écran

Cette année, les 30 ans du festival Côté Court, au Ciné 104 à Pantin, coïncident avec la réouverture des salles de cinéma après la pandémie. Jusqu’au 23 juin, une centaine de court-métrages vont à nouveau être montrés à des spectateurs impatients de retrouver les écrans. L’occasion de revenir sur cette belle aventure avec Jacky Evrard, le fondateur du festival. Interview.

Festival Musique

Roberto Alagna chante à Saint-Denis

C’était le concert du retour. Le retour du Festival de Saint-Denis après une année de silence, et le retour de Roberto Alagna pour un premier concert en Seine-Saint-Denis. En en attendant d’autres ?...

Cinéma Montreuil

Nicolas Becker, son Oscar a fait du bruit

Le 16 juin sort « Sound of Metal », film sensible racontant l’épreuve que traverse un musicien de hard rock plongé dans la surdité. Un travail pour lequel le « sound designer » Nicolas Becker a reçu en février l’Oscar du meilleur son. Montreuillois depuis 7 ans, il nous parle de son parcours, de son attachement à la ville et de son projet d’ouvrir éventuellement une Maison du son dans le département.