Catégories
Seine Saint-Denis
Travaux Collèges

Le Département à pied d’œuvre dans 70 collèges cet été

Durant l’été, le Département aura mené des chantiers de rénovation dans 70 collèges, pour un montant de quelque 6 millions d’euros. Comme au collège Jean-Vigo, à Epinay-sur-Seine, où la cuisine a été ravalée et les toilettes filles et garçons réhabilitées. Petit bilan des chantiers d’été.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, on bûche en juillet-août dans les collèges de Seine-Saint-Denis. Si les élèves n’y remettront pas les pieds avant début septembre, les agents des équipes mobiles du Département y sont actuellement mobilisés dans le cadre des rénovations estivales. Une initiative qui concerne cette année 70 établissements pour un coût de plus de 6 millions d’euros.
Ainsi notamment du collège Jean-Vigo, à Epinay-sur-Seine, qui, depuis début juin et jusqu’à la mi-août, fait l’objet de travaux fort à-propos. A commencer par les sanitaires filles et garçons qui jouxtent la cour de récréation. « Quand je suis arrivé ici il y a quatre ans, ces toilettes étaient déjà condamnées, raconte Nicolas Guilbert, le principal adjoint du collège. Ils étaient sombres, lugubres, vétustes… Même ouverts, elles n’auraient pas donné envie aux élèves de les fréquenter. » Mercredi 22 juillet, lors de notre visite dans les locaux, on n’a pu que constater le changement : les murs ont été repeints en blanc écru, le carrelage autrefois défraîchi a retrouvé quelques couleurs et les portes, tout comme les robinets, ont été remplacés. Ce lifting complet est d’autant plus le bienvenu qu’à la rentrée prochaine les recommandations sanitaires liées au Covid-19 seront probablement toujours en place. « Pour respecter la distanciation sociale, par exemple, il était préférable que l’on dispose d’un volume de toilettes plus importants, note le principal adjoint. On va pouvoir retrouver les élèves en septembre dans un contexte plus serein. »

Agents départementaux plutôt que prestataires extérieurs

JPEG - 45.3 ko

A l’étage, la cuisine ne se montre pas sous ses plus beaux atours, elle est sur le point d’être transformée. Le mobilier fixe en inox a été recouvert d’épaisses bâches en plastique. Et les murs, encore décatis, s’apprêtent à subir un sérieux rafraîchissement. Jordan, électricien de son état au Département, fait parler sa polyvalence : depuis le petit matin, il retire à coups de burin le carrelage défectueux autour d’une évacuation d’eau. « Cela nécessite une journée de travail, précise le jeune homme, car on est dans une zone humide et il faut attendre que ça sèche avant de poser les nouveaux carreaux de sol. » Dans le réfectoire attenant, un point d’eau qui ne servait à personne a été déplacé à l’autre bout de la salle, à proximité du principal point de passage des élèves, qui n’auront cette fois plus d’excuses pour ne pas avoir à se laver les mains… Ces rénovations au collège Jean-Vigo font venir chaque jour huit agents de l’équipe mobile, dont 3 de l’équipe d’urgence venus en renfort pour soutenir leurs collègues bien occupés. « Les journées sont chargées, on n’a pas le temps de s’ennuyer mais tout sera fin prêt pour la rentrée », prévient Frantz, le responsable de l’équipe mobile. « Il est important de mettre l’accent sur le travail accompli par les agents du Département qui va permettre d’améliorer non seulement les conditions d’accueil des élèves, avec ces nouveaux sanitaires, mais aussi les conditions de travail de leurs collègues en cuisine, témoigne Stéphane Troussel, président du conseil départemental, lors de sa visite au collège. Plutôt que de faire appel à des prestataires extérieurs, nous nous avons choisi de nous en remettre à leur expertise. »

Cours végétalisées

JPEG - 69.4 ko

Parmi les autres collèges du département à voir été le théâtre de réhabilitations en tout genre, on peut citer Rosa-Luxembourg (Aubervilliers), où des travaux d’étanchéité du bâtiment d’enseignement ont été réalisés et Federico-Garcia-Lorca (Saint-Denis), où le hall d’entrée a été repeint et les espaces extérieurs rendus accessibles aux personnes en situation de handicap. Signalons également l’apparition de végétalisation et la plantation d’arbres dans les cours d’Elsa-Triolet (Saint-Denis), République (Bobigny) et La Pléiade (Sevran), l’importante réfection des toitures à Jacques-Prévert (Noisy-le-Sec) et le réaménagement des plateaux sportifs à Roger-Martin-du-Gard (Epinay-sur-Seine) et Jean-de-Beaumont (Villemomble).

à lire aussi
Bel été solidaire

Reprendre goût à apprendre

Durant les vacances et dans le cadre du Bel été solidaire, le Département a mis en place avec ses partenaires un dispositif pour aider les collégiens à apprendre en s’amusant, garder le contact avec l’école, prendre confiance en eux. Une action qui continuera jusqu’en décembre dans les villes participantes. Reportage à Saint-Ouen.