Catégories
Seine Saint-Denis
Saint-Denis Théâtre

La Troupe éphémère, pour le plaisir du jeu

Fondée en 2014 par le directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis Jean Bellorini, cette troupe de jeunes comédiens amateurs monte chaque année un spectacle dans des conditions professionnelles. Une aventure, soutenue par le IN Seine-Saint-Denis, qui participe à la construction de jeunes gens émerveillés par leur rencontre avec les grands textes du répertoire. Vidéo.

Cassandra sourit de toutes ses dents : « pour moi, la rencontre avec la Troupe éphémère a été une chance incroyable ». Passionnée de théâtre, qui lui « fait connaître d’autres réalités », cette jeune collégienne de 6e , scolarisée à Georges-Politzer à La Courneuve, fait partie de la Troupe éphémère, au même titre que 25 autres mordus des planches.
Ce groupe de jeunes gens, âgés de 11 à 21 ans, recrutés sur la seule base de l’envie- dixit Jean Bellorini son fondateur - se propose chaque année de porter sur scène une oeuvre dans des conditions professionnelles. « C’est surtout une occasion pour eux de se trouver eux-mêmes, car pour moi le théâtre, paradoxalement c’est ça : le fait de rentrer dans les mots d’un auteur, de devenir l’autre, permet tout d’un coup de s’interpréter soi, de comprendre qui on est... », confie le metteur en scène, récompensé de plusieurs Molières pour ses « Paroles gelées » ou la « Bonne Âme du Se-Tchouan ».
En 2014, les textes poétiques de Jean-Pierre Siméon auront été à l’honneur, en 2015 l’exigeant Antigone de Sophocle, en 2016, la pièce 1793 d’Ariane Mnouchkine. Cette année, retour au contemporain avec une commande passée à l’auteure Pauline Sales : « Quand je suis avec toi, il n’y a rien d’autre qui compte ». Un texte qui n’était pas encore livré à notre passage au Théâtre Gérard-Philipe, mais qui prend pour point de départ l’existence au Japon d’agences de comédiens qu’il est possible de louer pour incarner ici l’épouse que la famille désire tant voir arriver, là un peu de monde pour des funérailles… Bref, sur le thème de l’ultra-moderne solitude.

JPEG - 31.1 ko

Chaque samedi, la Troupe éphémère répète donc scrupuleusement dans la petite salle du théâtre Gérard-Philipe. Si beaucoup ont déjà eu une première expérience théâtrale avant, leur complicité n’en est pas moins bluffante. Sur seulement quelques indications de Jean Bellorini, Ulrich, 16 ans, susurre une douce mélodie, Togné et Inès s’entraînent à marcher en couple. Comme s’ils avaient fait ça toute leur vie...
La Troupe éphémère, pour la majorité d’entre eux, ce n’est d’abord « que du plaisir », sans visée professionnelle derrière. N’empêche, elle peut mener loin : dans les couloirs du Grand Palais par exemple.
Jusqu’au 21 janvier, les élèves de la Troupe éphémère sont ainsi les invités impromptus de l’exposition « Eblouissante Venise », qui nous plonge dans la bouillonnante activité créatrice de la Sérénissime au XVIIIe siècle. Peinture, musique, art de vivre… et théâtre ! Pour agrémenter l’exposition, la metteure en scène et directrice artistique de l’exposition Macha Makeïeff a invité les élèves de la Troupe éphémère à venir déclamer des extraits du livret de Don Giovanni de Mozart et du Dom Juan de Molière. Voilà donc Cassandra, Ulrich, Fatimata ou encore Jeanne qui, entre un tableau de Canaletto et le stuc d’un Palais vénitien, ressuscitent le mythe de Dom Juan, ou sa version vénitienne : Casanova. Pour certains, c’est la toute première fois au Grand Palais. Et quelle première fois !

Philomène Chabert et Christophe Lehousse
Photo :@Aldo Paredes

« Eclats Nocturnes au Grand Palais », dans le cadre de l’exposition « Eblouissante Venise »- représentations le mercredi 12 décembre 2018 et les samedi 12 et dimanche 13 janvier 2019 à 10h

« Quand je suis avec toi, il n’y a rien d’autre qui compte »- représentations de la Troupe éphémère au Théâtre Gérard-Philipe du 10 au 12 mai 2019 (vendredi et samedi à 20 h, dimanche à 15 h 30)

à lire aussi
Cinéma La Courneuve Bondy

Mohamed Hamidi, pour le meilleur et pour le rire

Il se décrit volontiers comme un enfant de la Seine-Saint-Denis. C’est à Bondy que le réalisateur Mohamed Hamidi a grandi, étudié l’économie mais aussi l’art de la vanne, qu’on retrouve dans ses comédies sociales. La dernière en date, « Jusqu’ici tout va bien », entièrement tournée à La Courneuve et au Fort d’Aubervilliers, sort fin février.

Documentaire

"Des jeunesses engagées", Portraits de la débrouille

« Des jeunesses engagées » sera diffusé le 10 décembre prochain sur France 3. Ce documentaire présente sans démagogie l’héroïsme ordinaire de quatre militants associatifs des quartiers populaires. Une manière de faire connaissance avec nos admirables voisins, et de s’en inspirer.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.