Catégories
Seine Saint-Denis
Santé Santé & Prévention

La Seine-Saint-Denis veut protéger ses habitants du VIH

À l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le sida du 1er décembre, le Département se mobilise pour une Seine-Saint-Denis sans sida.

Alors qu’il est le 2e département à être le plus touché par l’épidémie de Sida, le Département de la Seine-Saint-Denis a déclaré, ce 26 novembre, via son président Stéphane Troussel, vouloir « devenir le premier département de France pour le nombre de dépistage » mais également « être le premier pour le nombre de Prep (traitement préventif pour le VIH) ». Cette annonce a été faite à l’occasion du premier Comité stratégique d’orientation pour une Seine-Saint-Denis sans Sida qui réunissait une trentaine d’associations et d’institutions impliquées dans la lutte contre le VIH en Seine-Saint-Denis à Bobigny, à l’Hôtel du Département.

JPEG - 94.5 ko

« La Seine-Saint-Denis s’aime sans Sida »

Un slogan fort, qui s’affiche depuis le 27 novembre dans les rues du département. Cette campagne de communication invite chacun à se faire dépister et à se protéger. A cette occasion, des documents d’informations sur les dernières innovations à disposition (Trod, autotest, Prep, TPE, Tasp) et des préservatifs seront distribués aux séquanodionysien.ne.s sur tout le territoire par les partenaires et dans les associations.

Les chiffres du VIH

Santé Publique France vient de publier les derniers chiffres de l’épidémie. En Seine-Saint-Denis, entre 2013 et 2018, le taux de découvertes de séropositivité VIH restent stables, que ce soient chez les hommes ou les femmes, chez les moins de 25 ans, les 25-49 ans ou les 50 ans et plus. Sur cette période, chez les hétérosexuel·le·s né·e·s à l’étranger le nombre de découvertes de séropositivité VIH a même diminué significativement (-20%, p=0,05), contrairement aux hétérosexuel·le·s né·e·s en France. Par contre, chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes nés à l’étranger -qui représentaient 12% des découvertes de séropositivité VIH en 2018- les chiffres ont significativement augmenté (+69%, p <0,01), alors qu’ils n’ont pas évolué chez ceux nés en France.
Découvrir de nouveaux cas de séropositivités au VIH permet à la fois d’administrer un traitement qui prolongera à la fois l’espérance de vie et protégera du VIH les personnes avec qui le patient pourra continuer à avoir une vie sexuelle.

JPEG - 90.2 ko

Mobilisation sur le terrain

Le Département de la Seine-Saint-Denis proposera des dépistages gratuits le vendredi 29 novembre 2019 à 9h à 16h au centre départemental de prévention santé (CDPS) de Saint-Denis Pleyel. Un stand sera aussi installé à la sortie du Métro Carrefour Pleyel.
Le lundi 2 décembre 2019, une journée portes ouvertes est organisée dans tous les centres de dépistage afin de découvrir ces lieux et leurs missions :

CDPS de Montreuil de 10h à 19h
CDPS Saint-Denis Pleyel de 8h30 à 17h30
Antenne CDPS à Aulnay-sous-Bois de 10h à 19h
CeGIDD de Bobigny de 8h30 à 17h30

Pour consulter les horaires d’ouvertures et adresses rendez-vous sur notre site internet.

Retrouvez dans votre magazine de la Seine-Saint-Denis de décembre/janvier un dossier sur le Sida en Seine-Saint-Denis et dès le 20 décembre sur seine-saint-denis.fr

JPEG - 99 ko
à lire aussi
Bel été solidaire

« Colos apprenantes » : direction la montagne pour les enfants et les jeunes du Département

Dans le cadre du « Bel été solidaire 2020 », deux mois d’activités culturelles et sportives pour tous les habitants de la Seine-Saint-Denis, le Département participe au dispositif national « colos apprenantes ». Une action qui, du 3 au 24 août à Tignes et à Val d’Isère, va offrir la possibilité à quelque 550 enfants et jeunes du Département de renforcer savoirs et compétences dans un environnement ludique et agréable.