Catégories
Seine Saint-Denis
Seniors Romainville

L’Ehpad Léopold-Bellan à Romainville inauguré !

Le 5 décembre 2017, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, Corinne Valls, maire de Romainville et Bertrand Cuny, président de la Fondation Léopold-Bellan étaient présents à Romainville pour inaugurer la résidence de retraite médicalisée Léopold-Bellan. RETOUR et présentation de la structure EN VIDÉO.

En février 2017, l’Ephad de Romainville a ouvert ses portes. Elle participe à combler le déficit de places d’accueil et d’hébergement des personnes dépendantes que compte le Département.

Le 5 décembre 2017, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis était présent dans le quartier des Bas-Pays pour inaugurer l’établissement avec Corinne Valls, maire de Romainville et Bertrand Cuny, Président de la Fondation Léopold-Bellan.

Ce nouvel Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (Ehpad), disposant d’une capacité d’accueil de 125 lits et places, a été financé à hauteur de 1,3 million d’euros par le Département. Il s’insère dans un pôle de santé au cœur d’un quartier intergénérationnel qui dispose d’ores et déjà d’une crèche multi-accueil (Les Chanteloups) et d’un établissement de soins de suite (l’Institut médical de Romainville).

La Fondation Léopold-Bellan, gestionnaire de l’EHPAD est le propriétaire de l’ensemble immobilier. Elle a assuré la maîtrise d’ouvrage de l’opération. Cette fondation a implanté ainsi son premier établissement d’accueil pour personnes âgées sur le territoire de la Seine-Saint-Denis.

L’anticipation et l’accompagnement de la perte d’autonomie sont des enjeux majeurs pour notre société dans les années à venir. La Seine-Saint-Denis se prépare ainsi dès aujourd’hui à assumer ses responsabilités en la matière.

à lire aussi
Plan rebond

Un fonds d’aide pour éviter la spirale de l’endettement locatif

Le Département met en place des aides au paiement du loyer pour les ménages fragilisés par la crise économique liée au Covid. Ce fonds exceptionnel "d’aide à la quittance", qui concerne aussi bien le parc public que privé, vise à réagir de manière précoce afin d’éviter aux locataires de s’enliser dans les sables mouvants des dettes locatives.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’autonomie

Le Département a lancé lundi 6 juillet un appel à manifestation d’intérêt visant à constituer un réseau de tiers-lieux « Autonomie dans mon quartier » qui favorisera l’inclusion des personnes âgées et handicapées dans leur vie de quartier. Les tiers lieux sont des cafés associatifs, locaux communs résidentiels, maisons intergénérationnelles, et bien d’autres encore, les modèles les plus innovants et divers sont les bienvenus ! Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant le 30 septembre 2020

Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.