Catégories
Seine Saint-Denis
Bondy Football

Kylian Mbappé, de Bondy à la Russie

Après le festival de Kylian Mbappé contre l’Argentine en huitième de finale de Coupe du Monde et avant le quart décisif de vendredi face à l’Uruguay, nous ressortons ici un article sur la pépite formée à l’AS Bondy. Alors qu’il venait de signer au PSG, le jeune attaquant était revenu en septembre dernier dans son jardin, en toute décontraction.

JPEG - 90.9 ko

Le 6 septembre 2017, Kylian Mbappé a pu mesurer tout le chemin qu’il a déjà parcouru en 18 ans seulement. A midi, il était aux côtés de Nasser Al-Khelaïfi pour sa présentation au sein du PSG, le club de stars du ballon rond. Et à 14h00, Kylian était de retour à Bondy, la ville où il a grandi, où il a tapé dans ses premiers ballons. La ville n’est d’ailleurs pas peu fière de la trajectoire de son jeune ambassadeur et a accepté vivement la proposition de Nike d’installer une bâche géante en son honneur. Disposé sur la façade d’un immeuble au pont de Bondy, le portrait de Mbappé sera visible par tous les automobilistes circulant sur l’A3.

JPEG - 88.2 ko

Pour autant, le jeune attaquant n’a pas la grosse tête. Il se prête volontiers au jeu des photos, échange des "checks" avec le public avant de monter dans le bus pour se rendre à un tournoi de foot à cinq organisé chemin des ponts, toujours à Bondy.

La presse s’est rendue en masse pour capter les réactions de Kylian et l’on ne compte plus les caméras, les objectifs, les micros. De l’autre côté du mini terrain, les jeunes se pressent en masse et font un raffut de tous les diables. Leur star est là ! Et elle leur ressemble tellement : tenue sportswear, casquette, sneakers. Un jeune comme les autres.

Calme et décontracté, Kylian raconte : « Ça me touche de revenir ici, sur ce terrain. J’y jouais avec mes copains lorsque j’étais à l’école Pasteur, juste à côté. A l’époque il n’était pas en aussi bon état qu’aujourd’hui ! Mais je suis content de voir qu’il a été rénové et que les jeunes d’ici pourront s’en servir. »

Puis, Kylian est resté sur le terrain et a échangé quelques ballons avec de jeunes joueurs. D’abord intimidés, il se sont d’abord montrés bien respectueux, avant que l’un d’entre eux, plus téméraire, s’essaye à dribbler la star… Ça n’est pas passé, mais il aura un beau souvenir !

JPEG - 119.5 ko
à lire aussi
Aubervilliers

Baptiste Bleier, drôle de bizutage

A 25 ans, ce coureur prometteur de St Michel-Auber 93, issu de l’équipe réserve, aura vu sa première année chez les pros interrompue brutalement par le confinement. Heureusement, la reprise de la saison au 1er août l’a remis en selle.

Montfermeil Football

Sébé Coulibaly, le foot au féminin

Passée par de nombreux clubs de Seine-Saint-Denis, cette jeune femme lance le 11 juillet « Ladies Squad », une application mobile pour encourager la pratique féminine du football. Cette internationale malienne, qui a grandi aux Bosquets à Montfermeil, voit aussi dans le foot un outil pour faire progresser la cause des femmes. Rencontre.

Judo

Après le Covid, l’Etoile du Blanc-Mesnil veut à nouveau briller

Astride, Cyrille, Guillaume, Madeleine, Margaux et Romane, judokas de l’Etoile Sportive du Blanc-Mesnil, savourent actuellement aux Ménuires, dans les montagnes savoyardes, un stage d’oxygénation, première étape de leur déconfinement. A peine serrée la ceinture de leur kimono, ils avouent une vraie soif de combats et une irrépressible faim de compétitions. Leur prochain rendez-vous international pourrait être, en novembre, les championnats d’Europe à Prague, initialement prévus en mai…

Course solidaire Jeux olympiques et paralympiques

Journée olympique : l’hommage du sport de Seine-Saint-Denis aux soignant·e·s

Mardi 23 juin, la traditionnelle journée olympique s’est reconvertie en marathon de la solidarité en hommage aux soignant·e·s. Six groupes de coureurs et coureuses sont à cette occasion parti·e·s de l’Insep à Vincennes vers différents hôpitaux de la région parisienne. Nous avons suivi celui de l’UNSS 93, constitué de lycéens et lycéennes de Bondy et d’enseignant·e·s, parti·e·s en petite foulée dire merci à des hôpitaux de Seine-Saint-Denis.