Catégories
Seine Saint-Denis
Musique

Jacques Higelin le Pantinois

L’émotion est vive à Pantin où résidait Jacques Higelin depuis de nombreuses années. Le chanteur et poète, décédé vendredi 6 avril à l’âge de 77 ans, aura marqué plusieurs générations grâce à un répertoire foisonnant. Hommage.

Des fleurs ornent désormais le portail de la maison de Jacques Higelin où il résidait à l’angle des rues Beaurepaire et Michelet. Ses chansons étaient à l’image du département et de la ville dans lesquels il vivait : populaires et pleines de vie.

Vendredi, à l’annonce de sa mort, la ville de Pantin a publié ce communiqué :

"C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons ce jour la disparition de Jacques Higelin à l’âge de 77 ans. Chanteur, acteur, homme de spectacle et militant, Jacques Higelin a traversé la seconde moitié du XXe siècle « le cœur ouvert, la tête ailleurs, en état d’apesanteur ».

Par ses origines familiales et ses engagements militants et politiques, il aura gardé toute sa vie un attachement aux milieux populaires. Pantinois de longue date, il a toujours été attaché à notre ville. Lorsqu’en 2013, sortait l’album Beau Repaire, il était difficile de ne pas voir l’hommage à la rue du même nom qu’il avait plaisir à habiter.

Son implication dans la vie locale s’illustre notamment par une participation bénévole à une fête de la musique et à un atelier de chants sur le mail Charles de Gaulle avec des élèves de l’école Sadi Carnot.

Son dernier album célébrait ses 75 ans et ses 50 ans de carrière, un beau parcours. Aujourd’hui c’est l’un des pionniers du rock français qui nous a quitté. La Ville de Pantin adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances".

Ses obsèques, jeudi 12 avril au Père Lachaise, étaient ouvertes à tou.te.s.

Père de trois enfants artistes, Arthur, musicien, Kên, réalisateur et Izïa, musicienne, Jacques Higelin laisse à son public 20 albums à réécouter ou à découvrir !

Photo de profil issue de sa Page Facebook : https://www.facebook.com/jacqueshigelin/

Photo de profil issue de sa Page Facebook : https://www.facebook.com/jacqueshigelin/

à lire aussi
Coronavirus Cinéma

« Soutenir toutes les salles de cinéma sans exception ! »

Le monde du cinéma est en émoi. De nombreuses salles en gestion publique risquent de se voir exclues des aides de l’Etat (50 millions d’euros) pour compenser les pertes d’exploitation en ces temps difficiles de Covid. En Seine-Saint-Denis, cela concernerait 19 salles, sur les 25 que compte le réseau Cinémas 93. Interview avec son directeur Vincent Merlin.

Livres

Décryptage de la violence

Dans son livre "Laisse pas traîner ton fils", l’écrivain dionysien Rachid Santaki part d’un fait divers sanglant et dresse le portrait d’une jeunesse en proie à la violence, dans la rue, la famille et les réseaux sociaux.

Stains Théâtre

Sonja Mazouz, Studio number one

Cette ancienne danseuse-comédienne est entrée dans la profession grâce au Studio Théâtre de Stains. Désormais coach de gym pilates après une carrière bien remplie, elle revient toutefois à ses premières amours et répète actuellement la nouvelle pièce du STS, « Rousseau et Jean-Jacques » qui sera jouée quand les théâtres pourront rouvrir. Portrait.

Saint-Denis In Seine-Saint-Denis Littérature jeunesse

Le "road-movie" confiné de trois Séquano-Dionysiennes

Avec « La nuit tombe, Maman rêve », Cécile Dumoutier, Luna Granada et Eve Gentilhomme signent un album jeunesse plein de rêve et de poésie, qui aborde avec légèreté des thèmes peu traités dans les livres pour enfants comme la monoparentalité. Cet ouvrage 100 % made in Seine-Saint-Denis, puisque l’éditrice et l’auteure sont dionysiennes, sera aussi présenté lors de l’édition virtuelle du Salon du Livre de Montreuil.