Catégories
Seine Saint-Denis
Héritage J.O.P. 2024

JOP 2024, la Seine-Saint-Denis perd le tir mais gagne la boxe

A la suite de discussions entre le Département de la Seine-Saint-Denis, Paris 2024 et l’Etat, il a été convenu que les épreuves de tir des JOP ne se dérouleraient pas sur le terrain des essences du Bourget. La Seine-Saint-Denis récupère la boxe (phases préliminaires), les épreuves d’escrime du pentathlon moderne, le volley-ball assis et le para cyclisme.

Depuis la candidature de Paris 2024, la Seine-Saint-Denis est au cœur des Jeux. Notre département accueillera le Village des athlètes, le Village des médias, le centre aquatique olympique plus les épreuves prévues au Stade France, plus 60% des sites d’entrainement.

Le terrain des essences devait accueillir les épreuves de tir olympiques. Ce terrain est composé de 13 hectares de friches sur La Courneuve, entre le parc Georges-Valbon et Dugny. Ancien site de stockage de carburants appartenant au ministère de la Défense, il était complètement pollué par les hydrocarbures. Un important chantier de dépollution a été engagé pour qu’après les Jeux, il soit intégré au parc Georges-Valbon.
Cependant, pour respecter le cahier des charges technique du site de tir, des surfaces supplémentaires étaient nécessaires. Il y avait des risques tant opérationnels que budgétaires sur la livraison du site en 2024 et il a été décidé de déplacer les épreuves de tir vers un autre site restant à déterminer.

Garder des épreuves en Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis a exprimé sa volonté de ne pas perdre d’épreuves sur son territoire, une préoccupation légitime entendue et partagée par l’Etat, Paris 2024 et la Ville de Paris. Par conséquent, il sera proposé au prochain conseil d’administration de Paris 2024 que soit organisé le départ du para marathon et celui de l’épreuve de cyclisme ouverte à tous (programmée durant les Jeux paralympiques) sur la zone du terrain des essences.

La boxe arrive !

Les épreuves de boxe étaient prévues sur le court Suzanne-Lenglen du stade Roland-Garros, mais celui-ci présentait également des inconvénients. Les épreuves préliminaires de la boxe se dérouleront donc en Seine-Saint-Denis, comme les épreuves d’escrime du pentathlon moderne et celles du volley-ball assis (tous sur des sites à déterminer). Enfin, le para cyclisme se déroulera également en Seine-Saint-Denis.
Les fédérations internationales sont intégrées aux discussions sur cette nouvelle configuration et le conseil d’administration de Paris 2024 du 12 juillet prochain devra entériner l’ensemble des sites. La Seine-Saint-Denis sera bien olympique !

De nouvelles épreuves JOP 2024 en Seine-Saint-Denis

-  La phase préliminaire de la boxe (site en Seine-Saint-Denis en cours d’étude)
-  Les épreuves d’escrime du pentathlon moderne (site en Seine-Saint-Denis en cours d’étude)
-  Le volley-ball assis (site en Seine-Saint-Denis en cours d’étude)
-  Le para cyclisme (départ et arrivée à Clichy-sous-Bois)
-  Le départ de l’épreuve de cyclisme ouverte à tous (La Courneuve)

Les sports et disciplines déjà prévues en Seine-Saint-Denis

-  Athlétisme (Stade de France)
-  Natation artistique (centre aquatique olympique)
-  Plongeon (centre aquatique olympique)
-  Water-polo (centre aquatique olympique)
-  Rugby (Stade de France)
-  Escalade (site d’escalade du Bourget)
-  Para athlétisme (Stade de France)

Par ailleurs le Prisme, équipement pour la pratique universelle du sport, à Bobigny et en cours de construction, accueillera les entrainements des para athlètes et sera un symbole de l’héritage paralympique en Seine-Saint-Denis.

à lire aussi
Héritage J.O.P. 2024 Clichy-sous-Bois

Paris 2024, à nous l’héritage !

Première étape de la Caravane Héritage en partage Paris 2024, à Clichy-sous-Bois en présence de Tony Estanguet ! Samedi 14 mai, dans une ambiance de fête, avec des animations sportives, cette journée était l’occasion pour les habitant·e·s de Seine-Saint-Denis de découvrir et saisir les opportunités offertes par les Jeux, bien au-delà du sport...

Equipements Héritage J.O.P. 2024 Water-polo

Centre aquatique de Marville : construire l’héritage des Jeux olympiques

Pour ce qu’ils se destinent à être, pour ce qu’ils représentent, pour les rêves qu’ils suscitent, certains chantiers se distinguent. Celui du Centre aquatique olympique de Marville à La Courneuve est de ceux-là. Qu’ils et elles soient maîtres d’œuvre, chef de projet, ingénieure en alternance, agent polyvalent en insertion, tous et toutes disent leur fierté de travailler à l’héritage des Jeux en Seine-Saint-Denis.

Héritage J.O.P. 2024 Biodiversité

Adopte un arbre !

Les élèves de deux classes des écoles Guillaume-Apollinaire de Stains et Anatole-France de Saint-Ouen ont été accueilli·e·s mardi 25 janvier à la Maison du projet du Village des athlètes. Ils et elles sont reparti·e·s avec un nouveau copain de cours d’école : un arbre ! Avec les 8 000 qui seront plantés dans le Village olympique, il contribuera à l’exemplarité environnementale des JOP 2024.

Héritage J.O.P. 2024 Saint-Denis

Première pierre pour le centre aquatique olympique

Lundi 15 novembre 2021 à Saint-Denis, le Premier ministre Jean Castex a posé la première pierre du Centre Aquatique Olympique (CAO), seul équipement sportif pérenne construit pour les Jeux de Paris 2024. Après les JOP, les habitants pourront y nager, jouer au football à 5, au paddle et y pratiquer le fitness.