Catégories
Seine Saint-Denis
Génération jeux JOP 2024

Génération Jeux, un quinquennat de champions

La 5e promotion de ce dispositif départemental qui vise à accompagner 32 sportifs jusqu’aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 a été présentée vendredi au Palais des Sports de Tremblay. On vous présente les nouveaux visages !

14 femmes, 18 hommes, 32 athlètes au total pour faire rayonner les couleurs du département en 2024, à domicile. Voilà la photo de famille de Génération Jeux à 2 ans maintenant du grand rendez-vous. Dans le lot, 17 « anciens », parmi lesquels des athlètes qui n’ont pas attendu Paris pour s’illustrer. Le sprinter Charles-Antoine Kouakou (Sport Toi Bien 93), sacré champion paralympique à Tokyo l’été dernier sur 400m sport adapté, ou la rugbywoman Nassira Kondé (AC Bobigny 93), médaillée d’argent avec Anne-Cécile Ciofani en rugby à 7, ont déjà montré la voie. Ils ont sans doute donné des idées aux 15 nouveaux entrants, qu’on vous présente ici…

JPEG - 128.6 ko

- Lenny Couturier, ES Raincy tennis

JPEG - 9.6 ko

C’est désormais le benjamin du groupe Génération Jeux. A 13 ans, Lenny Couturier n’a pas tout à fait la même vie que la plupart des ados de son âge : avec son entraîneur Patrick Martelet, ils sont toujours par monts et par vaux, à écumer les tournois. Dernièrement, c’était à Bergen, en Norvège, où Lenny a remporté une victoire en double et participé à trois finales s’il vous plaît. La dernière médaille tricolore à des JO en tennis remonte à une certaine Mauresmo aux JO d’Athènes 2004. Alors pourquoi pas...

- Ferdinand Livet-Novkirichka, CM Aubervilliers, tennis

JPEG - 11.1 ko

Un quart de finale dans un tournoi « Tennis Europe » à Chypre en avril dernier. C’est le premier fait d’armes international de Ferdinand Livet Novkirichka, à tout juste 14 ans… Une bien belle perf pour ce jeune garçon et son entraîneur Thomas Roth.

- Graciel Quéré, Tremblay handball, gardien

JPEG - 10.6 ko

« C’est clairement l’un des meilleurs gardiens de sa génération (...) Il a par ailleurs une tête bien faite et des facilités scolaires. On veut le faire grandir encore. » Voilà ce que disait Stéphane Imbratta, directeur du centre de formation du Tremblay handball du jeune portier dans le magazine de la ville. A tout juste 20 ans, le gardien entraîné cette année par l’ex-international Patrice Annonay possède le relâchement et la vista qui font la marque des grands. En 2021, il a remporté le tournoi international Pierre Tiby avec ses copains bleus et ainsi commencé à garnir son armoire à trophées.

- Lorenzo Sainte Rose, Noisy-le-Grand gym

JPEG - 10 ko

A 17 ans, c’est déjà un crack. Il a participé l’année dernière au tout premier podium de l’histoire de son club en Top 12, sacré vice champion de France avec toute la « Green Team ». Et en début d’année, le lycéen, qui s’entraîne au Pôle d’Antibes, a pu fêter sa première sélection en équipe de France juniors lors d’un match international en Allemagne.

- Mallory Leconte, Saint-Denis Emotion, sprint

JPEG - 9.9 ko

2022 a commencé sur les chapeaux de roue pour elle ! Premier titre de championne de France Elite fin février sur 60m salle, agrémenté d’un record perso : 7’’34. A 21 ans, la licenciée du Saint-Denis Emotion n’a désormais qu’un rêve : fouler la piste du stade de France en 2024, qu’elle voit tous les jours depuis son stade d’entraînement, situé juste en contrebas. Et si c’était en compagnie de son frère Jerry, sprinter lui aussi, ce serait le kiff absolu.

- Graig Briquet, CA Montreuil 93, triple saut

JPEG - 10.9 ko

Sa spécialité : mettre le feu au sautoir. Champion de France juniors indoor par deux fois en 2021 et 2022, Graig Briquet défend avec brio le triple saut en Seine-Saint-Denis, dont la réputation n’est plus à faire depuis Teddy Tamgho ou Serge Hélan. Et comme son collègue de Saint-Denis Emotion Timothée Adolphe, le garçon aime bien rapper quand il n’est pas sur le tartan. Son nom de scène : Dadd’X 94. Du triple saut pour du triple flow.

- Ylies Mihoubi, AS Pierrefitte, 1500m

JPEG - 9.3 ko

Pierrefitte, c’est un nom qui sonne dans le domaine du demi-fond et du cross. A 18 ans, Ylies Mihoubi perpétue la tradition d’excellence de ce club, avec par exemple une 5e place aux championnats d’Europe juniors sur 1500m l’année dernière. De quoi lui donner de l’appétit pour aller chercher le record de France juniors cette année : 8 secondes l’en séparent encore, avec son record perso à 3min 46. L’un de ses grands modèles ? Sa Majesté Hicham El Guerrouj, recordman du monde et double champion olympique, le Zidane du 1500m en quelque sorte...

- Lucy Hapulat et Lou Noël, AC Bobigny rugby 93

JPEG - 8.5 ko

Attention, voilà déjà la relève. Après la magnifique médaille d’argent à Tokyo d’Anne-Cécile Ciofani et de Nassira Kondé (d’ailleurs encore dans l’effectif Génération Jeux), voici Lucy Hapulat et Lou Noël qui pointent le bout de leurs crampons.

JPEG - 9.7 ko

L’arrière et l’ailière, arrivées respectivement à Bobigny en 2016 et 2019, ont déjà goûté en quelque sorte au parfum des Jeux puisqu’elles sont toutes les deux rentrées argentées des Jeux Mondiaux de la Jeunesse de Buenos Aires en 2018. Lou a déjà intégré l’équipe de France à 7 seniors, avec laquelle elle a connu sa premier podium en décembre denier. Pour Lucy la Francilienne, native de Saint-Maur, c’est en bonne voie. Pour les deux, des Jeux sur la pelouse du Stade de France en 2024, ce serait le rêve absolu. Lucy in the sky et Noël en juillet !

- Veljko Laces, Jakub Novacek, Enzo Carrera et Nikola Nikolic, Cercle 93, water-polo

JPEG - 8.2 ko

C’est presque une équipe complète de poloïstes qui fait son entrée dans Génération Jeux cette année. Il faut dire que le Cercle 93, entente entre les clubs de Noisy-le-Sec, Livry-Gargan et Saint-Denis commence à porter ses fruits.

JPEG - 8.9 ko
JPEG - 10.2 ko

Veljko Laces (CNN), Enzo Carrera (Saint-Denis waterpolo), Jakub Novacek et Nikola Nikolic (Club nautique de Livry Gargan) font ainsi partie de l’équipe U19 qui a enlevé brillamment le titre de champions de France espoirs cette année. 18 victoires en autant de matches. Chapeau !

JPEG - 8.9 ko

- Joséphine Haemmerle, Club Bagnolet lutte 93

JPEG - 7.1 ko

A 20 ans, elle frappe déjà à la porte des tout meilleures. 2021 a été son année : cette sociétaire des Diables rouges a cumulé les titres de championne de France U20 et championne de France seniors, en -55kg. Reste maintenant à passer le cap du haut niveau international. Avec la vice championne du monde Koumba Larroque dans son club, Joséphine peut demander conseil...

- Théo Mazoyer Veautier, Club Bagnolet lutte 93

JPEG - 9.5 ko

Avec lui, le Bagnolet Lutte 93, dont le point fort était la gréco-romaine, se resignale en lutte libre. L’année dernière, Théo a signé une belle médaille d’argent aux championnats de France U20. Comme pour Joséphine, il faut maintenant franchir le palier supérieur.

Photos :
©Nicolas Moulard

à lire aussi
Pierrefitte-sur-Seine Natation JOP 2024

Elle donne son nom au nouveau centre aquatique de Pierrefitte : qui est Claire Supiot ?

Le centre aquatique Claire Supiot à Pierrefitte-sur-Seine ouvre ses portes au public vendredi 27 mai ! Mais savez-vous qui se cache derrière ce nom ? Une nageuse, la seule de l’histoire ayant participé à des Jeux olympiques et paralympiques ! Claire Supiot, c’est un parcours de vie hors du commun et un sourire à toute épreuve. Rencontre en vidéo.

Bondy Football

Kylian Mbappé, Bondy forever

Le champion du monde 2018 et attaquant prolifique a décidé de rester trois ans supplémentaires au Paris Saint-Germain. Lundi, il a expliqué les raisons de son choix et n’a pas manqué d’adresser un bonjour chaleureux à Bondy, là où tout a commencé.

Waterpolo Saint-Denis Noisy-le-Sec

Cercle 93, tête haute !

Pour la deuxième année consécutive, la finale du championnat de France Elite de water-polo opposait le Cercle 93 à Marseille, la référence. Le 18 mai le match aller au stade nautique Maurice-Thorez de Montreuil s’est soldé par une victoire des Marseillais 17 à 13, qui ont confirmé chez eux 13 à 7. Vice champion de France, le Cercle 93 a pourtant gagné sur bien des points...