Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges La Courneuve

Futur collège Jean-Vilar de La Courneuve : un écrin vert qui se fond parfaitement dans le décor

Le 21 juillet, une visite de chantier a été organisée dans le futur collège Jean-Vilar à La Courneuve en présence des architectes et de Stéphane Troussel, président du Département. Un projet qui fait la part belle à la végétalisation et qui sera livré, malgré le retard pris durant les deux mois de confinement, en février 2021.

« Après avoir fini le gros œuvre (fondations, coulage de béton) et l’étanchéité du bâtiment, nous nous attaquons désormais aux menuiseries extérieures. Nous allons pouvoir tenir les délais même si cette longue interruption ne nous facilite pas la tâche », explique Yazid Moussa, conducteur de travaux chez Eiffage. Entamé à l’été 2019, arrêté brusquement courant mars en raison de la crise sanitaire, le chantier de reconstruction du collège Jean-Vilar à La Courneuve, avance tout de même dans les temps. Les travaux ont repris début mai avec un cahier des charges quasiment inchangé : la livraison est programmée en février 2021 au lieu de janvier 2021. En attendant, une visite de chantier s’est tenue a permis aux convives, dont des membres du conseil départemental de Seine-Saint-Denis (qui a en charge la construction et la rénovation des collèges), de constater que les travaux en sont bien au degré d’avancement prévu. Les architectes (l’agence Engasser et associés et Daniel Roméo architecture) ont pour l’occasion, joué les guides. « Le projet se compose de trois entités fortes, se lance Gaétan Engasser. Un socle bas et coloré regroupe toutes les entrées et inscrit le bâtiment dans son urbanité ; une grande courbe horizontale qui sert de préau, régule l’acoustique et réunit toutes les façades ; et un chapeau en briques contient les deux étages du bâtiment où se trouveront toutes les salles de classes ».

Le végétal nappe toits et terrasses

JPEG - 77.5 ko

Ce projet, qui fait partie des dix nouveaux collèges construits par le Département ces dernières années, relève d’une véritable gageure : comment fondre dans le décor un établissement scolaire qui s’étale sur 12 000 m2 et qui accueillera pas moins de 700 élèves sur un site cerné d’immeubles d’habitation ? « Nous avons misé sur l’horizontalité pour éviter non seulement de rendre ce bâtiment trop imposant mais aussi de donner aux habitants le sentiment d’étouffer, révèle Daniel Roméo. Au final, le collège s’élèvera sur seulement deux étages et comportera de nombreuses strates végétalisées visibles depuis les fenêtres des habitations alentours. » Les images de synthèse qui offre une vue du ciel sont formelles : le végétal nappe toits et terrasses. Le bâtiment comprendra également des espaces partagés composés d’une salle polyvalente, d’une salle d’exposition (qui servira à accueillir des manifestations temporaires en lien avec des partenaires extérieurs comme les musées, des associations ou des artistes indépendants) et un hall pour recevoir les parents d’élèves. Il disposera d’un vaste gymnase qui donnera directement accès à un plateau sportif extérieur avec des terrains multi-sport et une piste d’athlétisme. « Tous ces espaces, dotés d’accès indépendants, ont été pensé de façon à ce que les associations et les clubs sportifs de La Courneuve puissent les utiliser le soir en toute liberté sans avoir à passer par le collège », précise François Hamelin, architecte à l’agence Engasser et associés. Le numérique sera également au cœur du dispositif. Grâce aux équipements proposés dans ce futur collège, les équipes pourront individualiser et personnaliser le suivi et le soutien des élèves mais aussi encourager et faciliter les relations au sein de la communauté éducative.

JPEG - 75.1 ko

Quand le chantier sera terminé, l’ancien collège, situé à seulement quelques encablures, sera entièrement démoli pour faire place à quatre logements de fonction. Lesquels seront volontairement « détachés de l’équipement pour plus d’intimité et de sérénité », selon le groupe d’architectes. « Cette visite permet d’imaginer à quoi ressemblera le futur collège Jean-Vilar, estime le président du Département Stéphane Troussel. Il offrira beaucoup de luminosité, de grands espaces, de belles fonctionnalités… Surtout, il s’insère très bien dans le tissu urbain existant. Ce quartier, qui compte une gare RER (La Courneuve-Aubervilliers) et bientôt une gare du Grand Paris Express (projet de réseau composé de quatre lignes de métro automatique autour de Paris, et de l’extension de deux lignes existantes, ndlr), méritait un projet d’une telle envergure. »

Grégoire Remund
Photos : ©Franck Rondot

à lire aussi
Bel été solidaire Blanc-Mesnil Bobigny

Réviser tout en s’amusant, le bon mix d’Espoirs Jeunes

Cette association présente à Bobigny et au Blanc-Mesnil propose durant tout l’été des ateliers gratuits d’aide aux devoirs le matin, suivis d’activités loisirs l’après-midi. Un dispositif financé par la ville de Bobigny et le Bel été solidaire du Département, bienvenu à l’heure où certains jeunes peuvent ressentir un besoin de remise à niveau après le confinement. Reportage.

Collèges Le Bourget

Collèges : dernière (re)prise avant le clap de fin

Après avoir rouvert leurs portes aux 6e et aux 5e (4 juin) puis aux 4e et aux 3e (11 juin), les 130 collèges de Seine-Saint-Denis affichent quasiment complets. Si les règles de distanciation physique ont été assouplies depuis le 22 juin dans le cadre de la 3e phase du déconfinement, le protocole sanitaire est toujours en vigueur et les gestes barrières sont omniprésents dans le quotidien des élèves. Reportage au collège Didier-Daurat, au Bourget.

Collèges

Connaissez-vous le 1% artistique ?

En septembre 2020, quatre projets 1 % artistique vont voir le jour dans les collèges du Département ! En attendant de les découvrir, nous vous présentons chaque semaine un projet 1 % artistique déjà réalisé sur nos réseaux sociaux. Exemple avec l’artiste Eric Baudelaire et les élèves du collège Dora-Maar à Saint-Denis/Saint-Ouen.