Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories

Idiot mais pas trop

L’Idiot n’est pas bête, il choisit de l’être, burlesque, pitoyable, folklorique, rétrograde, cynique, génial, punk, ridicule, décalé, subversif, léger, il a tout faux et ne peux pas mieux. Quel est le mobile de l’Idiot ? C’est bien ce qu’il s’agira d’avoir en tête si l’on veut rester indemne de frénésie.

Demandeurs d’accès au divertissement

Sous la forme d’une exposition dépliée, vers des projections cinéma, des performances et une scène musicales, L’idiot est un panorama sur des oeuvres inclassables d’une jeune scène parallèle. Des propositions expérimentales, de l’humour, du drame, une réponse à l’art contemporain et une possibilité d’ouvertures aux formes convenues.

L’idiot rassemble des artistes de différents horizons, d’une jeunesse issue des Beaux-arts aux artistes plus undergrounds, entourés d’électrons libres amateurs, utopistes ou essayistes. A quoi s’attendre ? Des surprises et du spectacle oui, mais aussi à être conforté dans des constats les plus paradoxaux.

Pas plus de solutions acquises du côté de Robert Filliou :
"Qu’est-ce que l’art ? – Ce que fait l’artiste." …

Ceci est une explosition

La raison de notre première édition 2016 était de croiser les formes d’expressions, ce qui est acquis dans l’usage du lieu où le spectacle vivant côtoie les arts plastiques. L’Idiot restera le lieu des premières fois, premières projections, premières scènes pour les talents émergents . Première rencontre aussi d’un réseau de création singulier, L’idiot est aussi l’aventure de rencontres humaines de hasards et de rebondissements qui ont amené à regrouper des histoires, à faire émerger de nouvelles rencontres artistiques, faisant de cette programmation un storytelling plus qu’un curating.

Les Obus rivetés de Laure Barillé, le travestissement émouvant de Marion Lavidange, les feux d’artifice mouillés d’Emilie Schalck, la batterie suante d’’Usé, le premier set de Georges Sympa, les punch lines de Betty Messonnier et Peyre, la rétrospective des films de Samuel Boudier, la chaleureuse compagnie de Salut C’est Cool et Anne Laplantine, l’apparition de Colombey, les projections des films de Bertrand Dezoteux et Nicolas Boone… On été autant d’apparition d’Ovnis dans le secteur du 6b au cours de l’édition 2016.

- Quand : du 17 au 30 juillet 2017, de 14h à 19h
-  : le 6b, 6/10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis
- Tél  : 01 42 43 23 34
- www.le6b.fr