COVID-19 - Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a pris des mesures préventives pour protéger la population tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Retrouvez toutes nos informations disponibles en suivant ce lien
Catégories
Seine Saint-Denis
Equitation JOP 2024 La Courneuve

En selle pour les Championnats de France d’équitation sport adapté

Du 10 au 12 mai, trois résidents d’une Maison d’accueil spécialisé de Saint-Denis participeront aux championnats de France d’équitation, organisés au centre équestre départemental de La Courneuve. Une grande première pour ces trois cavaliers qui retirent bien-être et confiance de leur pratique de l’équitation ! Reportage VIDÉO.

Ça se passe en Seine-Saint-Denis

Guillaume Ogier est partagé entre enthousiasme et trac. Sur son cheval Pénélope, il se débrouille comme un chef et avale le parcours d’équifun – une discipline qui consiste à guider son cheval entre plusieurs obstacles – à grande vitesse. Mais le grand jour approche : du 10 au 12 mai, trois des résidents de la Maison d’accueil spécialisé (MAS) du Pommier pourpre vont participer pour la première fois aux Championnats de France d’équitation sport adapté (handicap psychique ou mental). Une compétition que le centre équestre du parc départemental Georges-Valbon de La Courneuve organisera pour la troisième fois.

« J’ai commencé l’équitation il y a 4 ans, à l’occasion d’un stage. Ça m’a plu parce que j’ai réussi à surmonter l’appréhension que j’avais au départ et très vite, j’ai réussi à bien guider mon cheval. C’est agréable, ça nous place en situation de valorisation », explique Guillaume Ogier, l’un des trois cavaliers qui, avec Patricia Modaresse et Letu Vu, vont donc prendre part à ces championnats de France.

Spécialisée dans l’accueil de personnes présentant un handicap psychique ou mental, la MAS du Pommier pourpre héberge 40 résidents, auxquels s’ajoutent quelques accueils de jour. Travaillant à l’acquisition d’une autonomie maximale pour chaque résident, elle propose des ateliers d’équithérapie depuis de nombreuses années maintenant. « Le cheval, c’est une bonne activité pour certains de nos patients, confirme Virginie Pican, encadrante de la structure. D’abord, le contact avec le cheval est naturellement apaisant, et puis, comme celui-ci ressent chacune de nos humeurs, c’est aussi un bon outil de gestion des émotions. »

Des émotions, les trois cavaliers en auront forcément au moment de participer aux Championnats de France, qui devraient accueillir cette année 256 participants. « Aux qualifications il y a trois semaines, je l’avais emporté. Mais je ne sais pas si je pourrai le refaire face à des cavaliers sans doute plus aguerris que moi, se projette Guillaume. Je vais en tout cas essayer de bien figurer ». « Après, c’est pas les Championnats du monde non plus », glisse le cavalier, tout sourire, avant de rempiler pour un dernier tour d’entraînement.

JPEG - 69.9 ko

@Nicolas Lascourrèges

à lire aussi
Coronavirus

Yvan Wouandji : « Une forte remise en cause du fonctionnement de notre monde »

Le vice-champion paralympique 2012 de cécifoot - du football pour non-voyants - qui vit son confinement à Sevran, évoque les sentiments ambivalents qu’il a connus lors de l’annonce du report des Jeux paralympiques de Tokyo, pour lesquels les Bleus avaient déjà obtenu leur qualification. Confiant, il donne toutefois rendez-vous dans un an, et nous explique comment il prend son mal en patience.

Génération jeux Boxe

"Après le confinement, la reprise va piquer !"

La boxeuse du Noble Art Rosny Fatia Benmessahel est l’une des espoirs de la Génération Jeux soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis. Entre ses études d’ingénieure en alternance, un maintien de l’activité physique et les soins d’une tendinite, elle raconte son quotidien confiné, avec toujours Paris 2024 en point de mire.

Jeux olympiques et paralympiques

Rebondir encore

Allan Morante a été l’un des premiers sportifs de Seine-Saint-Denis à décrocher sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Au moment où on apprend leur report à 2021, le multiple champion de France de La Dionysienne Trampoline répond à nos questions, de chez lui, comme la plupart d’entre nous.

Hockey sur glace Neuilly-sur-Marne

Frank Spinozzi dit « so long » aux Bisons

Après 10 ans passés sur le banc du club de hockey sur glace de Neuilly-sur-Marne, l’emblématique coach a fait ses adieux pour se consacrer à sa famille. Au cours de cette décennie, le Franco-Canadien aura signé des statistiques remarquables et aussi contribué à structurer un club aux moyens limités par rapport à ses concurrents.

Services, aides
& démarches

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.