Catégories
Seine Saint-Denis
Journalisme Pantin

Edouard Zambeaux ou l’écriture pour tous

Le journaliste pantinois Édouard Zambeaux a fait des périphéries et des questions sociales sa spécialité sur RFI et France Inter. Après une riche carrière de reporter indépendant, il décide de donner la parole aux sans-voix et organise des ateliers d’écriture dans toute la France à travers un projet collectif nommé Zone d’expression prioritaire. Rencontre avec un journaliste citoyen hyperactif.

« J’ai toujours voulu comprendre les soubresauts de la société contemporaine et traduire le plus fidèlement possible cette réalité aux lecteurs » confie le chroniqueur qui vient tout juste de recevoir la médaille de l’Ordre national du mérite. Attiré très tôt par les « marges » géographiques et sociales, il quitte temporairement à 18 ans les bancs de la faculté de droit pour explorer la bande de Gaza enflammée par la première Intifada. Passionné par « l’art de raconter le monde » , Édouard se forme en 1991 à l’Institut pratique du journalisme puis couvre l’actualité internationale pendant une quinzaine d’années pour des journaux de presse écrite comme Géo, La Vie, Challenges, Historia, Ouest France...

Donner la parole aux jeunes des quartiers

Le journaliste rejoint Radio France Internationale où il produit pendant huit ans deux magazines hebdomadaires de société Territoires de jeunesse et Microscopie qui lui permettent de multiplier les investigations sociales sur un format documentaire (47 minutes). « En 1997, le directeur de Fondation 93 me propose de faire parler les jeunes de Seine-Saint-Denis dans les médias et de lancer mes premiers ateliers d’écriture, qui ont pris ensuite la forme de suppléments pour Le Monde de l’Éducation, Libération ou encore Télérama » .
Le reporter arpente les collèges et lycées du département avec deux confrères et réussit la gageure en 2006 de laisser 300 adolescent∙e∙s s’emparer de l’antenne de France Inter pour une journée baptisée, non sans malice, Tous au poste. « Quelques uns sont devenus journalistes, ce qui est pour nous une grande fierté » . Convaincu de l’intérêt thérapeutique de l’écriture, il organise des rencontres avec des jeunes de la maison d’arrêt de Villemomble puis rédige l’enquête En prison avec les ados publiée aux éditions Denoël.
Hyperactif et très attaché aux quartiers populaires, l’écrivain crée l’émission de radio Périphéries et multiplie les reportages de terrain sur le logement, l’éducation, la précarité, l’emploi...

Démocratiser l’accès aux médias

Le chroniqueur, un temps rédacteur en chef du Bondy Blog (et présentateur de son format vidéo), donne la parole aux exclu∙e∙s comme aux personnalités politiques de premier plan. Soucieux de donner la parole aux invisibles, il fonde en 2015 avec son ami le journaliste Emmanuel Vaillant le dispositif collectif de la Zone d’expression prioritaire (ZEP) qui élargit le public des ateliers d’écriture. Attaché au sort des plus fragiles, il réalise avec son frère les films documentaires Des clés dans la poche et Un jour ça ira sur des expérimentations destinées à réinsérer des familles sans domicile fixe.
En 2020, la crise des Gilets jaunes est un véritable déclic pour les deux fondateurs et la trentaine de professionnel∙le∙s de la ZEP. Les journalistes décident de rencontrer les Français∙e∙s des périphéries et de leur faire écrire leurs autobiographies, en s’appuyant sur le réseau des régies de quartiers. Après avoir écumé une quinzaine de villes de province et réalisé plus de 400 entretiens, ils rédigent Vies majuscules, un recueil poignant dévoilant la précarité grandissante des classes moyennes. « Nous avons voulu mettre la focale sur les travailleurs vivant à quelques euros près et pour qui une simple panne de voiture peut s’apparenter à un accident industriel » explique-t-il. « Les politiques pourraient s’en inspirer avant les prochaines échéances présidentielles » .

Touché par les difficultés des habitant∙e∙s des territoires relégués, Édouard Zambeaux et ses collaborateur∙rice∙s préparent actuellement une seconde publication réunissant les témoignages des francilien∙ne∙s de moins de trente ans qui tenteront de se projeter dans la France post-covid. Le livre, qui aborde largement les rêves et les désillusions de la jeunesse de la Seine-Saint-Denis, sera disponible en librairie à compter du 10 mars 2022.

JPEG - 82.7 ko

Crédit-photo : Nicolas Moulard

à lire aussi
Exposition Bobigny

Du fond de l’océan des étoiles nouvelles…

L’art contemporain vous a toujours intrigué∙e mais vous avez un peu de mal à analyser les créations présentées ? Le Département et la Ville de Bobigny vous convient à une exposition dédiée aux mondes inexplorés visible jusqu’au 12 février à la médiathèque Elsa Triolet de Bobigny. C’est l’occasion ou jamais de poser un œil neuf sur ce mouvement et de découvrir des créations mystérieuses inspirées par les univers cachés « sous la surface du visible ».

Patrimoine

Abraxasdabra !

A Noisy-le-Grand, dans le quartier du Mont d’Est, les Espaces d’Abraxas imaginés par Ricardo Bofill intéressent historiens et urbanistes. L’une d’elles, Anne Kockelkorn en raconte la genèse. L’occasion de rendre hommage à l’architecte espagnol récemment décédé.

Festival

Avec "Fascinants Balkans", les Lilas mettent le métissage à l’honneur

Avec "Fascinants Balkans", l’édition 2022 du festival "Cultures d’(h)iver" aux Lilas propose, à travers une grande variété de disciplines et des animations pléthoriques, de découvrir les mille facettes de cette région si proche et si méconnue. La Ville veut mettre en valeur la richesse et la diversité de cette zone à l’image salie par les guerres du XXe siècle, alors qu’elle fut longtemps un exemple de coexistence pacifique entre les peuples et les religions. Jusqu’au 28 février...

Portrait Clichy-sous-Bois

La révélation Fatima Daas

La jeune romancière clichoise Fatima Daas a réalisé fin 2021 une résidence d’écrivain aux Ateliers Médicis, un espace de création artistique soutenu par le Département. Celle qui a animé des ateliers d’écriture avec des jeunes de Seine-Saint-Denis sur le thème « trouver sa place » a désormais trouvé la sienne dans la programmation culturelle du territoire et le paysage littéraire français. Rencontre avec une écrivaine sensible qui conjugue les identités au pluriel.