Catégories
Seine Saint-Denis
Solidarité

Des cadeaux par centaines

Pendant les fêtes de Noël, le Département de la Seine-Saint-Denis a offert des cadeaux à 1 700 enfants. Des jouets distribués aux familles les plus en difficulté. Onze circonscriptions sociales participaient à cette action.

Les travailleurs sociaux et travailleuses sociales du Département ont fêté Noël avec les familles les plus précaires de Seine-Saint-Denis en offrant des cadeaux à leurs enfants.

JPEG - 186.4 ko
"Ces actions ont démarré dès la fin novembre et se sont prolongées jusqu’au 24 décembre. Dans certaines circonscriptions sociales, le personnel s’était déguisé en lutin pour l’occasion. Comme à Dugny-Le Bourget" raconte Audrey Gueniche, cheffe adjointe du service social au Département qui ajoute « quand les conditions sanitaires ne permettaient pas d’organiser un goûter, de petits ballotins de friandises étaient distribués ».

Des moments importants pour recréer du lien avec les familles après des périodes de confinement. Au total, onze circonscriptions sociales ont participé à ces actions pour un budget total de 12 000 euros dans les villes de Dugny, Le Bourget, Le Blanc-Mesnil, Rosny, Villemomble, Drancy, Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Bondy, Pierrefitte, Stains, Gagny, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne et l’Ile-Saint-Denis, Aulnay-sous-Bois, La Courneuve et la CSSAPE (Circonscription sociale spécialisée d’accueil des publics en errance).

Le service social départemental accueille, accompagne, oriente toutes les personnes en difficulté dans ses vingt-trois circonscriptions sociales. Tout au long de l’année, ses professionnel·le·s travaillent sur les questions de la santé, du logement, de l’enfance, de la parentalité en lien avec ses partenaires. Des lieux d’écoute et de soutien. Ils et elles sont assistant·e social·e, conseiller/conseillère en économie sociale et familiale, écrivain·e, assistant·e administratif/administrative de service social etc.

Hochets, camions de pompiers, poupées et casques audio pour les ados

« Le Département a fait le choix de faire des cadeaux aux enfants des familles les plus en difficulté. Dans notre circonscription Errance, nous avons distribuées 121 cadeaux. Pour les plus petits des hochets, pour les ados des casques audio, et pour les autres des camions de pompiers, des poupées, des jeux de puissance 4…

C’est un petit peu de bonheur chez les enfants, un peu de baume au cœur pour les assistantes sociales. Et quand on voit la joie que ça procure aux parents. Ils sont soulagés d’avoir quelque chose à donner à leurs enfants. Parmi les 200 ménages accompagnés dans notre circonscription, nous avons dû sélectionner ceux qui n’avaient aucun revenu : soit 66 familles. Certains sont hébergés de manière très précaire chez des tiers, d’autres vivent dehors et appellent le 115, d’autres vivent en hôtel social, parfois pendant plusieurs années avant de trouver un logement. Ce n’est jamais simple. Il faut beaucoup de temps avant que leur situation ne s’améliore. Alors ces cadeaux de Noël, c’est un vrai plus, c’est sympa. »

Dominique Darce, circonscription Errance.

"Les périodes de fêtes sont des périodes angoissantes"

« L’ensemble du service était décoré. Pour l’ambiance musicale, on a passé des chants traditionnels de Noël, comme « Vive le vent ». L’ensemble de l’équipe s’était déguisée, on avait beaucoup d’Elfes. Une stagiaire et une secrétaire s’étaient transformées en Père Noël. Quand vous rentriez dans nos locaux, ce jour-là, vous étiez au Pôle Nord, il ne manquait que les rennes ! Nous avons offert une centaine de jouets aux enfants. Surtout des jouets éducatifs, des puzzles en bois pour les plus petits, des petits poissons à mettre dans la baignoire, des tracteurs musicaux, et des jeux de société comme des Trivial Poursuit pour les fratries rapprochées

L’objectif était de rétablir du lien. Malgré les règles de distanciation sociales en vigueur nous voulions restaurer la relation de confiance entre nous et les usagers. Ce fut l’occasion d’échanger sur leurs inquiétudes, de libérer la parole, de nous percevoir autrement. Les périodes de fêtes sont pour eux des périodes angoissantes. Cela les renvoie à leurs conditions de précarité. Pas d’arbre de Noël. Pas de chez soi.

Cela a aussi permis de restaurer des liens dans les équipes, de redonner du sens. Au quotidien on a repris du poil de la bête. »

Amel Ben Youssef, circonscription Dugny-Le Bourget, Le Blanc-Mesnil

à lire aussi
Lutte contre les discriminations

Une caravane contre les discriminations

Dans le cadre de son Observatoire contre les discriminations, le Département a décidé de lancer un bus qui va sillonner les quartiers populaires de Seine-Saint-Denis, du 18 juin au 13 juillet. Sa mission : informer les habitants sur leurs droits et éventuellement initier des démarches en cas de discrimination avérée.

Solidarité Les Lilas

La caravane des aidant∙e∙s sillonne le territoire

Jeudi 2 juin, le parvis du parc Lucie-Aubrac des Lilas a accueilli, en présence de Stéphane Troussel et de la conseillère départementale Elodie Girardet, le lancement de la caravane « Tous aidants », qui va parcourir l’Île-de-France, puis la France jusqu’en octobre. Cette initiative vise à informer et accompagner au mieux les aidant∙e∙s, souvent isolé∙e∙s et épuisé∙e∙s, se dévouant pour aider un proche malade ou en situation de dépendance. Reportage sous les barnums.

Seine-Saint-Denis Solidarité

Une caravane pour aider les aidant∙e∙s

Engagé en faveur de l’autonomie des personnes âgées et handicapées, le Département mène aussi un ensemble d’actions en faveur des aidant·e·s. Le but : lutter contre l’épuisement de ces proches souvent très sollicité·e·s. Un bus sillonnera le territoire début juin pour les informer sur leurs droits et les ressources existantes sur le territoire.